Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in

📄 Sources :MENESR-DGESIP/DGRI-SIES
Insee
OCDE.

 Champ :France entière.

Les activités de recherche et de développement (R&D) englobent les travaux de création entrepris de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances pour de nouvelles applications.

Pour mesurer les dépenses globales de R&D, on se réfère soit à l’exécution des activités de R&D, soit à leur financement par deux grands acteurs économiques : les administrations et les entreprises. Les administrations désignent ici les services ministériels, les organismes publics de recherche, l’enseignement supérieur et les institutions sans but lucratif. Ce regroupement est celui adopté par les organisations en charge des comparaisons internationales.

Deux grands indicateurs sont ainsi utilisés :

- la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) qui correspond aux travaux de R&D exécutés sur le territoire national (métropole, départements d’outre-mer et collectivités d’outre-mer) quelle que soit l’origine des fonds ;

- la dépense nationale de recherche et développement (DNRD) qui correspond au financement par des entreprises ou des administrations françaises des travaux de recherche réalisés en France ou à l’étranger.

Ces agrégats sont construits principalement à partir des résultats des enquêtes annuelles sur les moyens consacrés à la R&D dans les entreprises et dans les administrations. Les données sur la R&D en France sont issues d’une enquête annuelle auprès de chaque secteur institutionnel, enquête réalisée en 2012 et 2013 pour l'exercice 2011.

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

25 l’effort de recherche et développement en France Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in

Cette fiche a été actualisée. Consultez la fiche 26. l'effort de recherche et développement en France dans L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017

Multipliée par 2 depuis 1981, la dépense intérieure de recherche et développement représente 2,25 % du PIB en 2011, soit 45,0 milliards d’euros. L’effort de recherche provient surtout des entreprises qui, en 2011, exécutent 64 % des travaux de R&D réalisés sur le territoire national et financent 59 % de la dépense nationale de R&D.

En 2011, les travaux de recherche et développement (R&D) effectués sur le territoire national représentent une dépense de 45,0 milliards d’euros (Md€), 2,25 % de la richesse nationale (PIB). En volume, c’est-à-dire corrigée de l’évolution des prix, la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) progresse de 2,3 % entre 2010 et 2011 (tableau 25.01). Les entreprises réalisent 64 % de la DIRD. En 2012, l’évolution de la DIRD devrait augmenter plus modérément (+ 0,6 % en volume), du fait d’une contraction des dépenses des administrations et d’un ralentissement de celle des entreprises. Le montant de la DIRD atteindrait 46,0 Md€ (2,26 % du PIB).

En 2011, le financement de travaux de R&D réalisés en France par des entreprises ou des administrations françaises, ce que l’on appelle la dépense nationale de recherche et développement (DNRD), atteint 46,4 Md€, soit 2,32 % de la richesse nationale (PIB). En 2011, les entreprises, pesant 59 % de la DNRD, restent les principaux financeurs des activités de R&D.

De 1981 à 1993, la croissance des travaux de R&D réalisés en France (en moyenne 3,9 % par an en volume) a été plus rapide que celle du PIB (2,1 %). La tendance s’est ensuite inversée : la DIRD a connu un taux de croissance annuel moyen de 1,3 % entre 1993 et 2008, alors que le PIB continuait à progresser de 2,0 %. En 2011, le PIB est revenu à son niveau de 2008, après une baisse en 2009 (graphique 25.02).

Sur les dix dernières années, l’évolution annuelle moyenne en volume entre 2001 et 2011 de la DIRD des entreprises (+ 1,5 %) est supérieure à celle des administrations (+ 1,2 %). L’écart entre les entreprises et les administrations est encore plus tranché pour l’évolution de la DNRD avec, pour les entreprises une évolution de + 1,9 % en moyenne annuelle entre 2001 et 2011, et de + 0,9 % pour les administrations. Depuis 1995, la contribution financière des entreprises est supérieure à celle des administrations (graphique 25.03).

L’écart entre le montant de la DIRD et celui de la DNRD représente le solde des échanges en matière de R&D entre la France et l’étranger, y compris les organisations internationales (tableau 01). En 2011, les financements reçus de l’étranger et des organisations internationales (3,5 Md€) représentent 7,6 % du financement de la DIRD. Ils sont inférieurs aux dépenses des administrations et des entreprises françaises vers l’étranger (4,9 Md€). Pour les administrations le solde avec l’étranger est largement négatif. À l’inverse, les entreprises maintiennent un solde légèrement positif. Les principaux acteurs internationaux, hormis les grands groupes industriels comme Airbus, sont l’Agence spatiale européenne, l’Union européenne (UE) et le Centre européen pour la recherche nucléaire (CERN).

Avec 2,25 % du PIB consacré à la recherche intérieure en 2011, la France est en deçà de l’objectif de 3 % fixé par l’UE dans le cadre de la stratégie Europe 2020. Pour les entreprises comme pour l'ensemble de la DIRD, la France se situe à la 5e place parmi les six pays les plus importants en terme de DIRD de l’OCDE (graphique 25.04), derrière la Corée du Sud (4,03 %), le Japon (3,39 %), l’Allemagne (2,88 %), et les États-Unis (2,77 %) mais devant le Royaume-Uni (1,76 %). Pour les administrations l’effort de recherche de la France (0,81 %) est proche de celui de l’ensemble des pays de l’OCDE (0,78 %).

 Champ :France entière.

Pour citer cet article :

DAVID Catherine. L’effort de recherche et développement en France. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 47 indicateurs [en ligne]. LEFEBVRE Olivier (dir.). Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2014 (7e éd.), fiche 25, p. 60-61 [Consulté le 21/04/2019]. ISBN 978-2-11-099379-3. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/EESR7_R_25-l_effort_de_recherche_et_developpement_en_france.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

Les activités de recherche et de développement (R&D) englobent les travaux de création entrepris de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances pour de nouvelles applications.

Pour mesurer les dépenses globales de R&D, on se réfère soit à l’exécution des activités de R&D, soit à leur financement par deux grands acteurs économiques : les administrations et les entreprises. Les administrations désignent ici les services ministériels, les organismes publics de recherche, l’enseignement supérieur et les institutions sans but lucratif. Ce regroupement est celui adopté par les organisations en charge des comparaisons internationales.

Deux grands indicateurs sont ainsi utilisés :

- la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) qui correspond aux travaux de R&D exécutés sur le territoire national (métropole, départements d’outre-mer et collectivités d’outre-mer) quelle que soit l’origine des fonds ;

- la dépense nationale de recherche et développement (DNRD) qui correspond au financement par des entreprises ou des administrations françaises des travaux de recherche réalisés en France ou à l’étranger.

Ces agrégats sont construits principalement à partir des résultats des enquêtes annuelles sur les moyens consacrés à la R&D dans les entreprises et dans les administrations. Les données sur la R&D en France sont issues d’une enquête annuelle auprès de chaque secteur institutionnel, enquête réalisée en 2012 et 2013 pour l'exercice 2011.

 

25.01 Financement et exécution de la R&D en France

 
2008 2009 2 2010 3 2011 4 2012 5
Exécution de la R&D
DIRD aux prix courants (en M€) 41 066 41 758 43 469 45 027 45 984
aux prix 2005 (en M€) 38 220 38 587 39 786 40 689 40 927
en % du PIB 2,12 2,21 2,24 2,25 2,26
Financement de la R&D
DNRD aux prix courants (en M€) 42 190 43 411 44 841 46 422
aux prix 2005 (en M€) 39 266 40 115 41 042 41 949
en % du PIB 2,13 2,30 2,32 2,32
Échanges internationaux de R&D aux prix courants (en M€)
Ressources 3 271 3 013 3 279 3 462
Administrations 1 635 621 761 858
Entreprises 2 636 2 392 2 518 2 603
Dépenses 4 432 4 667 4 650 4 856
Administrations 1 2 304 2 391 2 195 2 274
Entreprises 2 128 2 276 2 456 2 583
Solde -1 162 -1 653 -1 372 -1 395
Administrations 1 -1 669 -1 770 -1 434 -1 415
Entreprises + 507 + 116 + 62 + 20

  Rupture de série en 2010 : l’évaluation de la dépense de recherche des administrations a été modifiée. Les dépenses de R&D des ministères et de certains organismes publics ont fait l'objet d'une nouvelle méthode d'évaluation qui conduit à distinguer leur activité de financeur. Cela implique une révision à la baisse de la DIRD d'environ 1 Md€. Les données 2009 ont été recalculées afin de pouvoir être comparées à celles de 2010 (cf. fiche A6).
1 Administrations publiques et privées (État, enseignement supérieur et institutions sans but lucratif).
2 Résultat 2009 recalculé de façon à être comparable à 2010.
3 Changement méthodologique.
4 Résultats semi-définitifs.
5 Estimations.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_R_25-0-financement_et_execution_de_la_r_d_en_france.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_R_25-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

25.02 Évolution (1981-2012) de la dépense intérieure de R&D et ratio DIRD/PIB (en %)

Évolution de la DIRD en volume
Ratio DIRD/PIB
 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_R_25-1-evolution_1981_2012_de_la_depense_interieure_de_r_d_et_ratio_dird_pib_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_R_25-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

25.03 Évolution (1981-2012) de la DIRD et de la DNRD des entreprises et des administrations (en M€)

  
DIRDE
DIRDA
DNRDA
DNRDE

  Rupture de série en 2010 : l’évaluation de la dépense de recherche des administrations a été modifiée. Les dépenses de R&D des ministères et de certains organismes publics ont fait l'objet d'une nouvelle méthode d'évaluation qui conduit à distinguer leur activité de financeur. Cela implique une révision à la baisse de la DIRD d'environ 1 Md€. Les données 2009 ont été recalculées afin de pouvoir être comparées à celles de 2010 (cf. fiche A6).

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_R_25-2-evolution_1981_2012_de_la_dird_et_de_la_dnrd_des_entreprises_et_des_administrations_en_me.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_R_25-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

25.04 Dépense intérieure de R&D en pourcentage du PIB (2011) (en %)

RU
IT
ES
NL 1
CA
GB
UE28
CN
FR
Total OCDE
US 2
DE
TW
SE
JP
FI
KR
IL
  
DIRD des entreprises/PIB
DIRD des administrations/PIB

1 Données 2010.
2 Dépenses en capital exclues (toutes ou en partie).

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_R_25-3-depense_interieure_de_r_d_en_pourcentage_du_pib_2011_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_R_25-3" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Publications statistiques connexes

Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche - RERS - RERS - 2013 - Recherche et développement - 2013
Ce chapitre porte sur l’évaluation des compétences au sortir de l’école ou du collège, ainsi que sur la réussite aux diplômes de l’enseignement secondaire et supérieur. Il traite de la situation des sortants du système éducatif et de leurs perspectives d’insertion professionnelle. Cette édition s'enrichit de nouvelles pages sur l'évaluation des compétences et des acquis des élèves en compréhension de l’écrit en CM1 et en histoire géographie, en fin d’école et en fin de collège.
Note d'information SIES 13.06 - Dépenses de recherche et développement en France en 2011 - Premières estimations pour 2012 - Caroline Iannone, Nicolas Le Ru - Juillet 2013
En 2011, la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) s’établit à 45,0 milliards d’euros, en hausse de 2,3 % en volume par rapport à 2010. L’augmentation de la DIRD résulte d’une forte progression des dépenses de recherche et développement (R&D) des entreprises. Ces dernières ont contribué à hauteur de 2,2 points de pourcentage à l’évolution de la DIRD, les administrations ayant contribué pour 0,1 point.

Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017
26 - l'effort de recherche et développement en France - Catherine David
La dépense intérieure de recherche et développement expérimental (DIRD) a progressé à un rythme annuel moyen de 1,6  % depuis une quinzaine d’année. Cette croissance a été portée principalement par le dynamisme de la dépense intérieure de R&D des entreprises (1,9 % en moyenne annuelle). La DIRD représente 2,24 % du PIB en 2014, soit 47,9 milliards d’euros. Les entreprises exécutent 65 % des travaux de R&D réalisés sur le territoire national et financent 61 % de la dépense nationale de R&D [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°9 - Juin 2016
27 - l'effort de recherche et développement en France - Catherine David
Multipliée par 2 depuis 1983, la dépense intérieure de recherche et développement expérimental (DIRD) représente 2,24 % du PIB en 2013, soit 47,5 milliards d’euros. L’effort de recherche provient surtout des entreprises qui exécutent 65 % des travaux de R&D réalisés sur le territoire national et financent 59 % de la dépense nationale de R&D [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
26 - l’effort de recherche et développement en France - Catherine David
Multipliée par 2 depuis 1982, la dépense intérieure de recherche et développement représente 2,23 % du PIB en 2012, soit 46,5 milliards d’euros. À elles seules, les entreprises exécutent 65 % des dépenses de R&D et financent 59 % de la dépense nationale de R&D [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°6 - février 2013
29 - l'effort de recherche et développement en France - Catherine David
Multipliée par 2 depuis 1981 à prix constants, la dépense intérieure de recherche et développement représente 2,24 % du PIB en 2010, soit 43,4 milliards d’euros. L’effort de recherche est surtout le fait des entreprises qui, en 2010, exécutent 63 % des travaux de R&D réalisés sur le territoire national et financent 57 % de la DNRD [Consult the following page]


Accès rapide

Partager