Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in

📄 Sources :MENESR-DGESIP/DGRI-SIES
OCDE.

 Champ :France entière.

Dans le secteur public, sont identifiés comme chercheurs : les personnels titulaires de la fonction publique des corps de directeurs de recherche, professeurs des Universités, chargés de recherche et maîtres de conférences ; les personnels non titulaires recrutés à un niveau équivalent aux corps ci-dessus ; les personnels sous statut privé (par exemple dans les EPIC) dont les fonctions sont équivalentes à celles des personnels fonctionnaires ci-dessus ; les ingénieurs de recherche et les corps équivalents ; les doctorants financés pour leur thèse ; les attachés temporaires d’enseignement et de recherche (ATER). Pour les universités et les établissements d’enseignement supérieur sous tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, les effectifs de recherche sont évalués en fixant à 50 % la part de leur activité consacrée à la recherche.

Dans les entreprises, sont identifiés comme chercheurs, les scientifiques et les ingénieurs travaillant à la conception ou à la création de connaissances, de produits, de procédés, de méthodes ou de systèmes nouveaux. Sont considérés comme personnels de soutien à la recherche tous les personnels non chercheurs qui participent à l’exécution des projets de R&D ou qui y sont directement associés : les techniciens et personnels assimilés, le personnel de bureau et le personnel de secrétariat. Les effectifs sont répartis selon une ou plusieurs branches d’activité économique bénéficiaires des travaux de R&D. Ces 32 branches de recherche sont construites à partir de la nomenclature d’activité française (NAFrév.2).

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

33 les moyens humains de la recherche et développement Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in

Cette fiche a été actualisée. Consultez la fiche 35. les moyens humains de la recherche et développement dans L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017

En 2010, 515 500 personnes participent à une activité de recherche en France. Sur les cinq dernières années, le nombre de chercheurs a progressé plus rapidement dans les entreprises (+ 31 %) que dans les administrations (+ 4 %). Les femmes représentent 30 % du personnel de recherche.

En 2010, 515 500 personnes participent à une activité liée à la recherche en France. Elles représentent 393 100 équivalents temps plein (ETP), effectif en progression de 11,2 % en 5 ans (tableau 33.01). Entre 2005 et 2010, le nombre de chercheurs progresse rapidement, passant de 202 500 à 239 600 ETP (soit une progression moyenne de 3,4 % par an). Celui des personnels de soutien connaît une évolution plus limitée (+ 0,3 % par an en moyenne). Ainsi, la part des chercheurs s’établit à 61 % en 2010 contre 57 % en 2005, ce qui équivaut à un ratio « personnel de soutien pour un chercheur » de 0,75 en 2005 contre 0,64 en 2010.

En 2010, les entreprises emploient 139 900 chercheurs en ETP. Cet effectif, en augmentation de 31 % depuis 2005, a progressé plus rapidement que celui des administrations qui atteint 99 700 ETP (+ 4,2 % en 5 ans). Depuis 2002, les chercheurs des entreprises sont plus nombreux que ceux des administrations et représentent, en 2010, 58 % de l’ensemble des chercheurs.

Dans les entreprises, cinq branches de recherche concentrent près de la moitié (46 %) de l’effectif de chercheurs : « industrie automobile », « activités informatiques et services d’information », « activités spécialisées, scientifiques et techniques », « construction aéronautique et spatiale » et « industrie pharmaceutique » (graphique 33.02). Entre 2005 et 2010, les effectifs de chercheurs des branches de services ont augmenté douze fois plus vite (+ 130 %) que ceux des branches industrielles (+ 11 %).

La part des femmes parmi le personnel de recherche s’élève à 30 % en 2010. Elle est plus faible parmi les chercheurs (26 %) que parmi les personnels de soutien (36 %). Elle est également plus faible dans les entreprises (22 %) que dans les administrations (40 %).

Dans les entreprises, la part des femmes parmi les chercheurs varie autour de 20 % depuis 2000 mais tend à diminuer depuis 2008. Elle atteint 19,5 % en 2010. Cette moyenne cache des disparités selon les branches de recherche (EESR6_R_33_03) : les branches les plus féminisées sont la pharmacie (57 %), la fabrication de denrées alimentaires, boissons et produits à base de tabac (50 %) et la chimie (46 %).

La recherche publique est plus féminisée que la recherche privée. Les femmes y représentent 35 % des chercheurs et 48 % des autres personnels. Parmi les chercheurs, le nombre de femmes progresse plus vite que celui des hommes (+ 0,45 % en moyenne annuelle contre + 0,07 % entre 2005 et 2010), mais leur part évolue lentement (+ 0,09 point en moyenne).

Au sein de l’Union européenne, la France occupe la deuxième position derrière l’Allemagne en nombre de chercheurs en ETP, juste devant le Royaume-Uni.

Au niveau mondial, l’Union européenne occupe la première place, devant les États-Unis et la Chine.

Si l’on rapporte le nombre de chercheurs à la population active, la France, avec 8,5 chercheurs pour mille actifs en 2010, se place derrière le Japon et les États-Unis mais devant l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne (graphique 33.04). Plusieurs pays moins peuplés se situent aux premiers rangs mondiaux, notamment la Finlande, Taïwan et la Suède.

 Champ :France entière.

Pour citer cet article :

MUSITELLI François. Les moyens humains de la recherche et développement. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 45 indicateurs [en ligne]. LEFEBVRE Olivier (dir.). Paris : Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2013 (6e éd.), fiche 33, p. 78-79 [Consulté le 24/04/2019]. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/EESR6_R_33-les_moyens_humains_de_la_recherche_et_developpement.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

Dans le secteur public, sont identifiés comme chercheurs : les personnels titulaires de la fonction publique des corps de directeurs de recherche, professeurs des Universités, chargés de recherche et maîtres de conférences ; les personnels non titulaires recrutés à un niveau équivalent aux corps ci-dessus ; les personnels sous statut privé (par exemple dans les EPIC) dont les fonctions sont équivalentes à celles des personnels fonctionnaires ci-dessus ; les ingénieurs de recherche et les corps équivalents ; les doctorants financés pour leur thèse ; les attachés temporaires d’enseignement et de recherche (ATER). Pour les universités et les établissements d’enseignement supérieur sous tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, les effectifs de recherche sont évalués en fixant à 50 % la part de leur activité consacrée à la recherche.

Dans les entreprises, sont identifiés comme chercheurs, les scientifiques et les ingénieurs travaillant à la conception ou à la création de connaissances, de produits, de procédés, de méthodes ou de systèmes nouveaux. Sont considérés comme personnels de soutien à la recherche tous les personnels non chercheurs qui participent à l’exécution des projets de R&D ou qui y sont directement associés : les techniciens et personnels assimilés, le personnel de bureau et le personnel de secrétariat. Les effectifs sont répartis selon une ou plusieurs branches d’activité économique bénéficiaires des travaux de R&D. Ces 32 branches de recherche sont construites à partir de la nomenclature d’activité française (NAFrév.2).

 

33.01 Personnels de recherche et développement en équivalent temps plein

 
2005 2009 2010 1
Personnels de recherche : chercheurs et personnels de soutien 353 454 387 847 393 131
Administrations 158 462 161 956 162 396
État 84 304 84 048 83 598
Enseignement supérieur 67 856 71 782 73 139
ISBL 6 302 6 127 5 659
Entreprises 194 992 225 891 230 735
Chercheurs 202 507 232 764 239 613
Administrations 95 669 99 063 99 728
État 43 739 45 818 45 743
Enseignement supérieur 48 440 49 977 51 185
ISBL 3 491 3 267 2 799
Entreprises 106 837 133 701 139 885
Personnels de soutien 150 947 155 083 153 518
Administrations 62 793 62 893 62 669
État 40 566 38 229 37 856
Enseignement supérieur 19 416 21 804 21 954
ISBL 2 811 2 859 2 859
Entreprises 88 154 92 190 90 850

  Ruptures de série :
À partir de 2006, les entreprises employant moins de un chercheur en ETP sont incluses dans les résultats.
À partir de 2010, un changement méthodologique implique une diminution d'environ 6 000 ETP dans les administrations. Les données 2009 présentées ont été recalculées afin de les rendre comparables à celles de 2010.
1 Données semi-définitives.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_33-0-personnels_de_recherche_et_developpement_en_equivalent_temps_plein.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_33-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

33.02 Nombre de chercheurs par branche de recherche en 2005 et 2010 1 (en ETP)

Total branches industrielles
Industrie automobile
Construction aéronautique et spatiale
Industrie pharmaceutique
Composants, cartes électroniques, ordinateurs, équipements périphériques
Fab. instruments et appareils de mesure, essai et navigation, horlogerie
Fab. d'équipements de communication
Autres branches industrielles
Total branches de services
Activités informatiques et services d'information
Activités spécialisées, scientifiques et techniques
Édition, audiovisuel et diffusion
Télécommunications
Autres branches de services
  
2005
2010
Branches de services
Branches industrielles

1 Données semi-définitives.
Les données du graphique présentent les effectifs des 10 branches de recherche les plus importantes en terme de chercheurs en 2010. Les 22 autres branches sont regroupées sous les intitulés « Autres branches industrielles » et « Autres branches de services ».

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_33-1-nombre_de_chercheurs_par_branche_de_recherche_en_2005_et_2010_1_en_etp.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_33-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

33.03a Part des femmes (personnes physiques) parmi les chercheurs des entreprises par branches de recherche (2010 1)

Fab. instrumuments et appareils de mesure, essai et navigation, horlogerie
Industrie automobile
Édition, audiovisuel et diffusion
Fab. d'équipements de communication
Composants, cartes électroniques, ordinateurs, équipements périphériques
Activités informatiques et services d'information
Construction aéronautique et spatiale
Télécommunications
Ensemble
Activités spécialisées, scientifiques et techniques
Autres branches de services
Autres branches industrielles
Industrie pharmaceutique

1 Données semi-définitives.
Les données du graphique présentent les effectifs des 10 branches de recherche les plus importantes en terme de chercheurs en 2010. Les 22 autres branches sont regroupées sous les intitulés « Autres branches industrielles » et « Autres branches de services ».

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_33-2-part_des_femmes_personnes_physiques_parmi_les_chercheurs_des_entreprises_par_branches_de_recherche_2010_1.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_33-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

33.03b Part des femmes (personnes physiques) parmi les chercheurs des administrations par statuts juridique (2010 1)

ISBL
EPST
Enseignement supérieur
Ensemble des administrations
Ministères et autres organismes publics
EPIC

1 Données semi-définitives.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_33-3-part_des_femmes_personnes_physiques_parmi_les_chercheurs_des_administrations_par_statuts_juridique_2010_1.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_33-3" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

33.04 Chercheurs en R&D en proportion de la population active en 2010 (en ‰)

FI
TW
KR
JP
SE
US 3
FR 4
PT
AU 2
CA 1
DE
GB
NL
RU
ES
IT
PL
TR
AR
CN

Les 20 pays représentés sont ceux qui comptent le plus grand nombre de chercheurs en ETP en 2010.
1 Données 2009.
2 Données 2008.
3 Données 2007.
4 Données semi-définitives.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_33-4-chercheurs_en_r_d_en_proportion_de_la_population_active_en_2010_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_33-4" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Publications statistiques connexes

Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche - RERS - RERS - 2013 - Recherche et développement - 2013
Ce chapitre porte sur l’évaluation des compétences au sortir de l’école ou du collège, ainsi que sur la réussite aux diplômes de l’enseignement secondaire et supérieur. Il traite de la situation des sortants du système éducatif et de leurs perspectives d’insertion professionnelle. Cette édition s'enrichit de nouvelles pages sur l'évaluation des compétences et des acquis des élèves en compréhension de l’écrit en CM1 et en histoire géographie, en fin d’école et en fin de collège.
Note d'information SIES 13.06 - Dépenses de recherche et développement en France en 2011 - Premières estimations pour 2012 - Caroline Iannone, Nicolas Le Ru - Juillet 2013
En 2011, la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) s’établit à 45,0 milliards d’euros, en hausse de 2,3 % en volume par rapport à 2010. L’augmentation de la DIRD résulte d’une forte progression des dépenses de recherche et développement (R&D) des entreprises. Ces dernières ont contribué à hauteur de 2,2 points de pourcentage à l’évolution de la DIRD, les administrations ayant contribué pour 0,1 point.

Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017
35 - les moyens humains de la recherche et développement - Catherine David
En 2014, plus d’un demi-million de personnes participent à l’activité de recherche en France. Les femmes représentent 30 % de l’ensemble du personnel de recherche et 26 % des chercheurs. Le nombre de chercheurs, 266 700 en équivalent temps plein en 2014, a progressé de 15 % en cinq ans. Le nombre de chercheurs a progressé plus vite dans les entreprises (+ 21 %) que dans les administrations (+ 6 %) sur la période 2009-2014 [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°9 - Juin 2016
36 - les moyens humains de la recherche et développement - Catherine David
En 2013, plus d’un demi-million de personnes participent à l’activité de recherche en France. Les femmes représentent 30 % de l’ensemble du personnel de recherche et 26 % des chercheurs. Le nombre de chercheurs, 266 200 en équivalent temps plein en 2013, a progressé de 17 % en cinq ans. Le nombre de chercheurs a progressé plus vite dans les entreprises (26 %) que dans les administrations (5 %) sur la période 2008-2013 [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
35 - les moyens humains de la recherche et développement - Odile Wolber
En 2012, 564 500 personnes participent à une activité de recherche en France. Au cours des trois dernières années, le nombre de chercheurs a progressé plus rapidement dans les entreprises (+ 16 %) que dans les administrations (+ 2 %). Les femmes représentent 29 % de l’ensemble du personnel de recherche et 26 % des chercheurs [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°7 - avril 2014
34 - les moyens humains de la recherche et développement - Laurent Perrain & Odile Wolber
En 2011, 542 700 personnes participent à une activité de recherche en France. Au cours des trois dernières années, le nombre de chercheurs a progressé plus rapidement dans les entreprises (+ 24 %) que dans les administrations (+ 3 %). Les femmes représentent 30 % de l’ensemble du personnel de recherche et 26 % des chercheurs [Consult the following page]


Accès rapide

Partager