Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in

📄 Source :MENESR-DGESIP/DGRI-SIES.

 Champ :France entière.

Les données sont tirées de l’enquête sur les moyens consacrés à la R&D dans les entreprises, réalisée annuellement auprès de 11 000 entreprises.

Trois domaines de R&D sont étudiés dans cette fiche :

- le développement de logiciels qui comprend notamment des simulations informatiques pour la recherche ;

- les nouveaux matériaux qu’ils soient nouveaux pour le marché ou pour l’entreprise

-les nanotechnologies qui regroupent les technologies permettant de manipuler, d’étudier ou d’exploiter des structures et systèmes de très petite taille (moins de 100 nanomètres).

Une entreprise est dite active dans l’un de ces domaines lorsqu’elle lui consacre une part de ses dépenses internes de R&D. Une entreprise est dite spécialisée dans l’un de ces domaines lorsqu’elle lui consacre plus de 75 % de ses dépenses internes de R&D.

Les travaux de R&D réalisés par une entreprise peuvent relever de plusieurs domaines de recherche. Les dépenses internes de R&D qu’elle engage sont alors affectées à chaque domaine de recherche concerné.

Le domaine de recherche est une activité de recherche transversale qui peut être exécutée dans plusieurs branches de recherche.

La branche de recherche est la branche d’activité économique bénéficiaire des travaux de R&D, décrite ici en 32 postes construits à partir de la nomenclature d’activités française révisée 2 (NAF rév2).

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

41 la R&D en developpement de logiciels, en nouveaux matériaux et en nanotechnologies dans les entreprises Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in

Cette fiche a été actualisée. Consultez la fiche 42. la R&D en nouveaux matériaux et en nanotechnologies dans les entreprises dans L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015

En 2011, plus de six entreprises sur dix qui effectuent des travaux de R&D réalisent au moins une partie de leurs investissements dans le développement de logiciels, les nouveaux matériaux ou les nanotechnologies. Cette proportion est en hausse continue depuis 2009, où elle était encore inférieure à 57 %.

En 2011, 61 % des entreprises ayant une activité interne de R&D en France consacrent une partie de leurs travaux de R&D au développement de logiciels, aux nouveaux matériaux ou aux nanotechnologies.

La R&D en développement de logiciels mobilise, en 2011, 44 % des entreprises ayant une activité interne de R&D (tableau 41.01). Ces entreprises ont réalisé pour 6,4 milliards d’euros (Md€) de travaux de R&D en développement de logiciels. En France, 22 % des dépenses engagées par les entreprises pour effectuer des travaux de R&D sont ainsi dédiées au développement de logiciels. L’essentiel de ces travaux de R&D est mené par des entreprises de petite taille (graphique 41.02) : 60 % des entreprises actives en développement de logiciels emploient moins de 20 salariés, contre 50 % pour l’ensemble des entreprises qui mènent des travaux de R&D. Plus des deux tiers de ces entreprises sont spécialisées en R&D de développement de logiciels. Les « Activités informatiques et services d’information » sont largement représentées, constituant 26 % des dépenses totales associées aux travaux de R&D en développement de logiciel (graphique 41.03).

En 2011, les entreprises ont investi 1,9 Md€ pour des travaux de R&D sur les nouveaux matériaux : une entreprise sur cinq qui mène des travaux de R&D en France participe aux investissements de recherche sur les nouveaux matériaux. Cependant, seules 43 % d’entre elles sont spécialisées dans ce domaine de recherche. Les entreprises impliquées dans la R&D sur les nouveaux matériaux emploient, pour 18 % d’entre elles, plus de 250 salariés. Moins de 11 % de l’ensemble des entreprises qui effectuent des travaux de R&D sont dans cette tranche d’effectifs. La R&D sur les nouveaux matériaux est réalisée par des entreprises aux activités très diverses : l’« Industrie chimique » engage 13 % des dépenses internes de R&D relatives aux nouveaux matériaux, suivie par la « Fabrication des composants, cartes électroniques, ordinateurs et d’équipements périphériques » (11 %) puis par la « Construction aéronautique et spatiale » (10 %). Les quatre premières branches d’activité qui réalisent des travaux de R&D sur les nouveaux matériaux engagent seulement 43 % des 1,9 Md€ de dépenses consacrées à ce domaine.

Plus de 3 % des entreprises réalisant des travaux de R&D sont actives en nanotechnologies en 2011. Elles ont engagé 0,7 Md€ pour réaliser ces travaux de R&D. Leur structure par taille est différente de celle observée pour l’ensemble des entreprises actives en R&D. Elles comptent en effet, pour la moitié d’entre elles, plus de 50 salariés, alors que seules 32 % de l’ensemble des entreprises de R&D sont dans ce cas. À l’inverse, seules 35 % des entreprises actives en nanotechnologies emploient moins de 20 salariés (contre 50 % de l’ensemble des entreprises actives en R&D). En termes d’orientation des dépenses, la majorité de la R&D en nanotechnologies est consacrée à l’activité de fabrication de « Composants, cartes électroniques, ordinateurs et équipements périphériques ». Avec plus de 0,4 Md€, cette branche concentre 62 % des montants investis dans ce domaine de recherche.

📄 Source :MENESR-DGESIP/DGRI-SIES.
 Champ :France entière.

Pour citer cet article :

MONTENACHE Stéphane. La R&D en developpement de logiciels, en nouveaux matériaux et en nanotechnologies dans les entreprises. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 47 indicateurs [en ligne]. LEFEBVRE Olivier (dir.). Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2014 (7e éd.), fiche 41, p. 92-93 [Consulté le 16/11/2019]. ISBN 978-2-11-099379-3. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/EESR7_R_41-la_r_d_en_developpement_de_logiciels_en_nouveaux_materiaux_et_en_nanotechnologies_dans_les_entreprises-ILL_03.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

Les données sont tirées de l’enquête sur les moyens consacrés à la R&D dans les entreprises, réalisée annuellement auprès de 11 000 entreprises.

Trois domaines de R&D sont étudiés dans cette fiche :

- le développement de logiciels qui comprend notamment des simulations informatiques pour la recherche ;

- les nouveaux matériaux qu’ils soient nouveaux pour le marché ou pour l’entreprise

-les nanotechnologies qui regroupent les technologies permettant de manipuler, d’étudier ou d’exploiter des structures et systèmes de très petite taille (moins de 100 nanomètres).

Une entreprise est dite active dans l’un de ces domaines lorsqu’elle lui consacre une part de ses dépenses internes de R&D. Une entreprise est dite spécialisée dans l’un de ces domaines lorsqu’elle lui consacre plus de 75 % de ses dépenses internes de R&D.

Les travaux de R&D réalisés par une entreprise peuvent relever de plusieurs domaines de recherche. Les dépenses internes de R&D qu’elle engage sont alors affectées à chaque domaine de recherche concerné.

Le domaine de recherche est une activité de recherche transversale qui peut être exécutée dans plusieurs branches de recherche.

La branche de recherche est la branche d’activité économique bénéficiaire des travaux de R&D, décrite ici en 32 postes construits à partir de la nomenclature d’activités française révisée 2 (NAF rév2).

 

41.01 Caractéristiques des entreprises de R&D dans les domaines du développement de logiciels, des nouveaux matériaux et des nanotechnologies en 2011

 
Ensemble des entreprises Développement logiciels Nouveaux matériaux Nanotechnologies
Entreprises actives Entreprises spécialisées Entreprises actives Entreprises spécialisées Entreprises actives Entreprises spécialisées
% de l'ensemble des entreprises de R&D (nombre d'entreprises) nd 44,4 30,1 19,4 8,3 3,3 0,8
% de l'ensemble des entreprises de R&D (effectif salarié, en personnes physiques) nd 52,0 11,6 40,2 5,5 6,8 0,2
Effectif moyen (par entreprise) 213 254 83 449 142 452 53
DIRD
Total (en M€) 28 800 13 900 5 000 9 400 1 000 3 700 300
Moyenne (par entreprise en M€) 1,8 1,9 1,0 3,0 0,8 7,0 2,2
DIRD consacrée au domaine de R&D
Total (en M€) 6 400 4 800 1 900 1 000 700 300
Moyenne (par entreprise en M€) 0,9 1,0 0,6 0,7 1,3 2,0

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_R_41-0-caracteristiques_des_entreprises_de_r_d_dans_les_domaines_du_developpement_de_logiciels_des_nouveaux_materiaux_et_des_nanotechnologies_en_2011.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_R_41-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

41.02 Répartition des entreprises actives dans chaque domaine de recherche part tranche d'effectif en 2011

Plus de 250 salariés
De 50 à 250 salariés
De 20 à 50 salariés
Moins de 20 salariés
  
Développement de logiciels
Nouveaux matériaux
Nanotechnologies
Ensemble des entreprises

En 2011, 32 % des entreprises actives en nouveaux matériaux emploient moins de 20 salariés.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_R_41-1-repartition_des_entreprises_actives_dans_chaque_domaine_de_recherche_part_tranche_d_effectif_en_2011.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_R_41-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

41.03 Dépenses de R&D des entreprises actives en développement de logiciels, nouveaux matériaux ou nanotechnologies, réparties par branches de recherche en 2011

Développement de logiciels
Nouveaux matériaux
Nanotechnologies
  
Activités informatiques et services d'information
Édition, audiovisuel, diffusion
Fabrication d'équipements de communication
Industrie chimique
Composants, cartes électroniques ordinateurs, équipements peripheriques
Activités spécialisées, scientifiques et techniques
Construction aéronautique et spatiale
Fabrication instruments et appareils de mesure
Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques
Autres 1

1 Les dépenses sont décrites selon une nomenclature de branches en 32 postes. Seules les quatre premières branches en termes de dépenses sont représentées pour chacun des domaines.
En 2011, 62 % des investissements réalisés en nanotechnologies sont menés dans la branche de recherche « Composants, cartes électroniques, ordinateurs, équipements périphériques »

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_R_41-2-depenses_de_r_d_des_entreprises_actives_en_developpement_de_logiciels_nouveaux_materiaux_ou_nanotechnologies_reparties_par_branches_de_recherche_en_2011.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_R_41-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
42 - la R&D en nouveaux matériaux et en nanotechnologies dans les entreprises - Stéphane Montenache
En 2012, près d’un quart des entreprises en France (23 %) ayant une activité interne de R&D engagent des dépenses de recherche dans les domaines des nouveaux matériaux ou des nanotechnologies. Cette part est en progression sur un an. Dans le domaine des nouveaux matériaux, l’industrie chimique reste en tête quant aux dépenses engagées. Les nanotechnologies impliquent surtout de petites structures et sont orientées essentiellement vers la branche des composants et des cartes électroniques [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°6 - février 2013
39 - la recherche en développement de logiciels, nouveaux matériaux et nanotechnologies - Stéphane Montenache
En 2010, près de six entreprises sur dix qui effectuent des travaux de R&D réalisent au moins une partie de leurs investissements dans le développement des logiciels, les nouveaux matériaux ou les nanotechnologies [Consult the following page]


Accès rapide

Partager