Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in english

📄 Source :OVE, Enquête sur les conditions de vie des étudiants 2016.

 Champ :étudiants inscrits l'année universitaire 2015-16 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

La 8e édition de l’enquête Conditions de vie des étudiants de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) a été réalisée au printemps 2016. Un étudiant sur 10 en moyenne a été invité, par courrier, à répondre à un questionnaire sur internet. Avec une participation de près de 60 700 étudiants, le taux de réponse brut est de 25,6 %. Les résultats présentés reposent sur l’analyse des 46 340 questionnaires entièrement remplis par les étudiants en cours d’études au moment de l’enquête.

Pour garantir une meilleure représentativité, les données brutes sont pondérées en référence aux données centralisées par les services statistiques des ministères de tutelle sur les inscriptions effectives dans les établissements.

Les enquêtés représentent ainsi 2 154 392 étudiants inscrits au cours de l’année universitaire 2015-16 à l’université, en écoles d’ingénieurs, de commerce, de la culture ou en classes supérieures de lycées publics du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (soit 84 % de la population étudiante en France).

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

16 emploi du temps et rythmes d’études Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in english

L’emploi du temps des étudiants varie principalement selon la filière d’études. Les formations sélectives sont celles dans lesquelles tant le nombre d’heures d’enseignement hebdomadaire que le nombre d’heures consacrées au travail personnel sont les plus élevés. À mesure que les étudiants avancent dans leurs cursus, le temps consacré au travail personnel augmente, tandis que les heures d’enseignement diminuent. L’exercice d’une activité rémunérée modifie également l’organisation de l’emploi du temps studieux.

Le temps consacré aux enseignements et au travail personnel se répartit inégalement selon le type d’études et le niveau d’études (graphique 16.01). En moyenne, sans tenir compte des étudiants inscrits en troisième cycle, les étudiants déclarent suivre 19 heures de cours hebdomadaires. Dans le cas des étudiants de premier cycle, le temps consacré aux enseignements est le plus important dans les formations sélectives, à fort encadrement pédagogique et à effectifs restreints. Parmi ces dernières, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se distinguent assez nettement, avec 34 heures de cours hebdomadaires, suivies des instituts universitaires de technologie (IUT) et des sections de techniciens supérieurs (STS).

Le temps consacré au travail personnel varie également selon les filières. En prenant en compte le temps de présence en cours, on peut distinguer plusieurs cas de figure. Dans une première catégorie, on trouve d’abord les filières dans lesquelles le temps de travail personnel est nettement supérieur au temps consacré aux enseignements, à savoir essentiellement les filières de santé, dans lesquelles les étudiants consacrent en moyenne 31 heures par semaine au travail personnel (pour 15 heures d’enseignement). Bien qu’avec des durées moindres, les emplois du temps en école de la culture sont sur le même modèle. Parmi les filières demandant un temps de travail personnel assez élevé, les élèves de CPGE sont ceux qui ont les emplois du temps studieux les plus chargés, consacrant 21 heures hebdomadaires au travail personnel, qui s’ajoutent aux 34 heures d’enseignement hebdomadaires.

La durée moyenne des emplois du temps studieux dépend également du cycle d’études : avec l’avancée dans le cursus, la durée des enseignements décroît pour laisser de plus en plus de place au travail personnel autonome (graphique 16.02). Alors qu’au niveau Licence, le travail studieux est organisé autour des heures d’enseignement suivies (20 heures par semaine en moyenne) avec un temps plus réduit consacré au travail personnel (en moyenne 14 heures hebdomadaires), au niveau Master, le temps consacré aux enseignements et le temps consacré au travail personnel s’équilibrent, puisque les étudiants consacrent en moyenne 17 heures hebdomadaires aux enseignements et 16 heures au travail personnel. Enfin, en 3ème cycle , les étudiants ne consacrent plus que 9 heures par semaine aux enseignements, quand le travail personnel les occupe en moyenne 20 heures par semaine.

Près de 40 % de l’ensemble des étudiants déclarent être satisfaits ou très satisfaits de l’organisation de leurs études et de leur emploi du temps. Toutefois, ceux qui ont le plus d’heures d’enseignements hebdomadaires sont les plus nombreux à souhaiter consacrer moins de temps à cette activité (23 % des étudiants en IUT, 26 % des étudiants en CPGE et 28 % des étudiants en STS) (tableau 16.03). A l’inverse, les étudiants ayant le moins d’heures d’enseignement sont les plus nombreux à souhaiter consacrer plus de temps aux enseignements. En ce qui concerne le temps de travail personnel, presque la moitié des étudiants (45 %) déclarent souhaiter y investir plus de temps. Ici aussi, ce sont les étudiants qui consacrent le moins de temps au travail personnel qui sont les plus nombreux à déclarer souhaiter y consacrer plus de temps.

Enfin près de 15 % de l’ensemble des étudiants déclarent de pas pouvoir assister à certains enseignements (graphique 16.04). La principale raison invoquée reste l’exercice d’une activité rémunérée parallèlement aux études (6,2 % des étudiants) suivi du chevauchement des cours (4,2%). L’exercice d’une activité rémunérée modifie sensiblement l’emploi du temps des étudiants : lorsqu’ils travaillent à côté de leurs études (46 % de l’ensemble des étudiants), les étudiants déclarent en moyenne deux heures d’enseignements et deux heures de travail personnel de moins par semaine.

&

 Champ :étudiants inscrits l'année universitaire 2015-16 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

Pour citer cet article :

BELGHITH Feres, FERRY Odile. Emploi du temps et rythmes d’études. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 49 indicateurs [en ligne]. KABLA-LANGLOIS Isabelle (dir.). Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2017 (10e éd.), fiche 16 [Consulté le 24/04/2019]. ISBN 978-2-11-152030-1. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/EESR10_ES_16-emploi_du_temps_et_rythmes_d_etudes-ILL_04.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

La 8e édition de l’enquête Conditions de vie des étudiants de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) a été réalisée au printemps 2016. Un étudiant sur 10 en moyenne a été invité, par courrier, à répondre à un questionnaire sur internet. Avec une participation de près de 60 700 étudiants, le taux de réponse brut est de 25,6 %. Les résultats présentés reposent sur l’analyse des 46 340 questionnaires entièrement remplis par les étudiants en cours d’études au moment de l’enquête.

Pour garantir une meilleure représentativité, les données brutes sont pondérées en référence aux données centralisées par les services statistiques des ministères de tutelle sur les inscriptions effectives dans les établissements.

Les enquêtés représentent ainsi 2 154 392 étudiants inscrits au cours de l’année universitaire 2015-16 à l’université, en écoles d’ingénieurs, de commerce, de la culture ou en classes supérieures de lycées publics du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (soit 84 % de la population étudiante en France).

 

16.01 Emploi du temps studieux par filières d'études (en heures, en %)

Ensemble
Lettres, Sciences humaines et sociales 1
Commerce
Sciences 1
Droit, Économie 1
STS
Enseignement - Espe
IUT 1
Ingénieurs
Grands Établissements
Culture
Santé
CPGE
  
Heures d'enseignement
Heures de travail personnel
 
 

Les étudiants en CPGE consacrent en moyenne 34 heures par semaine aux enseignements (cours, TD, TP).
1 Filières universitaires

 Champ : étudiants inscrits l'année universitaire 2015-16 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/illustration-EESR10_ES_16-0-emploi_du_temps_studieux_par_filieres_d_etudes_en_heures_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR10_ES_16-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

16.02 Emploi du temps studieux par niveau d'études (en heures, en %)

Niveau Doctorat
Niveau Master
Niveau Licence
  
Heures d'enseignement
Heures de travail personnel
 
 

Les étudiants inscrits au niveau Licence consacrent en moyenne 20 heures par semaine aux enseignements (cours, TD, TP).

 Champ : étudiants inscrits l'année universitaire 2015-16 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/illustration-EESR10_ES_16-1-emploi_du_temps_studieux_par_niveau_d_etudes_en_heures_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR10_ES_16-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

16.03 Satisfaction de l'emploi du temps studieux (en %)

 
Enseignements Travail personnel
Souhaite y consacrer moins de temps Souhaite y consacrer plus de temps Souhaite y consacrer moins de temps Souhaite y consacrer plus de temps
Lettres, Sciences humaines et sociales 12 24 13 55
Droit, Économie 18 24 21 50
Sciences 16 20 16 48
Santé 15 21 32 43
IUT 23 14 23 39
STS 28 12 21 37
CPGE 26 8 34 41
Ingénieurs 21 13 20 32
Commerce 13 21 19 35
Culture 15 18 32 38
Grands Établissements 18 24 17 49
Enseignement / Espe 32 18 32 42
Total 18 20 21 45
 

55 % des étudiants inscrits en Lettres, Sciences humaines et sociales souhaitent consacrer plus de temps au travail personnel pour les études.

 Champ : étudiants inscrits l'année universitaire 2015-16 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/illustration-EESR10_ES_16-2-satisfaction_de_l_emploi_du_temps_studieux_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR10_ES_16-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

16.04 Absence à certains enseignements et raisons des absences (en %) 1

Absences (toutes raisons confondues)
Autres raisons
Problèmes de santé
Contraintes familiales
Par choix
Problèmes de transport
Chevauchement de cours
Activité professionnelle
 
 

1 Réponses multiples possibles.
6,2 % des étudiants déclarent ne pas avoir pu assister à certains enseignements du fait de l'exercice d'une activité professionnelle.

 Champ : étudiants inscrits l'année universitaire 2015-16 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/illustration-EESR10_ES_16-3-absence_a_certains_enseignements_et_raisons_des_absences_en_1.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR10_ES_16-3" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Publications statistiques connexes

01 - Enquête nationale Conditions de vie des étudiant-e-s 2016 - Données socio-démographiques et académiques - Feres Belghith, Odile Ferry, Élise Tenret - Mars 2017
Des résultats détaillés, issus de l'enquête nationale "Conditions de vie des étudiant-e-s 2016", vont progressivement être mis à disposition sur le site internet de l'OVE, sous forme de "fiches thématiques".

La première fiche thématique concerne les données sociodémographiques et académiques des étudiant-e-s. Il s'agit de la répartition des étudiant-e-s selon différents critères sociodémographiques et académiques.
Repères OVE - Repères 2016 - Feres Belghith, Odile Ferry, Élise Tenret - Février 2017
Ce fascicule présente une sélection de résultats de l'enquête nationale Condition de vie des étudiants (CDV) réalisée entre le 14 mars et le 23 mai 2016 par l'Observatoire la vie étudiante (OVE).
OVE Infos 34 - Panorama 2016 : Conditions de vie des étudiants - Feres Belghith, Jean-François Giret, Monique Ronzeau, Élise Tenret - Février 2017
L'OVE Infos n°34, dressant le panorama 2016 des conditions de vie des étudiants est disponible.

Il s'appuie sur les résultats de l'enquête nationale Conditions de vie des étudiants 2016, réalisée au printemps 2016 par l'OVE auprès d'un échantillon représentatif de la population étudiante en France.

Ces résultats montrent, par certains aspects, une amélioration des conditions de vie des étudiants : ces derniers se déclarent dans l’ensemble plus satisfaits de leurs études et parviennent (un peu) mieux à concilier activité professionnelle et vie universitaire.

Toutefois, ils confirment aussi la fragilisation croissante de certaines franges de cette population, que ce soit du point de vue de la santé ou des difficultés financières. Les conditions sociales des étudiants, et les conditions de vie qu’elles configurent restent un des éléments explicatifs des différences observées.

Cependant, l’origine migratoire, la nationalité, la parentalité ou le sexe sont autant de facteurs qui modifient également l’expérience étudiante. Ces différences vont nourrir une forte segmentation des parcours étudiants en termes de filières, de niveau d’études et de disciplines, et c’est au sein de ces clivages que l’on peut identifier des étudiants plus vulnérables que les autres.

Traduction

 Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheHigher education & research in France, facts and figures 10th edition - June 2017
16 - schedules and pace of studies - Feres Belghith & Odile Ferry
Students’ schedules vary mainly according to the study programme. Selective study programmes are those with both the highest number of hours spent on taught studies per week and the most time devoted to personal study. The personal study time increases with the level of the studies, whilst there are fewer hours spent on taught studies. Students’ time budget will also change if they have a paid activity [Consult the following page in english]


Accès rapide

Partager