Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in

📄 Source :Insee (enquête Emploi), traitements MENESR-DEPP.

 Champ :France métropolitaine.

Le graphique 20.01 est fondé sur l’enquête Emploi 2012 de l’INSEE. L’accès au baccalauréat est étudié par groupe d’âge quinquennal (âge à la date d’enquête). Les diplômes équivalents au baccalauréat ne lui sont pas assimilés. Il a pu être obtenu en formation initiale ou tout au long de la vie (reprise d’études).

Le graphique 20.02 est fondé sur l’enquête Emploi 2012 de l’INSEE. L’accès à l’enseignement supérieur est étudié par groupe d’âge quinquennal (âge à la date d’enquête). Dès lors que l’enquêté déclare étudier ou avoir étudié dans l’enseignement supérieur il est comptabilisé comme ayant accédé à l’enseignement supérieur, qu’il y ait obtenu ou non un diplôme de ce niveau.

Le graphique 20.03 est fondé sur les enquêtes Emploi 2003-2005 et 2010-2012. Le niveau de diplôme obtenu par les jeunes âgés de 25 à 29 ans en fonction du milieu social est calculé en moyenne sur les périodes 2003-2005 et 2010-2012. Le plus haut diplôme obtenu a pu l’être en formation initiale ou tout au long de la vie (reprise d’études).

L’origine sociale est appréhendée par la profession et catégorie socioprofessionnelle (PCS) des parents vivants. C’est la PCS du père quand cette dernière est renseignée et celle de la mère sinon. La PCS d’un retraité ou d’un chômeur est celle de son dernier emploi.

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

20 le niveau d'études selon le milieu social Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in

Cette fiche a été actualisée. Consultez la fiche 21. le niveau d'études selon le milieu social dans L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017

Les enfants de parents cadres ou de professions intermédiaires réussissent davantage leurs études. Ils sont proportionnellement plus nombreux à être bacheliers, à entreprendre des études dans l’enseignement supérieur et à en être diplômés. Néanmoins, c’est dans les milieux sociaux les moins favorisés que l’accès à l’enseignement supérieur s’est le plus développé, réduisant ainsi les inégalités qui demeurent malgré tout très marquées.

Les enseignements secondaires puis supérieurs se sont fortement développés jusqu’au milieu des années 1990 ; cela s’est traduit par leur ouverture croissante à l’ensemble des milieux sociaux. Pour autant, des différences entre milieux sociaux demeurent, même si elles se sont atténuées.

En 2012, les deux tiers des jeunes âgés de 20 à 24 ans possèdent un baccalauréat (graphique 20.01). La démocratisation des études au cours du 20e siècle a permis à tous les milieux sociaux d’obtenir plus souvent un baccalauréat. En effet, à 20-24 ans, 57 % des enfants d’ouvriers ou d’employés ont le baccalauréat. C’est deux fois plus que ce qui était observé dans les anciennes générations : seuls 26 % des personnes âgées aujourd’hui de 45 à 49 ans et enfants d’ouvriers ou d’employés ont ce diplôme. L’augmentation de l’obtention du baccalauréat s’observe aussi parmi les enfants dont les parents se situent en haut de l’échelle sociale, mais la progression a été moins forte (86 % contre 68 %, soit un taux multiplié par 1,3 alors qu’il a été multiplié par 2,2 pour les enfants d’ouvriers ou d’employés), d’où une réduction des écarts entre milieux sociaux. Toutefois, à tous les âges, les enfants ayant des parents cadres ou exerçant des professions dites intermédiaires restent les plus nombreux à avoir le baccalauréat.

Dans la continuité de l’expansion du secondaire, l’enseignement supérieur a beaucoup élargi son recrutement au début des années 1990. En 2012, 57 % des jeunes âgés de 20 à 24 ans ont ou ont eu accès à l’enseignement supérieur (diplômés ou non) alors que seuls 30 % des personnes âgées aujourd’hui de 45 à 49 ans ont fait des études supérieures (graphique 20.02). Cette progression de l’accès à l’enseignement supérieur est là aussi plus forte parmi les enfants issus des milieux sociaux les moins favorisés, de sorte que les différences entre milieux sociaux se sont réduites. Parmi les jeunes âgés de 20 à 24 ans, les enfants de cadres ou de professions intermédiaires sont 2 fois plus nombreux à étudier ou avoir étudié dans le supérieur que les enfants d’ouvriers ou d’employés (78 % contre 42 %). Mais ce rapport est de 3 parmi les personnes âgées de 45 à 49 ans (57 % contre 18 %).

Si l’on considère maintenant le niveau de diplôme obtenu par les jeunes âgés de 25 à 29 ans, il s’avère qu’en 2010-2012, 65 % des enfants de cadres ou de professions intermédiaires sont diplômés du supérieur contre 30 % des enfants d’ouvriers ou d’employés (graphique 20.03). En outre, les premiers possèdent un niveau plus élevé : en 2010-2012, 29 % d’entre eux sont diplômés d’un Master, d’un DEA, d’un DESS, d’un doctorat ou d’une grande école, contre 7 % des enfants d’ouvriers ou d’employés. En revanche, le taux de diplômés de l’enseignement supérieur court professionnalisant varie peu selon le milieu social : 14 % des enfants de cadres ou de professions intermédiaires ont obtenu un BTS, DUT ou diplôme équivalent contre 18 % des enfants d’ouvriers ou d’employés en 2009- 2011. Ces taux sont assez stables par rapport à la période 2003-2005.

Par ailleurs, les enfants de milieu moins aisé quittent plus souvent l’enseignement supérieur sans avoir obtenu un diplôme : en 2010-2012 parmi les jeunes âgés de 25 à 29 ans, c’est le cas de 13 % des enfants de cadres ou de professions intermédiaires ayant étudié dans le supérieur contre 21 % des enfants d’ouvriers ou d’employés.

 Champ :France métropolitaine.

Pour citer cet article :

ROBERT-BOBÉE Isabelle. Le niveau d'études selon le milieu social. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 47 indicateurs [en ligne]. LEFEBVRE Olivier (dir.). Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2014 (7e éd.), fiche 20, p. 50-51 [Consulté le 20/04/2018]. ISBN 978-2-11-099379-3. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/EESR7_ES_20-le_niveau_d_etudes_selon_le_milieu_social.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

Le graphique 20.01 est fondé sur l’enquête Emploi 2012 de l’INSEE. L’accès au baccalauréat est étudié par groupe d’âge quinquennal (âge à la date d’enquête). Les diplômes équivalents au baccalauréat ne lui sont pas assimilés. Il a pu être obtenu en formation initiale ou tout au long de la vie (reprise d’études).

Le graphique 20.02 est fondé sur l’enquête Emploi 2012 de l’INSEE. L’accès à l’enseignement supérieur est étudié par groupe d’âge quinquennal (âge à la date d’enquête). Dès lors que l’enquêté déclare étudier ou avoir étudié dans l’enseignement supérieur il est comptabilisé comme ayant accédé à l’enseignement supérieur, qu’il y ait obtenu ou non un diplôme de ce niveau.

Le graphique 20.03 est fondé sur les enquêtes Emploi 2003-2005 et 2010-2012. Le niveau de diplôme obtenu par les jeunes âgés de 25 à 29 ans en fonction du milieu social est calculé en moyenne sur les périodes 2003-2005 et 2010-2012. Le plus haut diplôme obtenu a pu l’être en formation initiale ou tout au long de la vie (reprise d’études).

L’origine sociale est appréhendée par la profession et catégorie socioprofessionnelle (PCS) des parents vivants. C’est la PCS du père quand cette dernière est renseignée et celle de la mère sinon. La PCS d’un retraité ou d’un chômeur est celle de son dernier emploi.

 

20.01 Obtention du baccalauréat selon l’âge et le milieu social en 2012 (en %)

20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
  
Ensemble de la génération
Enfants de cadres ou de professions intermédiaires
Enfants d'ouvriers ou d'employés

En 2012, parmi les jeunes âgés de 20 à 24 ans, 68 % détiennent le baccaclauréat. C'est le cas de 86 % des jeunes âgés de 20 à 24 ans dont le père est cadre ou de profession intermédiaire, contre 57 % de ceux dont le père est ouvrier ou employé.

 Champ : France métropolitaine.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_ES_20-0-obtention_du_baccalaureat_selon_l_age_et_le_milieu_social_en_2012_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_ES_20-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

20.02 Accès à l’enseignement supérieur selon l’âge et le milieu social en 2012 (en %)

20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
  
Ensemble de la génération
Enfants de cadres ou de professions intermédiaires
Enfants d'ouvriers ou d'employés

En 2012, parmi les jeunes âgés de 20 à 24 ans, 57 % étudient ou ont étudié dans le supérieur. C'est le cas de 78 % des jeunes âgés de 20 à 24 ans dont le père est cadre ou de profession intermédiaire, contre 42 % de ceux dont le père est ouvrier ou employé.

 Champ : France métropolitaine.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_ES_20-1-acces_a_l_enseignement_superieur_selon_l_age_et_le_milieu_social_en_2012_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_ES_20-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

20.03 Diplômes des jeunes âgés de 25 à 29 ans en fonction du milieu social (en 2003-2005 et 2010-2012 ) (en %)

2003-2005
2010-2012
2003-2005
2010-2012
2003-2005
2010-2012
Employés, ouvriers
Cadres, intermédiaires (dont enseignants)
Ensemble
  
Etudes supérieurs sans diplôme
Paramédical et social
DUT/BTS, équivalents
DEUG, licence, maitrise
Diplômés de Grandes écoles
Master, DEA, DESS, Doctorat

En moyenne sur 2010, 2011 et 2012, 30 % des enfants d'employés et ouvriers âgés de 25 à 29 ans déclarent détenir un diplôme l'enseignement supérieur, contre 65 % des enfants de cadres et de professions intermédiaires (dont enseignants) ; 2 % des premiers déclarent un diplôme d'une grande école contre 11 % des seconds.

 Champ : France métropolitaine.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/7/illustration-EESR7_ES_20-2-diplomes_des_jeunes_ages_de_25_a_29_ans_en_fonction_du_milieu_social_en_2003_2005_et_2010_2012_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR7_ES_20-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017
21 - le niveau d'études selon le milieu social - Anna Testas
Les enfants de parents cadres ou de professions intermédiaires réussissent davantage leurs études. Ils sont proportionnellement plus nombreux à être bacheliers, à entreprendre des études dans l’enseignement supérieur et à en être diplômés. Néanmoins, c’est dans les milieux sociaux les moins favorisés que l’accès à l’enseignement supérieur s’est le plus développé, réduisant ainsi les inégalités qui demeurent malgré tout très marquées [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°9 - Juin 2016
22 - le niveau d'études selon le milieu social - Béatrice Le Rhun
Les enfants de parents cadres ou de professions intermédiaires réussissent davantage leurs études. Ils sont proportionnellement plus nombreux à être bacheliers, à entreprendre des études dans l’enseignement supérieur et à en être diplômés. Néanmoins, c’est dans les milieux sociaux les moins favorisés que l’accès à l’enseignement supérieur s’est le plus développé, réduisant ainsi les inégalités qui demeurent malgré tout très marquées [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
20 - le niveau d'études selon le milieu social - Béatrice Le Rhun
Les enfants de parents cadres ou de professions intermédiaires réussissent davantage leurs études. Ils sont proportionnellement plus nombreux à être bacheliers, à entreprendre des études dans l’enseignement supérieur et à en être diplômés. Néanmoins, c’est dans les milieux sociaux les moins favorisés que l’accès à l’enseignement supérieur s’est le plus développé, réduisant ainsi les inégalités qui demeurent malgré tout très marquées [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°6 - février 2013
21 - le niveau d'études selon le niveau social - Béatrice Le Rhun, Pascale Poulet-Coulibando & Isabelle Robert-Bobée
Les enfants de parents cadres ou exerçant une profession intermédiaire réussissent davantage leurs études. Ils sont proportionnellement plus nombreux à être bacheliers, à entreprendre des études dans l’enseignement supérieur et à en être diplômés. Mais les différences entre milieux sociaux se réduisent depuis les années 1990 avec la progression rapide de l’accès à l’enseignement supérieur des jeunes issus de milieux sociaux moins favorisés [Consult the following page]


Accès rapide

Partager