Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in english

📄 Source :OVE, Enquête sur les conditions de vie des étudiants 2013.

 Champ :étudiants inscrits l'année universitaire 2012-13 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

La 7e édition de l’enquête Conditions de vie des étudiants de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) a été réalisée au printemps 2013. Un étudiant sur 10 en moyenne a été invité, par courrier, à répondre à un questionnaire sur internet. Près de 41 000 étudiants y ont participé, soit un taux de réponse légèrement supérieur à 21 %. Pour garantir une meilleure représentativité, les données brutes sont pondérées en référence aux données centralisées par les services statistiques des ministères de tutelle sur les inscriptions effectives dans les établissements. Les enquêtés représentent ainsi les 1 948 265 étudiants inscrits au cours de l’année universitaire 2012-2013 à l’université, en écoles d’ingénieurs, de commerce, de la culture ou en classes supérieures de lycées publics du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (soit 82 % de la population étudiante en France).

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

15 la vie étudiante : logement, indépendance et niveau de vie Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in english

Deux tiers des étudiants ne vivent plus chez leurs parents mais ils ne sont pas pour autant complètement indépendants d’eux. Les situations personnelles (économique et résidentielle) sont contrastées et l’assistance des familles revêt de multiples formes. L’indépendance, cependant, s’accompagne souvent d’une plus grande fragilité économique.

En 2013, 32 % des étudiants vivent chez leurs parents, 35 % vivent seuls ou en couple tandis que 13 % sont en résidence collective (résidence universitaire ou internat) et 12 % en colocation (graphique 15.01).

En matière de logement, la prise d’indépendance progresse avec l’âge. Près de la moitié (45 %) des moins de 21 ans vit au domicile parental contre seulement 12 % des 24 ans et plus (graphique 15.02).

C’est en région parisienne et dans les communes de moins de 100 000 habitants que les étudiants logent le plus souvent au domicile familial (graphique 15.03). Au niveau Licence, 46 % des étudiants de villes de moins de 100 000 habitants sont dans ce cas, 57 % à Paris et 64 % en petite et grande couronnes. Ils sont moins nombreux dans ce cas dans les moyennes ou grandes villes de province (entre 22 % et 32 %). La distance entre le logement parental et le lieu d’étude en province, l’attractivité de l’offre de formation dans les grandes villes ainsi que les difficultés pour se loger et l’offre de transport en région parisienne expliquent ces différences.

Cependant, avoir quitté le domicile des parents ne signifie pas nécessairement avoir rompu les liens avec eux. Pour preuve, 32 % reviennent dormir chez eux au moins deux à trois week-ends par mois (43 % pour ceux logés en résidence collective) (graphique 15.04), 69 % reçoivent parfois ou souvent des provisions alimentaires, 32 % empruntent une voiture et 75 % reçoivent de petits ou gros cadeaux de la part des membres de leur famille.

À mode de logement équivalent, les situations d’indépendance économiques révèlent des réalités contrastées et l’on peut dégager 4 groupes distincts. Les « cohabitants économiquement dépendants » vivent au domicile de leurs parents et sont restés dépendants économiquement de leur famille. Ils représentent 29 % des étudiants. Les « décohabitants économiquement dépendants » constituent 43 % des étudiants. Ils vivent dans leur propre logement mais restent rattachés fiscalement à leurs parents. Les « cohabitants économiquement autonomes » vivent au domicile de leurs parents mais se distinguent par des signes d’autonomie matérielle (exercer une activité rémunérée très concurrente des études et/ou effectuer sa propre déclaration de revenus). Ils ne représentent que 3 % des étudiants. Enfin, les « émancipés » (25 % des étudiants) vivent dans leur propre logement et possèdent un des signes d’autonomie matérielle.

Si plus de la moitié des étudiants déclarent s’être restreints depuis la rentrée universitaire, seuls 16 % estiment ne pas du tout avoir assez d’argent pour couvrir leurs besoins mensuels. Selon les indicateurs de confort et de difficulté économique retenus (tableau 15.05), des divergences apparaissent entre les catégories. Les indicateurs de fragilité économique (demande d’aide d’urgence, restriction, difficultés financières) soulignent la situation intermédiaire des « décohabitants économiquement dépendants » et des « cohabitants économiquement autonomes ». Ces catégories d’étudiants qui sont indépendants du point de vue résidentiel ou financier déclarent plus souvent que les cohabitants économiquement dépendants une certaine fragilité économique, mais moins souvent que les étudiants émancipés. L’indépendance s’accompagne donc souvent d’une certaine fragilité économique et aussi d’une moindre satisfaction en matière de logement.

&

 Champ :étudiants inscrits l'année universitaire 2012-13 en universités (France entière), écoles d'ingénieurs, de commerce et de la culture, STS et CPGE.

Pour citer cet article :

BELGHITH Feres, FERRY Odile. La vie étudiante : logement, indépendance et niveau de vie. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 49 indicateurs [en ligne]. KABLA-LANGLOIS Isabelle (dir.). Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2015 (8e éd.), fiche 15, p. 40-41 [Consulté le 22/11/2019]. ISBN 978-2-11-139429-2. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/EESR8_ES_15-la_vie_etudiante_logement_independance_et_niveau_de_vie.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

La 7e édition de l’enquête Conditions de vie des étudiants de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) a été réalisée au printemps 2013. Un étudiant sur 10 en moyenne a été invité, par courrier, à répondre à un questionnaire sur internet. Près de 41 000 étudiants y ont participé, soit un taux de réponse légèrement supérieur à 21 %. Pour garantir une meilleure représentativité, les données brutes sont pondérées en référence aux données centralisées par les services statistiques des ministères de tutelle sur les inscriptions effectives dans les établissements. Les enquêtés représentent ainsi les 1 948 265 étudiants inscrits au cours de l’année universitaire 2012-2013 à l’université, en écoles d’ingénieurs, de commerce, de la culture ou en classes supérieures de lycées publics du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (soit 82 % de la population étudiante en France).

 

Chiffres clés


Part des étudiants logeant au domicile parental pendant l'année universitaire
32,3 %
 
2013
France entière
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/CC-95-part_des_etudiants_logeant_au_domicile_parental_pendant_l_annee_universitaire.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "15. la vie étudiante : logement, indépendance et niveau de vie".

Source : OVE, Enquête sur les conditions de vie des étudiants 2013
Part des étudiants logeant en résidence collective pendant l'année universitaire
12,7 %
 
2013
France entière
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/CC-96-part_des_etudiants_logeant_en_residence_collective_pendant_l_annee_universitaire.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "15. la vie étudiante : logement, indépendance et niveau de vie".

Source : OVE, Enquête sur les conditions de vie des étudiants 2013
Part des étudiants ayant rencontré des difficultés financières (très) importantes
25,0 %
 
2013
France entière
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/CC-97-part_des_etudiants_ayant_rencontre_des_difficultes_financieres_tres_importantes.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "15. la vie étudiante : logement, indépendance et niveau de vie".

Source : OVE, Enquête sur les conditions de vie des étudiants 2013

15.01 Type de logement pendant la période universitaire (en %)

Au domicile parental
Dans une propriété familiale
En location
En colocation
En résidence collective
Autres
  

12 % des étudiants vivent en colocation pendant la période universitaire.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/illustration-EESR8_ES_15-0-type_de_logement_pendant_la_periode_universitaire_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR8_ES_15-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

15.02 Mode de logement selon l'âge des étudiants (en %)

Moins de 21 ans
21-23 ans
24 ans ou plus
Ensemble
  
Cohabitants
Décohabitants

45 % des étudiants de moins de 21 ans vivent chez leurs parents.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/illustration-EESR8_ES_15-1-mode_de_logement_selon_l_age_des_etudiants_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR8_ES_15-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

15.03 Lieux d'études des étudiants en 1er cycle logés chez leurs parents (en %)

Paris
Région parisienne Petite couronne
Région parisienne Grande couronne
Communes de moins de 100 000 habitants
Communes de 100 000 à 200 000 habitants
Communes de 200 000 à 300 000 habitants
Communes de plus de 300 000 habitants
Ensemble

57 % des étudiants au niveau licence à Paris sont logés chez leurs parents.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/illustration-EESR8_ES_15-2-lieux_d_etudes_des_etudiants_en_1er_cycle_loges_chez_leurs_parents_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR8_ES_15-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

15.04 Indépendance résidentielle des décohabitants selon le type de logement (en %)

En location
En colocation
Dans une propriété familiale
En résidence collective
Autres
Ensemble
  
Décohabitants semi-indépendants 1
Décohabitants indépendants 2

30 % des étudiants qui vivent en location sont considérés comme semi-indépendants du fait qu'ils déclarent retourner au domicile familial au moins deux week-ends par mois.
1 Sont considérés semi-indépendants les décohabitants qui déclarent retourner au domicile familial au moins 2 week-ends par mois.
2 Sont considérés indépendants les décohabitants qui déclarent retourner au domicile familial au plus un week-end par mois.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/illustration-EESR8_ES_15-3-independance_residentielle_des_decohabitants_selon_le_type_de_logement_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR8_ES_15-3" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

15.05 Indicateurs de difficultés et de confort (en %)

 
Part des étudiants ayant
Bénéficié de versements familiaux Demandé une aide d'urgence 1 Connu des restriction mobilisé leurs économies Rentontré des difficultés financières (très) importantes Disposé de ressources suffisantes pour couvrir leurs besoins mensuels 2 Un logement satisfaisant 3
Cohabitants économiquement dépendants 70 2 44 46 21 45 83
Décohabitants économiquement dépendants 79 3 53 52 22 47 72
Cohabitants économiquement autonomes 43 3 57 54 28 37 75
Émancipés 40 7 57 50 34 35 68
Ensemble 66 4 51 49 25 43 75

Parmi les cohabitants économiquement dépendants, 70 % bénéficient de versements familiaux.
1 Aides sociales du fonds national d'aide d'urgence, hors bourses et aides au logement ; elles sont versées annuellement aux étudiants rencontrant des difficultés pérennes ou de façon ponctuelle en faveur de l'étudiant qui rencontre momentanément de graves difficultés.
2 Part de « d'accord » ou « tout à fait d'accord » (en %), sur une échelle de 1 à 5 en réponse à la question « De manière générale, dans quelle mesure êtes-vous d'accord avec la proposition " j'ai assez d'argent pour couvrir mes besoins mensuels ?" ».
3 Part de satisfaits et très satisfaits (en %) sur une échelle de 1 à 5.

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/8/illustration-EESR8_ES_15-4-indicateurs_de_difficultes_et_de_confort_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR8_ES_15-4" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Publication statistique connexe

OVE Infos 30 - L'activité rémunérée des étudiants - Feres Belghith - Avril 2015
L’activité rémunérée constitue un thème central pour l’analyse des conditions de vie

des étudiants. Donnant notamment à voir les conditions économiques et financières

contrastées des étudiants, l’activité rémunérée varie également selon les filières

d’enseignement et leur degré de professionnalisation. À partir des données de l’enquête Conditions de vie des étudiants 2013, cet OVE infos

propose une analyse des différentes formes de l’activité rémunérée et de la place

qu’elles occupent dans le financement des étudiants. Parallèlement, il interroge les

effets différenciés des types d’activités rémunérées sur les conditions d’études, de travail et de réussite des étudiants.

Traduction

 Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheHigher education & research in France, facts and figures 8th edition - November 2015
15 - student life: accommodation, independence and standard of living - Feres Belghith & Odile Ferry
Two-thirds of students no longer live with their parents, yet this does not necessarily mean that they are completely independent from them. Personal situations (finances and housing) differ considerably and help from families can take many forms. However, independence is often accompanied by greater financial vulnerability [Consult the following page in english]


Accès rapide

Partager