Préface

 
« Nous ne parviendrons à véritablement faire entrer notre pays dans le siècle qui vient et à aller de l’avant qu’en reconnaissant la part que jouent la connaissance, la recherche, l’innovation et l’enseignement au cœur de la promesse de progrès qui est celle de la République. »

Ces mots du Président de la République nous engagent collectivement et exigent une politique ambitieuse et volontariste au bénéfice de nos concitoyens, à l’appui de notre économie et qui traduise concrètement nos valeurs les plus essentielles.

Pour éclairer les forces et les faiblesses de notre système d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation, alimenter une action publique de qualité et efficace, et en offrir une évaluation régulière, il est fondamental de disposer d’un vaste corpus de données chiffrées, partagées avec tous. C’est précisément l’enjeu de cette publication statistique annuelle et de sa cinquantaine de fiches thématiques.

Conduire notre jeunesse vers la réussite dans l’enseignement supérieur a exigé de repenser en profondeur les règles et le fonctionnement du processus d’orientation, y compris dans l’attention portée aux plus fragiles : c’est ce que réalise la loi Orientation et Réussite des Etudiants. Car si notre pays amène aujourd’hui 45 % d’une classe d’âge vers un diplôme d’enseignement supérieur, les signaux d’alerte chiffrés se sont multipliés : l’avance de la France sur la moyenne OCDE tend à s’étioler, le taux de réussite en Licence, inchangé depuis de nombreuses années, est bien trop faible, les écarts d’accès à l’enseignement supérieur selon les catégories socio professionnelles ne se comblent pas. Des réformes structurelles d’ampleur étaient et sont nécessaires pour progresser.

Comme les chiffres le montrent, la France a de nombreux atouts dans le domaine de la recherche et de l’innovation. Elle se situe en bonne position par son investissement dans la recherche, par le nombre des brevets qu’elle dépose ou par le nombre de ses publications. Elle évolue néanmoins dans un contexte international fortement concurrentiel, à la fois stimulant et difficile dont il s’agit de qualifier objectivement la dynamique. L’ambition de notre action publique est à la mesure des enjeux. Elle vise à engager clairement notre pays dans les domaines aujourd’hui les plus stratégiques, objets des transitions majeures, écologique, biologie-santé et numérique, sans négliger l’ensemble de la recherche fondamentale sans laquelle aucune projection durable dans le futur n’est envisageable.
 
 

Frédérique Vidal
ministre de l’Enseignement supérieur,
de la Recherche et de l’Innovation
 
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'Innovation