Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in english

📄 Source :MENESR-DGESIP/DGRI-SIES.

 Champ :France métropolitaine + DOM.

Les données du tableau 10.01 se rapportent à des inscriptions de nouveaux bacheliers dans le supérieur (y compris apprentissage en STS toutes séries depuis 2010), juste après leur baccalauréat : un même étudiant pouvant s’inscrire dans plusieurs filières, les taux d’accès par filière ne sont pas additifs (total supérieur à 100 %). Ces doubles inscriptions, déjà possibles et effectives auparavant, ont été rendues obligatoires pour les CPGE et les universités par la loi du 22 juillet 2013, et ont été multipliées par deux entre 2014-15 et 2015-16.

Les données présentées ici couvrent, pour les séries agrégées du bac, les inscriptions en STS par voie scolaire et par apprentissage à partir de 2008. En revanche, elles ne permettent pas de distinguer le détail des séries du bac des apprentis.

Universités : on intègre à leurs effectifs ceux des centres universitaires de formation et de recherche (CUFR) et des établissements assimilés : l’université de Lorraine, les 2 INP, les 3 UT et les grands établissements suivants : l’Observatoire, l’INALCO, l’IEP de Paris, Paris-Dauphine, l’institut de physique du Globe de Paris.

Autres formations : correspondent aux écoles d’ingénieurs et formations d’ingénieurs en partenariat non universitaires, aux établissements d’enseignement supérieur non rattachés aux universités (commerce, gestion, vente, comptabilité, notariat, architecture, spécialités diverses), aux grands établissements, aux écoles d’art, aux facultés privées, aux écoles paramédicales et de formations sociales.

STI : Sciences et technologies industrielles est remplacé par les séries STI2D et STD2A à partir de la session 2013.

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

10 l’accès à l’enseignement supérieur Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in english

70,1 % des bacheliers généraux s’inscrivent à l’université, soit 3 points de moins qu’en 2000. Plus d’un bachelier technologique sur deux s’inscrit dans une filière professionnelle courte (STS ou IUT). Les STS sont la filière de prédilection des bacheliers professionnels puisque 27,8 % s’y inscrivent, soit 2,4 points de plus qu’en 2014. Cette année, les inscriptions sont marquées par une hausse importante des doubles inscriptions CPGE-université. Ce phénomène ne permet pas de comparaisons rigoureuses entre 2015 et les années antérieures sur le champ universitaire.

Pour les bacheliers généraux, l’université demeure la filière de poursuite d’études la plus fréquente. Leur taux d’inscription à l’université a diminué continûment de 2000 à 2008, puis s’est stabilisé au cours des quatre années suivantes. Après une progression très modérée en 2013 et 2014, l'année 2015 est marquée par une forte hausse du taux d'inscription apparent (+ 4,3 points), principalement imputable à la systématisation des doubles inscriptions des étudiants en classe préparatoire et à l’université (cf. méthodologie) (tableau 10.01, graphique 10.02). En ce qui concerne les formations sélectives (IUT, STS et CPGE), les taux d’inscription sont en légère baisse cette année.

Les bacheliers scientifiques se distinguent par une orientation davantage tournée vers les disciplines scientifiques de l'université hors santé (27,6 %), les études de santé (20,2 %) et les classes préparatoires (18,1%). Le taux d’inscription des bacheliers S à l’université s'élève à 71,8 %, de près de 7 points supérieur à celui de 2014. Cette hausse est liée aux doubles inscriptions des étudiants en CPGE, et concerne particulièrement les bacheliers S s'inscrivant dans les filières scientifiques (+ 10,5 points). Les bacheliers S s’inscrivent également en écoles d’ingénieurs (hors écoles internes aux universités comptabilisées parmi les disciplines scientifiques des universités).

Les filières professionnelles courtes, en particulier les STS, restent les principales filières d’inscription des bacheliers technologiques. Le taux d’inscription des bacheliers technologiques en STS (y compris en apprentissage) avait fortement baissé entre 2010 et 2013 (- 6,4 points), en raison d’une ouverture accrue aux bacheliers professionnels. Mais il s'était stabilisé en 2014 et il repart à la hausse en 2015 pour atteindre 41,5 %. C'est via l'apprentissage qu'environ 4 % des bacheliers technologiques poursuivent leurs études en STS, proportion stable depuis 5 ans. Les préparations au DUT, quant à elles, accueillent 11,5 % des bacheliers technologiques, taux stable par rapport à 2014.

La deuxième destination des bacheliers technologiques est l'université (33,4 %), où leur taux d'inscription augmente depuis 2013, après plusieurs années de stabilité. Cette hausse profite davantage aux disciplines générales ou de santé qu’aux formations préparant au DUT. Elle s'explique par les doubles inscriptions en CPGE, nettement moins fréquentes cependant que pour les bacheliers généraux.

Les bacheliers STI2D marquent toujours une préférence pour les filières courtes (STS ou IUT) puisque 6 sur 10 s’y dirigent, néanmoins un recul est observé en 2015 (-3,1 points) par rapport à 2014, au bénéfice notamment des filières longues universitaires (+2,2 points)

La majorité des bacheliers professionnels (27,8 %) intègre une STS, soit une hausse de 2,4 points par rapport à 2014. 6,7 % le font par la voie de l'apprentissage. L'inscription de ces nouveaux bacheliers a pu être facilitée car ils étaient moins nombreux qu'en 2014 (-14 100), suite à la fin de la réforme du baccalauréat professionnel. 8,3 % des bacheliers professionnels s’inscrivent à l’université. Seuls 0,6 % s'inscrivent en préparation au DUT.

📄 Source :MENESR-DGESIP/DGRI-SIES.
 Champ :France métropolitaine + DOM.

Pour citer cet article :

PAURON Aline. L’accès à l’enseignement supérieur. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 49 indicateurs [en ligne]. KABLA-LANGLOIS Isabelle (dir.). Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2017 (10e éd.), fiche 10 [Consulté le 24/02/2018]. ISBN 978-2-11-152030-1. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/EESR10_ES_10-l_acces_a_l_enseignement_superieur.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

Les données du tableau 10.01 se rapportent à des inscriptions de nouveaux bacheliers dans le supérieur (y compris apprentissage en STS toutes séries depuis 2010), juste après leur baccalauréat : un même étudiant pouvant s’inscrire dans plusieurs filières, les taux d’accès par filière ne sont pas additifs (total supérieur à 100 %). Ces doubles inscriptions, déjà possibles et effectives auparavant, ont été rendues obligatoires pour les CPGE et les universités par la loi du 22 juillet 2013, et ont été multipliées par deux entre 2014-15 et 2015-16.

Les données présentées ici couvrent, pour les séries agrégées du bac, les inscriptions en STS par voie scolaire et par apprentissage à partir de 2008. En revanche, elles ne permettent pas de distinguer le détail des séries du bac des apprentis.

Universités : on intègre à leurs effectifs ceux des centres universitaires de formation et de recherche (CUFR) et des établissements assimilés : l’université de Lorraine, les 2 INP, les 3 UT et les grands établissements suivants : l’Observatoire, l’INALCO, l’IEP de Paris, Paris-Dauphine, l’institut de physique du Globe de Paris.

Autres formations : correspondent aux écoles d’ingénieurs et formations d’ingénieurs en partenariat non universitaires, aux établissements d’enseignement supérieur non rattachés aux universités (commerce, gestion, vente, comptabilité, notariat, architecture, spécialités diverses), aux grands établissements, aux écoles d’art, aux facultés privées, aux écoles paramédicales et de formations sociales.

STI : Sciences et technologies industrielles est remplacé par les séries STI2D et STD2A à partir de la session 2013.

 

Chiffres clés


Part des bacheliers technologiques de la session 2015 s'inscrivant en CPGE
2,0 %
 
2015
France métropolitaine + DOM
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/CC-2288-part_des_bacheliers_technologiques_de_la_session_2015_s_inscrivant_en_cpge.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "10. l’accès à l’enseignement supérieur".

Couverture : hors alternance
Source : MENESR-DGESIP/DGRI-SIES
Part des bacheliers technologiques de la session 2015 s'inscrivant en STS
37,3 %
 
2015
France métropolitaine + DOM
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/CC-2290-part_des_bacheliers_technologiques_de_la_session_2015_s_inscrivant_en_sts.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "10. l’accès à l’enseignement supérieur".

Couverture : hors alternance
Source : MENESR-DGESIP/DGRI-SIES
Part des bacheliers généraux de la session 2015 s'inscrivant à l'université
70,1 %
 
2015
France métropolitaine + DOM
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/CC-2291-part_des_bacheliers_generaux_de_la_session_2015_s_inscrivant_a_l_universite.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "10. l’accès à l’enseignement supérieur".

Couverture : hors alternance
Source : MENESR-DGESIP/DGRI-SIES
Part des bacheliers généraux de la session 2015 s'inscrivant en CPGE
12,7 %
 
2015
France métropolitaine + DOM
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/CC-2292-part_des_bacheliers_generaux_de_la_session_2015_s_inscrivant_en_cpge.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "10. l’accès à l’enseignement supérieur".

Couverture : hors alternance
Source : MENESR-DGESIP/DGRI-SIES
  Afficher un nouveau chiffre clé  
Part des bacheliers technologiques de la session 2015 s'inscrivant en IUT
11,5 %
 
2015
France métropolitaine + DOM
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/CC-2293-part_des_bacheliers_technologiques_de_la_session_2015_s_inscrivant_en_iut.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "10. l’accès à l’enseignement supérieur".

Couverture : hors alternance
Source : MENESR-DGESIP/DGRI-SIES

10.01 Évolution des taux d'inscription dans l'enseignement supérieur 1

 
2000 2010 2013 2014 2015
Baccalauréat général
Ensemble supérieur 103,7 100,8 98,9 99,4 nd
Université 73,0 65,5 65,2 65,8 70,1
dont préparation DUT 11,2 10,7 10,2 10,1 9,8
CPGE 12,6 13,2 12,5 13,1 12,7
STS 2 9,0 9,8 9,0 8,8 8,5
dont voie scolaire 9,0 8,9 8,1 8,0 7,7
Autres formations 9,1 12,3 12,2 11,7 11,8
dont baccalauréat S
Ensemble supérieur 107,9 103,2 101,7 101,6 nd
Université 71,7 64,5 64,7 64,9 71,8
dont préparation DUT 14,6 12,5 11,8 11,6 11,3
CPGE 19,1 19,3 18,1 18,7 18,1
STS voie scolaire 3 7,0 6,8 6,0 5,8 5,7
Autres formations 10,1 12,6 12,9 12,2 12,2
Bac technologique
Ensemble supérieur 77,6 81,3 77,7 79,2 nd
Université 28,2 28,6 30,8 31,9 33,4
dont préparation DUT 9,1 9,9 11,0 11,4 11,5
CPGE 1,0 1,5 1,7 1,8 2,0
STS  2 44,5 46,2 39,8 40,4 41,5
dont voie scolaire nd 42,7 36,2 36,6 37,3
Autres formations 3,9 5,1 5,4 5,1 5,1
dont baccalauréat STI2D
Ensemble supérieur 88,4 89,5 90,8 87,5 nd
Université 23,5 26,2 36,7 37,0 37,7
dont préparation DUT 16,2 17,6 24,4 24,0 22,5
CPGE 2,1 2,9 3,8 4,1 4,4
STS voie scolaire 3 60,5 56,6 44,7 41,2 39,5
Autres formations 2,3 3,7 5,6 5,2 5,7
Ensemble général et technologique
Ensemble supérieur 94,3 94,4 92,8 93,4 nd
Université 56,9 53,5 55,2 55,7 59,7
dont préparation DUT 10,5 10,4 10,4 10,5 10,2
CPGE 8,4 9,4 9,4 9,7 9,7
STS nd 21,5 17,9 18,2 19,5
dont voie scolaire 21,8 19,8 16,2 16,5 17,8
Autres formations 7,2 10,0 10,3 9,7 9,9
Baccalauréat professionnel
Ensemble supérieur 17,1 34,1 38,5 34,4 nd
Université 6,9 7,7 8,6 8,4 8,3
dont préparation DUT 0,5 0,8 0,8 0,6 0,6
CPGE 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
STS  2 9,7 25,8 29,3 25,4 27,8
dont voie scolaire 9,7 17,6 22,7 19,7 21,1
Autres formations 0,5 0,6 0,6 0,5 0,7
Ensemble tous baccalauréats
Ensemble supérieur 80,4 81,2 78,3 75,7 nd
Université 47,9 43,3 42,6 41,3 45,1
dont préparation DUT 8,7 8,3 7,8 7,5 7,5
CPGE 6,9 7,3 6,9 6,8 6,9
STS  2 19,6 22,7 21,2 20,7 20,7
dont voie scolaire 19,6 19,5 18,2 17,8 17,5
Autres formations 6,0 7,9 7,6 7,0 7,3
 

1 Voir « Métholodogie ».
2 Les bacheliers (toutes séries) poursuivant leurs études en STS par la voie de l'apprentissage sont inclus à partir de 2010.
3 La source utilisée pour recenser les apprentis (SIFA) ne distingue pas le détail des séries du bac et ne permet donc pas d'inclure les taux d'inscriptions en STS par apprentissage à ce niveau de détail.

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/illustration-EESR10_ES_10-0-evolution_des_taux_d_inscription_dans_l_enseignement_superieur_1.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR10_ES_10-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

10.02 Taux d'inscription immédiate des bacheliers 2015 dans les différentes filières de l'enseignement supérieur (en %) 1

Ensemble
Bac général
dont Bac S
Bac technologique
dont Bac STI2D
Bac professionnel
  
Université (hors préparation DUT)
Préparation DUT
CPGE
STS2
Autres formations
 
 

1 le total des taux d'inscription peut dépasser 100 % en raison des doubles inscriptions.
2 Uniquement par voie scolaire pour les lignes concernant les séries S et STI2D.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/10/illustration-EESR10_ES_10-1-taux_d_inscription_immediate_des_bacheliers_2015_dans_les_differentes_filieres_de_l_enseignement_superieur_en_1.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR10_ES_10-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Publications statistiques connexes

À la rentrée 2016, les effectifs en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) progressent légèrement (0,6%) pour atteindre 86 500 étudiants. Ils augmentent de 0,9% dans la filière scientifique, qui concentre près des deux tiers des effectifs mais où les femmes constituent moins d’un tiers des inscrits. Ils progressent aussi dans la filière économique (+0,8%) mais se replient dans la filière littéraire (-0,8%). [Consult the following publication]
A la rentrée 2016, les effectifs en sections de technicien supérieur (S.T.S.) sont en légère hausse par rapport à l’an passé (+0,4 %) et dépassent désormais les 257 000 étudiants en formation initiale (hors apprentissage). Les établissements privés concentrent près d’un tiers des effectifs. Parmi les nouveaux entrants dans ces sections, les parts respectives des néo-bacheliers généraux, technologiques et professionnels sont quasi inchangées. [Consult the following publication]
Les données présentées sont issues d’une enquête annuelle spécifique menée fin octobre auprès des universités, et qui porte sur les nouveaux inscrits en 1ère année de cursus licence, dite "enquête 20". La date d’observation est fixée au 20 octobre de chaque année universitaire. L’enquête est une enquête "flash" sur 3 jours. A cette date, les informations remontées par les universités sont encore provisoires et susceptibles d’évoluer. Les données définitives et globales pour l’année 2016-2017 seront issues de l’enquête "inscriptions" du système d’information sur le suivi de l’étudiant (SISE Universités) du 15 janvier 2017. Le champ couvert par cette première note sur "l’enquête 20" est constitué des 70 universités (France entière hors Nouvelle-Calédonie), de l’université de Lorraine, du CUFR de Mayotte et de l’Institut national universitaire d’Albi. [Consult the following publication]

Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°9 - Juin 2016
10 - l’accès à l’enseignement supérieur - Laurent Fauvet
Environ 75 % des bacheliers 2014 s'inscrivent immédiatement dans l'enseignement supérieur. Près des deux-tiers des bacheliers généraux s'inscrivent à l'université, soit 7 points de moins qu'en 2000 mais 2,7 points de plus qu’en 2012. Près d'un bachelier technologique sur deux s'inscrit dans une filière professionnelle courte. Les bacheliers professionnels, dont les effectifs ont considérablement augmenté avec la réforme de la voie professionnelle, sont tendanciellement plus nombreux à s'inscrire dans l'enseignement supérieur [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
09 - l’accès à l’enseignement supérieur - Laurent Fauvet & Sylvaine Péan
Environ 75 % des bacheliers 2013 s’inscrivent immédiatement dans l’enseignement supérieur (hors alternance). Plus de la moitié des bacheliers généraux s’inscrivent à l’université mais c’est près de 7 points de moins qu’en 2000. Près d’un bachelier technologique sur deux s’inscrit dans une filière professionnelle courte. Les bacheliers professionnels, dont les effectifs ont considérablement augmenté avec la réforme de la voie professionnelle, sont de plus en plus nombreux à s’inscrire dans l’enseignement supérieur [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°7 - avril 2014
09 - l’accès à l’enseignement supérieur - Sylvaine Péan
Environ 80 % des bacheliers 2012 s’inscrivent immédiatement dans l’enseignement supérieur, y compris en alternance. Plus de la moitié des bacheliers généraux s’inscrivent à l’université mais c’est près de 10 points de moins qu’en 2000. Plus d’un bachelier technologique sur deux s’inscrit dans une filière professionnelle courte. Les bacheliers professionnels dont les effectifs ont considérablement augmenté avec la réforme de la voie professionnelle sont de plus en plus nombreux à s’inscrire dans l’enseignement supérieur [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°6 - février 2013
09 - l'accès à l'enseignement supérieur - Sylvaine Péan
75 % des nouveaux bacheliers s’inscrivent immédiatement dans l’enseignement supérieur. Plus de la moitié des bacheliers généraux s’inscrivent à l’université mais c’est 10 points de moins qu’il y a 10 ans. Plus d’un bachelier technologique sur deux s’inscrit dans une filière professionnelle courte. Les bacheliers professionnels, en forte augmentation, sont de plus en plus nombreux à s’inscrire dans l’enseignement supérieur [Consult the following page]

Traduction

 Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheHigher education & research in France, facts and figures 10th edition - June 2017
10 - access to higher education - Aline Pauron
70.1% of general baccalauréat holders enrolled at university, i.e. three points less than in 2000. More than one in two technological baccalauréat holders enrolled in a short vocational course (STS or IUT). STS were the preferred course for vocational baccalauréat holders, as 27.8% enrolled in them, i.e. 2.4 points more than in 2014. This year saw a marked rise in dual CPGE-university enrolments. Comparisons could therefore not be made between 2015 and previous years in terms of university entrance [Consult the following page in english]


Accès rapide

Partager