Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in

Les données sources du 7e PCRD proviennent de la base e-Corda de la Commission européenne (CE). Elles regroupent l’intégralité des projets du PCRD (Euratom inclus) disponibles dans la base en mars 2012. Les données livrées concernent les projets ayant fait l’objet d’une signature de contrat entre les participants du projet et la CE. À partir de ces données, l’OST effectue notamment un reclassement des programmes du PCRD selon une nomenclature thématique en douze domaines d’application. Ce classement est réalisé par bloc au niveau des actions de chaque programme du PCRD : tous les projets appartenant à la même action d’un programme ont une seule et même affectation thématique. Les totaux présentés au niveau du PCRD prennent en compte les projets ayant effectivement obtenu un contrat de financement par la CE. Les actions Marie Curie et les bourses du Conseil européen de la recherche (attribuées essentiellement à titre individuel) sont comptabilisées pour le calcul des taux de participation mais ne le sont pas pour le calcul des taux de coordination. Trois types d’entités sont analysés à travers les indicateurs : le projet (consortium constitué de plusieurs partenaires pour une durée et des objectifs donnés, et recevant un financement en conséquence), la coordination (prise en charge du projet par un des partenaires) et la participation (implication d’un laboratoire, d’une institution ou d’un pays dans un projet).

Le taux de participation d’un pays est le rapport entre le nombre d’équipes du pays qui participent au PCRD et le nombre total d’équipes participantes.

Le taux de coordination d’un pays est le rapport entre le nombre de projets coordonnés par les équipes du pays et le nombre total de projets du PCRD.

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

41 la France dans l'espace européen de la recherche via sa participation au PCRD Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in

Cette fiche a été actualisée. Consultez la fiche 45. la France dans l'espace européen de la recherche via sa participation à Horizon 2020 dans L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017

La France est le troisième pays pour la participation dans les projets du 7e Programme-cadre de R&D (PCRD), derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni. Elle est impliquée dans 52,5 % des projets du 7e PCRD comptabilisés en mars 2012 et en coordonne près de 11 %. La France est particulièrement présente dans les domaines « aéronautique et espace » et « nucléaire ».

Le Programme-cadre de recherche et développement (PCRD) est un outil de financement utilisé par la Commission européenne pour contribuer au développement de la recherche européenne. Depuis 1984, les PCRD se succèdent jusqu’au 7e PCRD (2007-2013). Les PCRD se déclinent en programmes spécifiques, programmes et actions qui se traduisent par des appels d’offres spécifiques. Ces appels d’offres se concrétisent par des projets regroupant généralement plusieurs équipes de recherche.

Le 7e PCRD, d’un montant total de 53,2 milliards d’euros (Euratom compris), a enregistré 5 948 projets hors actions Marie Curie et bourses du Conseil européen de la recherche (les programmes spécifiques « Personnes » et « Idées ») en avril 2012. La France est fortement impliquée : les équipes françaises sont présentes dans 52,5 % des projets et en coordonnent 10,9 %.

Plus de 86 % des 79 166 participations aux projets du 7e PCRD relèvent d’équipes de recherche européennes (UE 27) (graphique 41.01). Cinq pays de l’UE 27 concentrent plus de la moitié de ces participations : Allemagne (13,5 %), Royaume-Uni (12,8 %), France (9,6 %), Italie (9 %) et Espagne (7,6 %). La Suisse, la Norvège et Israël totalisent ensemble la moitié des 13,2 % des participations des pays non-membres de l’UE 27.

Dans le 7e PCRD, les équipes allemandes ont les taux de participation les plus élevés dans cinq des douze domaines d’application définis par l’OST (graphique 41.02a). Cette prééminence est particulièrement marquée en « sciences et technologies de l’information et de la communication », « procédés de production, matériaux, nanotechnologies, capteurs », « énergie » et « transports terrestres et intermodalités ». Le Royaume-Uni domine dans quatre domaines dont notamment « sciences humaines et sociales » et « innovation et transfert technologique ». La France domine en « aéronautique et espace » et « nucléaire ». Pour quatre domaines d’application, l’Allemagne a le plus fort taux de coordination (graphique 41.02b). Elle coordonne près du cinquième des projets en « procédés de production, matériaux, nanotechnologies, capteurs » et « sciences et technologies de l’information et de la communication ». La France arrive en tête en « nucléaire », « aéronautique et espace » et « coopération internationale, accès aux infrastructures et coordination ». Le Royaume-Uni est le premier coordinateur dans cinq domaines d’application, notamment en « transports terrestres et intermodalités », « sciences humaines et sociales » et « innovation et transfert technologique ».

Dans le 7e PCRD, les équipes des institutions publiques françaises participent préférentiellement aux projets des domaines « environnement et urbanisme », « biomédecine, santé, biotechnologies pour la santé », « coopération internationale, accès aux infrastructures et coordination », « nucléaire » et « agronomie, biotechnologies agroalimentaires et ressources vivantes » (graphique 41.03). Ce dernier domaine est celui auquel les institutions de recherche finalisée participent le plus. Les domaines de prédilection des institutions de recherche académique sont « biomédecine, santé, biotechnologies pour la santé » et « coopération internationale, accès aux infrastructures et coordination ».

Les acteurs français du secteur privé dominent dans six domaines : « sciences et technologies de l’information et de la communication », « procédés de production, matériaux, nanotechnologies, capteurs », « énergie », « aéronautique et espace », « transports terrestres et intermodalités » et « innovation et transfert technologique » avec une part majoritaire des participations totales françaises.

&

Pour citer cet article :

FILLIATREAU Ghislaine, ROTH Chris. La France dans l'espace européen de la recherche via sa participation au PCRD. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 45 indicateurs [en ligne]. LEFEBVRE Olivier (dir.). Paris : Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2013 (6e éd.), fiche 41, p. 94-95 [Consulté le 17/07/2019]. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/EESR6_R_41-la_france_dans_l_espace_europeen_de_la_recherche_via_sa_participation_au_pcrd-ILL_01.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

Les données sources du 7e PCRD proviennent de la base e-Corda de la Commission européenne (CE). Elles regroupent l’intégralité des projets du PCRD (Euratom inclus) disponibles dans la base en mars 2012. Les données livrées concernent les projets ayant fait l’objet d’une signature de contrat entre les participants du projet et la CE. À partir de ces données, l’OST effectue notamment un reclassement des programmes du PCRD selon une nomenclature thématique en douze domaines d’application. Ce classement est réalisé par bloc au niveau des actions de chaque programme du PCRD : tous les projets appartenant à la même action d’un programme ont une seule et même affectation thématique. Les totaux présentés au niveau du PCRD prennent en compte les projets ayant effectivement obtenu un contrat de financement par la CE. Les actions Marie Curie et les bourses du Conseil européen de la recherche (attribuées essentiellement à titre individuel) sont comptabilisées pour le calcul des taux de participation mais ne le sont pas pour le calcul des taux de coordination. Trois types d’entités sont analysés à travers les indicateurs : le projet (consortium constitué de plusieurs partenaires pour une durée et des objectifs donnés, et recevant un financement en conséquence), la coordination (prise en charge du projet par un des partenaires) et la participation (implication d’un laboratoire, d’une institution ou d’un pays dans un projet).

Le taux de participation d’un pays est le rapport entre le nombre d’équipes du pays qui participent au PCRD et le nombre total d’équipes participantes.

Le taux de coordination d’un pays est le rapport entre le nombre de projets coordonnés par les équipes du pays et le nombre total de projets du PCRD.

 

41.01 Taux de participation, tous domaines d'application confondus, pour les États-membres de l'Union européenne (UE27) et les autres pays (en %)

DE
 
FR
ES
BE
GR
FI
PL
IE
CZ
SI
SK
CY
LV
MT
 
 
GB
IT
NL
SE
AT
DK
PT
HU
RO
BG
EE
LT
LU
 
Autres pays

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_41-0-taux_de_participation_tous_domaines_d_application_confondus_pour_les_etats_membres_de_l_union_europeenne_ue27_et_les_autres_pays_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_41-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

41.02a Taux de participation de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni dans les projets du 7e PCRD selon les domaines d'application (en %)

Biomédecine, santé, biotechnologies pour la santé
Agronomie, biotechnologies agro-alimentaires et ressources vivantes
Sciences et technologies de l'information et de la communication
Procédés de production, matériaux, nanotechnologies, capteurs
Aéronautique et espace
Énergie
Environnement et urbanisme
Transports terrestres et intermodalités
Sciences humaines et sociales
Cooperation internationale, accès aux infrastructures et coordination
Nucléaire
Innovation et transfert technologique
Total
  
France
Allemagne
Royaume-Uni

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_41-1-taux_de_participation_de_la_france_de_l_allemagne_et_du_royaume_uni_dans_les_projets_du_7e_pcrd_selon_les_domaines_d_application_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_41-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

41.02b Taux de coordination de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni des projets du 7e PCRD selon les domaines d'application (en %)

Biomédecine, santé, biotechnologies pour la santé
Agronomie, biotechnologies agro-alimentaires et ressources vivantes
Sciences et technologies de l'information et de la communication
Procédés de production, matériaux, nanotechnologies, capteurs
Aéronautique et espace
Énergie
Environnement et urbanisme
Transports terrestres et intermodalités
Sciences humaines et sociales
Cooperation internationale, accès aux infrastructures et coordination
Nucléaire
Innovation et transfert technologique
Total
  
France
Allemagne
Royaume-Uni

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_41-2-taux_de_coordination_de_la_france_de_l_allemagne_et_du_royaume_uni_des_projets_du_7e_pcrd_selon_les_domaines_d_application_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_41-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

41.03 Répartition des participations françaises aux projets du 7e PCRD selon le type d'institution, par domaine d'application (en %)

Cooperation internationale, acces aux infrastructures et coordination
Environnement et urbanisme
Biomedecine, sante, biotechnologies pour la sante
Agronomie, biotechnologies agro-alimentaires et ressources vivantes
Nucleaire
Sciences economiques, humaines et sociales
Sciences et technologies de l'information et de la communication
Procedes de production, materiaux, nanotechnologies, capteurs
Énergie
Aeronautique et espace
Transports terrestres et intermodalites
Innovation et transfert technologique
  
Institutions françaises publiques (recherche académique)
Institutions françaises publiques (recherche finalisée)
Organismes internationaux publics
Acteurs français du secteur privé

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_41-3-repartition_des_participations_fran_aises_aux_projets_du_7e_pcrd_selon_le_type_d_institution_par_domaine_d_application_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_41-3" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017
45 - la France dans l'espace européen de la recherche via sa participation à Horizon 2020 - Zoé Friant & Frédéric Laurent
Entre janvier 2014 et septembre 2016, la France a perçu 2,1 Md€ au titre de ses participations au programme-cadre européen Horizon 2020 (H2020) en faveur de la recherche et de l’innovation. Avec 10,6 % des subventions allouées, la France est le 3e bénéficiaire des crédits européens en faveur de la recherche [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°9 - Juin 2016
46 - la France dans l'espace européen de la recherche via sa participation à H2020 - Zoé Friant & Frédéric Laurent
En une année et demie, la France a perçu 1,2 Md€ au titre de ses participations au programme-cadre européen Horizon 2020 en faveur de la recherche et de l’innovation. Avec 11,1 % des subventions allouées, la France est le 3e bénéficiaire des crédits européens en faveur de la recherche. Sa participation semble se consolider en comparaison à ses performances à la dernière année du précédent programme [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
45 - la place de la France dans le 7e PCRDT - Zoé Friant & Frédéric Laurent
Avec 11, 5 % des contributions allouées par l’Union européenne dans le cadre du 7e PCRDT, la France est le troisième pays bénéficiaire derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni. Le nucléaire, l’espace et l’aéronautique constituent ses domaines de prédilection. Mais ses positions s'érodent notamment en raison de la trop faible mobilisation des acteurs français [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°7 - avril 2014
43 - la France dans l'espace européen de la recherche via sa participation au PCRD - Ghislaine Filliatreau, Catherine Robert, Chris Roth & Marie-Laure Taillibert
La France est le troisième pays pour la participation dans les projets du 7e Programme-cadre de R&D (PCRD), derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni. En février 2013, elle est impliquée dans 51,7 % d’entre eux et en coordonne plus de 10 %. La France est particulièrement présente dans les domaines « Aéronautique et espace » et « Nucléaire » [Consult the following page]


Accès rapide

Partager