Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

  This page is also available in

📄 Sources :MENESR-DGESIP/DGRI-SIES
Insee.

 Champ :France entière.

La R&D englobe l’ensemble des activités entreprises « de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances et l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications » (Source : Manuel Frascati, OCDE 2002).

Le secteur des administrations regroupe les organismes publics de R&D (EPST, EPIC), les établissements publics d’enseignement supérieur; les centres hospitaliers universitaires et les centres de lutte contre le cancer (CHU et CLCC), les institutions sans but lucratif (ISBL) ainsi que les services ministériels civils ou militaires finançant ou exécutant des travaux de R&D.

Le secteur des entreprises englobe les entreprises, publiques ou privées, ayant une activité de R&D.

L’étranger désigne les opérateurs publics ou privés se trouvant hors du territoire national et les organisations internationales dont l’Union européenne.

La principale mesure du dispositif fiscal en faveur de la R&D est le crédit impôt recherche (CIR).

Une avance remboursable est un prêt fait par l’État aux entreprises s’engageant dans des activités de développement expérimental. Son remboursement est conditionné par le succès commercial de produits nouveaux.

Le Programme d’investissement d’avenir (PIA), mis en place par l’État, en 2010 est structuré en programmes. Les crédits réservés à la recherche sont répartis en 5 programmes aux actions spécifiques telles que « Équipements d’excellence » ou «Santé et biotechnologies ».

Le financement est extra budgétaire. Il n’est pas retracé dans le budget de l’État et déroge aux principes généraux du droit budgétaire dont, en, particulier, l’annualité, l’unité et l’université.

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

26 le financement et l'exécution de la recherche et développement en France Imprimer la page  Télécharger le pdf

  This page is also available in

Cette fiche a été actualisée. Consultez la fiche 34. le financement et l'exécution de la R&D en France dans L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017

Le financement de la recherche nationale s’effectue par le déploiement des moyens budgétaires de l’État vers les établissements publics de R&D, les mesures d’aide et d’incitation auprès des entreprises, un dispositif extra budgétaire de soutien à l’innovation. Les collectivités territoriales et l’Union européenne contribuent au soutien à l’innovation. Les entreprises jouent un rôle majeur dans le financement et l’exécution de la R&D en France.

Le financement budgétaire de la R&D par l’État s’inscrit principalement dans le cadre de la mission interministérielle de recherche et d’enseignement supérieur (MIRES). Les crédits budgétaires publics de R&D (CBPRD) couvrent la R&D exécutée dans les établissements publics, ainsi que dans les autres secteurs d’exécution en France et à l’étranger. Ils regroupent les subventions pour charge de service public et les crédits destinés à financer des programmes de recherche ciblés servis aux organismes public de R&D, la recherche universitaire et agences de financement de projet de recherche, différents dispositifs d’aide et d’incitation à la R&D des entreprises et à la recherche partenariale public/privé. Ils concernent également le financement des mesures destinées à la diffusion de la culture scientifique et technique (schéma 26.01).

En 2012, le budget R&D de la mission interministérielle « Recherche et enseignement supérieur » (MIRES) s’élève, à 14 milliards d’euros (Md€).

Le soutien indirect à la R&D des entreprises s’effectue par le biais de différents dispositifs fiscaux et d’avances remboursables, qui ne sont pas comptabilisés dans les CBPRD.

Le Programme Investissements d’Avenir (PIA), mis en place en 2010, prolonge, les moyens financiers réservés à la politique de la recherche sur des thématiques prioritaires. Ce financement extra budgétaire est déployé par appel à projets.

Le budget des collectivités territoriales pour la recherche et le transfert de technologie (R&T) est estimé, en 2012, à 1,32 Md€. Ces crédits sont pour partie attribués dans le cadre des contrats de projet État-région (CPER).

L’Union européenne intervient auprès des acteurs publics ou privés de la R&D par le biais de programmes de recherche européens dont le Programme Cadre de Recherche et Développement (PCRD). Le 7ème PCRD couvre la période 2007-2013. En 2010, la France a perçu à ce titre 0,6 Md€ soit 16,5 % de ces financements.

L’effort de R&D d’un pays se mesure par deux indicateurs, de nature différente, portant l’un sur l’exécution des travaux de R&D, l’autre sur leurs financements.

Le premier indicateur, retenu pour les comparaisons internationales, retrace la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) qui correspond aux travaux de R&D exécutés sur le territoire national, dans l’ensemble des secteurs institutionnels et quelle que soit l’origine des fonds.

Le deuxième indicateur appréhende, sans double compte, la dépense nationale de recherche et développement (DNRD), soit le financement assuré par des entreprises ou administrations françaises pour des travaux de recherche réalisés en France ou à l’étranger. Pour chaque opérateur de R&D les dépenses extérieures (DERD) correspondent aux relations de sous-traitance avec des partenaires.

En 2010, la DIRD s’élève à 43,4 Md€. L’effort de R&D mesuré par le ratio DIRD / PIB s’établit à 2,24 %. La recherche des administrations (DIRDA) représente 37 % de la DIRD nationale et la recherche des entreprises (DIRDE), 63 %. L’exécution de travaux de R&D en France au bénéfice de l’étranger représente 7,6 % de la DIRD nationale.

La DNRD s’élève à 44,6 Md€. Elle est assurée à 43 % par les administrations (DNRDA) et à 57 % par les entreprises (DNRDE). Le secteur de l’étranger représente 10,3 % du financement de la recherche en France (schéma 26.02).

Les ressources consacrées à l’exécution des travaux de R&D proviennent, pour les entreprises à 75 % de ressources propres et pour les organismes publics de R&D, des crédits budgétaires à hauteur de 69 % (graphique 26.03).

 Champ :France entière.

Pour citer cet article :

NISSLÉ Claudette-Vincent. Le financement et l'exécution de la recherche et développement en France. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 45 indicateurs [en ligne]. LEFEBVRE Olivier (dir.). Paris : Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2013 (6e éd.), fiche 26, p. 64-65 [Consulté le 23/05/2019]. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/EESR6_R_26-le_financement_et_l_execution_de_la_recherche_et_developpement_en_france-ILL_01.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

La R&D englobe l’ensemble des activités entreprises « de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances et l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications » (Source : Manuel Frascati, OCDE 2002).

Le secteur des administrations regroupe les organismes publics de R&D (EPST, EPIC), les établissements publics d’enseignement supérieur; les centres hospitaliers universitaires et les centres de lutte contre le cancer (CHU et CLCC), les institutions sans but lucratif (ISBL) ainsi que les services ministériels civils ou militaires finançant ou exécutant des travaux de R&D.

Le secteur des entreprises englobe les entreprises, publiques ou privées, ayant une activité de R&D.

L’étranger désigne les opérateurs publics ou privés se trouvant hors du territoire national et les organisations internationales dont l’Union européenne.

La principale mesure du dispositif fiscal en faveur de la R&D est le crédit impôt recherche (CIR).

Une avance remboursable est un prêt fait par l’État aux entreprises s’engageant dans des activités de développement expérimental. Son remboursement est conditionné par le succès commercial de produits nouveaux.

Le Programme d’investissement d’avenir (PIA), mis en place par l’État, en 2010 est structuré en programmes. Les crédits réservés à la recherche sont répartis en 5 programmes aux actions spécifiques telles que « Équipements d’excellence » ou «Santé et biotechnologies ».

Le financement est extra budgétaire. Il n’est pas retracé dans le budget de l’État et déroge aux principes généraux du droit budgétaire dont, en, particulier, l’annualité, l’unité et l’université.

 

26.01 Le financement de la R&D

Vous pouvez intégrer ce schéma à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_26-0-le_financement_de_la_r_d.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_26-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger : Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

26.02 Le financement et l'exécution de la recherche en France en 2010

 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce schéma à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_26-1-le_financement_et_l_execution_de_la_recherche_en_france_en_2010.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_26-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger : Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

26.03 Origine des ressources pour la R&D par secteur d'exécution en 2010

Organismes de recherche
Enseignement supérieur
ISBL
Entreprises
Ensemble
  
Dotations budgétaires
Ressources propres
Ressources sur contrat de recherche - Organismes de recherche
Ressources sur contrat de recherche - Enseignement supérieur
Ressources sur contrat de recherche - ISBL
Ressources sur contrat de recherche - Entreprises
Ressources sur contrat de recherche - Étranger
 Champ : France entière.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/6/illustration-EESR6_R_26-2-origine_des_ressources_pour_la_r_d_par_secteur_d_execution_en_2010.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR6_R_26-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017
34 - le financement et l'exécution de la R&D en France - Catherine David
Les entreprises présentes sur le territoire national financent environ 55 % de la dépense intérieure de recherche (DIRD). La dépense totale de R&D des entreprises de 36,8 Md€, est financée à 85 % par des entreprises situées en France et pour 7 % par les ressources publiques Le reste vient de l’étranger [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°9 - Juin 2016
35 - le financement et l'exécution de la R&D en France - Catherine David
Les entreprises présentes sur le territoire national financent environ 55 % de la dépense intérieure de recherche (DIRD). La dépense totale de R&D des entreprises de 33,7 milliards d'euros (Md€), est financée à 85 % (soit 28,5 Md€) par des entreprises situées en France et pour 8 % (2,7 Md€) par les ressources publiques [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
34 - le financement et l'exécution de la R&D en France et dans les entreprises - Catherine David
Le financement de la recherche nationale (DNRD) repose majoritairement (60 %) sur les entreprises. Les entreprises implantées sur le territoire national financent environ 55 % de la dépense intérieure de recherche (DIRD). Ce niveau de financement par le secteur privé est très inférieur à celui observé au Japon, en Allemagne et aux États-Unis [Consult the following page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°7 - avril 2014
33 - le financement et l'exécution de la R&D en France - Claudette-Vincent Nisslé
Le financement de la recherche nationale repose principalement sur les entreprises, l’État et les collectivités territoriales et l’Union européenne. Délégation de moyens aux opérateurs publics de R&D, mesures d’aide à la R&D en faveur des entreprises et dispositifs extra-budgétaires constituent les leviers des politiques publiques en faveur de la R&D [Consult the following page]


Accès rapide

Partager