Une nouvelle version de l'état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France est disponible, cliquez-ici pour la découvrir.
 
 
Couverture de l'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Les « autres établissements et formations » regroupent les établissements privés de type universitaire, les « grands établissements », les écoles d’ingénieurs, les écoles de commerce et de management, les écoles de journalisme, les écoles supérieures artistiques et culturelles, les écoles paramédicales hors université, les écoles préparant aux fonctions sociales, les écoles d’architecture, les écoles vétérinaires, etc.

Accès rapide

Partager


 
 
 
 

Pour une meilleure expérience de ce site, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour.
 

09 les évolutions de l'enseignement supérieur depuis 50 ans : croissance et diversification Imprimer la page  Télécharger le pdf

Cette fiche a été actualisée. Consultez la fiche 09. les étudiants dans les filières de formation depuis 50 ans dans L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017

En 2014, on compte 2 471 000 étudiants inscrits, 8 fois plus qu'en 1960. Aujourd'hui, un peu plus de six étudiants sur dix sont inscrits à l'université. Cette part a cependant décru au cours des 50 dernières années en raison de la diversification des formations offertes.

Les effectifs de l'enseignement supérieur ont été multipliés par 8 en 50 ans (tableau 09.01). Ils sont ainsi passés de 310 000 étudiants inscrits en 1960 à 2 471 000 en 2014. Les évolutions démographiques devraient se traduire par une nouvelle progression dans les 10 ans à venir, avec des effectifs qui dépasseraient 2 800 000 en 2024. Un nouvel accroissement de la proportion de bacheliers dans une génération ou des taux de poursuite dans l’enseignement supérieur pourraient encore amplifier cette progression.

La hausse du nombre d’étudiants a été dans un premier temps portée principalement par le dynamisme démographique des années 1950 et 1960. L'accès élargi au baccalauréat a été un moteur déterminant, particulièrement entre 1987 et 1995, période durant laquelle la proportion de bacheliers dans une génération est passée de 33 % à 63 %. Après une période de stabilité, cette proportion a augmenté fortement récemment, passant de 62 % en 2008 à 77 % en 2015 (graphique 09.02). Ce développement de l’accès au baccalauréat est dû à une diversification de l’offre, avec dans un premier temps la création du baccalauréat technologique (1968), suivie de celle du baccalauréat professionnel (1985). Ce dernier explique l’essentiel de l’augmentation récente de la proportion de bacheliers. L’aspiration des jeunes et de leurs familles à un diplôme de l’enseignement supérieur, justifiée par la croissance du chômage, a également contribué à la forte progression du nombre d’étudiants (fiche 21). En 2014, 39 % des 25-49 ans étaient diplômés de l’enseignement supérieur contre 28 % en 2004 (graphique 09.03).

Au cours des années 1960, ce sont les filières longues de l'université qui ont porté le développement de l'enseignement supérieur (tableau 09.01) : leur part est passée de 69 % en 1960 à 75 % en 1970 (hors préparations au DUT). Puis elle a décru continûment pendant une quarantaine d’années, jusqu’à atteindre 57 % en 2010, avant d’augmenter très récemment (fiche 12). Durant les années 1970 et 1980, les préparations au DUT et surtout les STS ont porté l’essentiel de la croissance de l’enseignement supérieur, en lien avec la forte progression du nombre de bacheliers. Entre 1970 et 2014, la part des étudiants des « autres établissements et formations » (voir définition) est passée de 15 % à 24 %, traduisant une diversification des filières d’accès à l’enseignement supérieur.

Depuis 2000, les effectifs de l’enseignement supérieur privé ont cru de 58 %, alors que les effectifs totaux progressaient de 14 % sur la même période. Le secteur privé compte 438 000 étudiants en 2014, ce qui représente un étudiant sur six (graphique 09.04). Il accueille environ un tiers des effectifs des STS et des écoles d'ingénieurs, et la totalité des écoles de commerce et de management.

La croissance des effectifs de l'enseignement supérieur français sur les 15 dernières années s'explique aussi en grande partie par l'accroissement du nombre d’'étudiants étrangers (graphique 09.05), issus de systèmes éducatifs étrangers pour la plupart. Ils représentent 12,1 % des étudiants contre 8,1 % en 2000.

Pour citer cet article :

ALGAVA Elisabeth. Les évolutions de l'enseignement supérieur depuis 50 ans : croissance et diversification. In : État de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France - 50 indicateurs [en ligne]. KABLA-LANGLOIS Isabelle (dir.). Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 2016 (9e éd.), fiche 09 [Consulté le 12/11/2018]. ISBN 978-2-11-151570-3. Disponible à l'adresse : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/9/EESR9_ES_09-les_evolutions_de_l_enseignement_superieur_depuis_50_ans_croissance_et_diversification.php

fermer

Télécharger : Télécharger le pdf   Citer :   Partager :          

Les « autres établissements et formations » regroupent les établissements privés de type universitaire, les « grands établissements », les écoles d’ingénieurs, les écoles de commerce et de management, les écoles de journalisme, les écoles supérieures artistiques et culturelles, les écoles paramédicales hors université, les écoles préparant aux fonctions sociales, les écoles d’architecture, les écoles vétérinaires, etc.

 

Chiffre clé


Effectif d'étudiants
2 470 677
 étudiants
2014
France métropolitaine + DOM
 
Voir :   Intégrer :    Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/9/CC-1170-effectif_d_etudiants.php' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>

09.01 Étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur depuis 1960 (en milliers)

 
1960 1970 1980 1990 2000 2010 2014 2024
(projection)
Université 215 661 858 1 160 1 397 1 437 1 531 1 741
dont IUT 24 54 74 119 117 116 125
STS 8 27 68 199 239 242 255 269
CPGE 21 33 40 64 70 80 84 93
Autres établissements et formations 66 130 215 293 454 560 601 703
Ensemble 310 851 1 181 1 717 2 160 2 319 2 471 2 806
Part de l'université (en %) 69,3 77,7 72,7 67,5 64,7 62,0 62,0 62,1

 

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/9/illustration-EESR9_ES_09-0-etudiants_inscrits_dans_l_enseignement_superieur_depuis_1960_en_milliers.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR9_ES_09-0" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

09.02 Proportion de bacheliers dans une génération (sessions 1950-2015 p) (en %)

  
Baccalauréat général
Baccalauréat technologique
Baccalauréat professionnel
Total baccalauréat
 
 

Les proportions de bacheliers dans une génération des sessions 2012 à 2015 ont été mises à jour sur la base du bilan démographique publié par l'Insee en mars 2015. Leurs valeurs peuvent donc différer de celles publiées l'année dernière.
Ce bilan fournit des estimations provisoires de population à partir de 2012. Les proportions de bacheliers dans une génération des sessions 2012 à 2014 sont donc provisoires.
p Provisoire.
1 1969 : Première session du baccalauréat technologique.
2 1987 : Première session du baccalauréat professionnel.
3 2009 : Création de l'épreuve de rattrapage au baccalauréat professionnel.
4 2011-2014 : Réforme de la voie professionnelle.

 Champ : France métropolitaine + DOM hors Mayotte jusqu'en 2010, y compris Mayotte à partir de 2011.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/9/illustration-EESR9_ES_09-1-proportion_de_bacheliers_dans_une_generation_sessions_1950_2015_p_en.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR9_ES_09-1" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

09.03 Proportion de diplômés de l'enseignement supérieur par tranches d'âge, de 2004 à 2014 (en %, personnes de 15 ans ou plus)

  
20 à 24 ans
25 à 49 ans
50 à 64 ans
65 ans ou plus
Ensemble
 
 

Données rétropolées sur la période 2004-2012 suite au changement du questionnaire de l'enquête Emploi en 2013. Cette rétropolation ne permet pas de corriger d'éventuelles ruptures liées aux modifications du questionnement sur la formation.

 Champ : France métropolitaine.

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/9/illustration-EESR9_ES_09-2-proportion_de_diplomes_de_l_enseignement_superieur_par_tranches_d_age_de_2004_a_2014_en_personnes_de_15_ans_ou_plus.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR9_ES_09-2" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

09.04 Évolution des effectifs d'étudiants dans les établissements d'enseignement supérieur (en milliers, base 100 en 2000)

  
Privé
Public
Ensemble
 
 

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/9/illustration-EESR9_ES_09-3-evolution_des_effectifs_d_etudiants_dans_les_etablissements_d_enseignement_superieur_en_milliers_base_100_en_2000.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR9_ES_09-3" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

09.05 Évolution des effectifs d'étudiants français et étrangers (en milliers, base 100 en 2000)

  
Français
Étrangers
Ensemble
 
 

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/9/illustration-EESR9_ES_09-4-evolution_des_effectifs_d_etudiants_fran_ais_et_etrangers_en_milliers_base_100_en_2000.php" width="500px" height="700px" frameborder="0" id="EESR9_ES_09-4" scrolling="auto"></iframe>

fermer

Télécharger :     Télécharger le PDF   Intégrer : <\>   Partager :            

Publications statistiques connexes

Note d'information SIES 16.10 - Les effectifs d'étudiants dans le supérieur en 2015-2016 en forte progression, notamment à l'université - Elisabeth Algava, Agnès Lièvre - Décembre 2016
Les inscriptions d’étudiants dans l’enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer n’ont jamais été aussi nombreuses : 2 551 100 à la rentrée 2015. Leur nombre a particulièrement progressé entre les rentrées 2014 et 2015 (+ 3,2 %, soit 79 900 inscriptions de plus). La hausse est en partie liée à un accroissement des doubles inscriptions des étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles à l’université : hors ces doubles inscriptions, l’augmentation globale est de 2,5 % sur un an (+ 61 000 inscriptions). L’augmentation des effectifs est élevée pour les formations d’ingénieur, les écoles de commerce, gestion et comptabilité ainsi que dans les classes préparatoires aux grandes écoles. Les formations courtes (en instituts universitaires de technologie et sections de techniciens supérieurs) enregistrent des effectifs stables. A la rentrée 2015, les inscriptions augmentent dans toutes les académies sauf la Corse. L’enseignement privé représente un peu plus d’un étudiant sur six.
Note d'information SIES 16.01 - Projections des effectifs dans l'enseignement supérieur pour les rentrées de 2015 à 2024 - Laurent Fauvet - Février 2016
En 2015-2016, selon les prévisions effectuées à partir des résultats provisoires au baccalauréat, des choix d’orientation observés les années précédentes et des premières informations disponibles sur l’année en cours, les effectifs étudiants augmenteraient de 1,6 % dans l’ensemble de l’enseignement supérieur. Ceci correspond à environ 40 000 étudiants supplémentaires en un an. Les flux d’entrée dans l’enseignement supérieur seraient légèrement supérieurs à ceux de l’an dernier, sous l’effet d’une augmentation du nombre de bacheliers dans les séries générales.

À l’horizon 2024, le nombre de bacheliers augmenterait significativement par rapport à 2014, sous l’effet principalement du dynamisme démographique. Si les tendances en termes d’orientation, de poursuite d’études et de démographie se prolongeaient, l’enseignement supérieur pourrait rassembler plus de 2,81 millions d’étudiants en 2024, soit 335 000 étudiants de plus qu’en 2014.
Note d'information SIES 15.08 - Les effectifs d'étudiants dans le supérieur en 2014-2015 en forte progression, notamment à l'université - Diane Marlat - Décembre 2015
Les étudiants dans l’enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les départements d’outremer n’ont jamais été aussi nombreux : 2 470 700 à la rentrée 2014. Leur nombre a continué à progresser (+ 1,6 % en un an, soit plus de 38 400 étudiants supplémentaires), en particulier à l’université (+ 2,1 % en un an).

En cinq ans, l’enseignement supérieur a accueilli plus de 150 000 nouveaux étudiants (+ 7 %). L’augmentation des effectifs demeure particulièrement élevée pour les écoles d’ingénieur.

En revanche, les effectifs des écoles de commerce reconnues à diplôme visé se stabilisent après des années de forte augmentation.

Les effectifs en CPGE progressent modérément (+ 0,8 %). Les formations courtes (en instituts universitaires de technologie et sections de techniciens supérieurs) enregistrent des effectifs stables.

A la rentrée 2014, toutes les académies sauf deux gagnent des étudiants. L’enseignement privé représente un peu plus d’un étudiant sur six. Les femmes demeurent majoritaires parmi les étudiants. Les étudiants étrangers représentent un étudiant sur huit.


Autres éditions

Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°10 - Avril 2017
09 - les étudiants dans les filières de formation depuis 50 ans - Elisabeth Algava
En 2015, on compte 2 551 000 inscriptions dans l’enseignement supérieur, 8 fois plus qu'en 1960. Aujourd'hui, un peu plus de six étudiants sur dix sont inscrits à l'université. Cette part a cependant décru au cours des 50 dernières années en raison de la diversification des formations offertes [Consulter cette page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°8 - juin 2015
08 - les évolutions de l'enseignement supérieur depuis 50 ans : croissance et diversification - Laurence Dauphin
En 2013, on compte 2 430 100 étudiants, 8 fois plus qu’en 1960. Aujourd’hui, un peu plus de six étudiants sur dix sont inscrits à l’université. Mais ces 10 dernières années, c’est l’enseignement supérieur privé qui a concentré l’essentiel de ce dynamisme. Il représente, en 2013, près de 18 % des effectifs d’étudiants [Consulter cette page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°7 - avril 2014
08 - offre de formation et population étudiante : croissance et diversification depuis 50 ans - Laurence Dauphin
En 2012-2013, on compte 2 387 000 étudiants, 8 fois plus qu’en 1960. Ces 10 dernières années, c’est l’enseignement supérieur privé qui a concentré l’essentiel de ce dynamisme. Il représente près de 18 % des effectifs d’étudiants. Depuis 1960, l’offre de formation s’est diversifiée et, désormais, moins d’un étudiant sur deux est inscrit dans une filière générale de l’université [Consulter cette page]
Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheL'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France n°6 - février 2013
08 - les évolutions de l'enseignement supérieur depuis 50 ans : croissance et diversification
En 2011, on compte 2 350 000 étudiants, 8 fois plus qu’en 1960. Ces 10 dernières années, c’est l’enseignement supérieur privé qui a concentré l’essentiel de ce dynamisme. Il représente près de 18 % des effectifs d’étudiants. Depuis 1960, l’offre de formation s’est diversifiée et, désormais, moins d’un étudiant sur deux est inscrit dans une filière générale de l’université [Consulter cette page]

Traduction

 Etat de l'enseignement supérieur et de la rechercheHigher education & research in France, facts and figures 9th edition - November 2016
09 - changes in higher education over the last 50 years: growth and diversification - Elisabeth Algava
In 2014, 2,471,000 students enrolled in higher education, eight times as many as in 1960. Today, a little over six in ten students enrol at university. This share has however decreased over the last 50 years due to the diversification of the training on offer [Consulter cette page en anglais]


Accès rapide

Partager