état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
 
25

l'insertion professionnelle des sortants du supérieur et l'impact de la crise sanitaire

Trois ans après leur sortie de l’enseignement supérieur, les jeunes de la Génération 2017 connaissent un accès à l’emploi dégradé par le début de la crise sanitaire. Durant le premier confinement instauré en mars 2020, les conditions de travail ont été modifiées pour la plupart des sortants de l’enseignement supérieur à l’exception des diplômés du secteur de la santé. Ces derniers ne connaissent ni crainte de perte d’emploi ni évolution de leurs conditions de travail (travail à distance et prise de congé imposés).
 
 
En 2017, environ 745 000 jeunes ont quitté le système éducatif et parmi eux, 59 % sont sortis d’une formation de l’enseignement supérieur. Les jeunes sortant de ces formations sans y avoir obtenu aucun diplôme représentent 22 % des sortants de l’enseignement supérieur.

Pour ces jeunes de la Génération 2017, l’avantage du diplôme supérieur pour accéder à l’emploi s’observe tout au long des trois années qui suivent la sortie du système éducatif (graphique 25.01). Le taux de chômage des sortants du secondaire avoisine encore les 30 % en février 2020, quand celui des diplômés du supérieur est tombé à 11 %. Néanmoins, le déclenchement de la crise sanitaire en mars 2020 fait immédiatement apparaître un rebond du taux de chômage, quel que soit le niveau de sortie.

En octobre 2020, après six mois de crise sanitaire, le taux de chômage a augmenté pour la quasi-totalité des niveaux de sortie de l’enseignement supérieur, par rapport à février 2020 (tableau 25.02). Cette augmentation est particulièrement nette pour les sortants diplômés et non diplômés de BTS, tertiaire comme industriel, ainsi que pour les diplômés de master en spécialités lettres et sciences humaines.

Toujours en octobre 2020, soit environ quarante mois après avoir quitté le système éducatif, les sortants de l’enseignement supérieur occupant un emploi bénéficient d’une meilleure qualité d’emploi que l’ensemble de la Génération (graphique 25.01) : plus souvent en emploi à durée indéterminée (EDI) ou dans une position de cadre ou profession intermédiaire, ils sont aussi plus rarement à temps partiel et perçoivent un salaire plus élevé. Sur ces quatre indicateurs et aux cinq niveaux de sortie que sont le BTS, le DUT, la licence professionnelle, la licence générale et le master, on observe systématiquement un net avantage des spécialités industrielles ou scientifiques et techniques, par rapport aux spécialités tertiaires ou des lettres et sciences humaines.

À partir du premier confinement, en mars 2020, les conditions de travail se modifient pour un grand nombre de jeunes en emploi (tableau 25.03). L’usage du télétravail est de plus en plus fréquent à mesure que le niveau de diplôme augmente, à deux nuances près : les diplômés des spécialités industrielles ou scientifiques et techniques ont moins souvent recours à cette modalité de travail que leurs homologues des spécialités tertiaires ou des lettres et sciences humaines ; et les diplômés du secteur de la santé, particulièrement au niveau doctorat, font très peu usage du télétravail en comparaison des diplômés de niveau comparable.

Pour les jeunes occupant un emploi salarié, l’obligation faite par l’employeur de prendre des congés payés se développe particulièrement parmi les diplômés des écoles d’ingénieur ou de commerce ainsi que d’une licence professionnelle. Parmi les jeunes détenant un diplôme de l’enseignement professionnel court (BTS, licence professionnelle), ce sont ceux issus des spécialités industrielles qui sont les plus concernés par cette pratique. Quant au recours par l’employeur au dispositif d’activité partielle, il diminue au fur et à mesure que le niveau de diplôme augmente. Les diplômés du secteur de la santé, au niveau du supérieur court comme du doctorat, ne sont quasiment pas concernés, ni par la crainte de perdre leur emploi ni par des évolutions profondes de leurs conditions de travail.

Plus souvent que les diplômés, les non-diplômés de l’enseignement supérieur en emploi ont connu une interruption totale de leur activité pendant le premier confinement (graphique 25.04). Enfin, si les non-diplômés de l’enseignement supérieur sont les plus nombreux à avoir connu une baisse de revenus pendant le premier confinement, ils sont aussi plus nombreux à avoir connu une hausse de ces revenus (graphique 25.05).
 
 
Les données de l’enquête Génération 2017 conduite en 2020‑21 sont représentatives au niveau national des individus primo-sortants de formation initiale durant l’année scolaire 2016‑17, tous niveaux de diplômes confondus. Elles permettent d’analyser le parcours professionnel des jeunes durant leurs trois premières années de vie active.

Le champ de l’enquête Génération 2017 présente plusieurs évolutions par rapport aux précédentes éditions :

- les jeunes ayant repris des études dans les 16 mois suivant l’année scolaire 2016‑17 sont exclus car considérés en poursuite d’études (contre 11 mois dans les précédentes enquêtes Génération) ;

- les jeunes résidant à l’étranger à la date d’interrogation sont à présent intégrés au champ de l’enquête ;

- les contrats de professionnalisation à visée diplômante intervenant dans la continuité du parcours scolaire initial sont désormais considérés comme de la formation initiale au même titre que les contrats d’apprentissage.

La passation de l’enquête ayant démarré à l’automne 2020, des questions portant sur les conditions de travail pendant le premier confinement ont pu être ajoutées au questionnaire initialement élaboré. De plus, le suivi mensuel de la situation vis-à-vis de l’emploi permet d’observer l’évolution de l’accès à l’emploi au fil de la crise sanitaire. La seconde interrogation de la Génération 2017 interviendra en 2023 : elle permettra d’observer les effets de la crise sanitaire sur l’emploi des jeunes depuis son déclenchement et pendant les trois années qui ont suivi, et ce mensuellement – donc au plus proche de l’évolution des politiques mises en œuvre par les décideurs dans ce contexte inédit.


Céreq, Enquête Génération 2017 (menée en 2020/2021)


 
25.01
Non-diplômés de l'enseignement supérieur
Diplômés de l'enseignement supérieur court
Diplômés de l'enseignement supérieur long
Ensemble des sortants de l'enseignement supérieur
Sortants du secondaire
Ensemble de la Génération
 
Source Céreq, Enquête Génération 2017 (menée en 2020/2021)

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_25/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

25.02
 
Taux de chômage (en %) 1 Évolution du taux de chômage entre février 2020 et octobre 2020 (en %) Parmi les jeunes en emploi en octobre 2020… 2
Février 2020 Octobre 2020 Taux d'emploi à durée indéterminée (EDI) (en %) Part de jeunes à temps partiel (en %) Salaire net médian (en €) Part de cadres et professions intermédiaires (en %)
Non diplômés de l'enseignement supérieur (universités) 25 27 + 7 50 28 1 320 29
Non diplômés de l'enseignement supérieur (STS) 15 19 + 26 68 17 1 405 27
Non diplômés de l'enseignement supérieur (Autres formations) 17 19 ns 59 20 1 499 42
Non-diplômés de l'enseignement supérieur 21 23 + 12 58 23 1 383 31
BTS Tertiaire 12 16 + 30 74 17 1 500 41
BTS Industriel 9 12 + 31 76 7 1 683 56
DUT Tertiaire 12 15 ns 61 16 1 430 45
DUT Industriel 6 7 ns 73 5 1 700 72
Autres Bac + 2 9 14 ns 74 9 1 700 80
Bac + 2/3/4 Santé social 3 4 ns 79 8 1 763 98
Licence professionnelle tertiaire 7 8 ns 81 7 1 650 57
Licence professionnelle industrielle 5 8 ns 87 3 1 805 86
Licence générale LSH 17 19 + 13 65 20 1 471 55
Licence générale ST 20 20 - 1 68 13 1 658 63
Autres Bac +4/4 11 13 + 20 80 14 1 722 69
Diplômés de l'enseignement supérieur court 10 12 + 26 76 12 1 628 63
Master LSH 9 11 + 29 81 6 2 017 88
Master ST 8 8 + 12 85 3 2 225 95
Autres Bac + 5 5 7 ns 87 6 2 069 93
École de commerce 7 9 ns 92 2 2 566 94
Ingénieur 3 6 ns 92 1 2 517 98
Doctorat Santé 1 3 ns 76 10 3 125 99
Doctorat hors Santé 6 6 ns 70 7 2 400 97
Diplômés de l'enseignement supérieur long 7 9 + 32 85 5 2 268 93
Ensemble sortants du supérieur 11 13 + 23 76 11 1 800 70
Ensemble de la Génération 18 19 + 11 71 14 1 600 52
 
En février 2020, le taux de chômage des jeunes sortis non-diplômés de l'université en 2017 était de 25 %.
1 Jeunes sortis de l'enseignement supérieur en 2017 (440 000 individus).
2 Jeunes sortis de l'enseignement supérieur en 2017, en emploi en octobre 2020 (346 000 individus).
Source Céreq, Enquête Génération 2017 (menée en 2020/2021)

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_25/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

25.03
 
Pendant le premier confinement, ils ont … (en %) En six mois de crise sanitaire, ils ont … (en %)
télétravaillé 1 été contraints par leur employeur de prendre des congés payés 2 été placés en activité partielle 2 vu leurs conditions de travail se dégrader 3 eu peur de perdre leur emploi 3
Non diplômés de l'enseignement supérieur (universités) 26 18 44 36 17
Non diplômés de l'enseignement supérieur (Autres formations) 24 21 45 36 16
BTS Tertiaire 53 25 50 35 19
BTS Industriel 26 32 43 29 12
DUT et autres Bac + 2 45 21 38 44 15
Bac + 2/3/4 23 16 9 72 6
Licence professionnelle tertiaire 70 32 40 39 16
Licence professionnelle industrielle 60 37 46 33 12
Licence générale 61 21 37 39 17
Autres Bac +3/4 73 27 46 33 23
Master LSH 89 30 28 41 16
Master ST 85 30 29 39 13
Autres Bac + 5 87 26 26 46 15
École de commerce 94 40 37 40 16
Ingénieur 90 42 34 39 12
Doctorat Santé 31 ns ns 53 3
Doctorat hors Santé 94 23 17 56 13
 
Parmi les jeunes sortis de l'enseignement supérieur en 2017, qui étaient en emploi en mars 2020 et ont poursuivi leur activité pendant le premier confinement, 26 % des non-diplômés de l'université ont pratiqué le télétravail.
1 Jeunes sortis de l'enseignement supérieur en 2017, en emploi en mars 2020 et ayant continué de travailler pendant le premier confinement
2 Jeunes sortis de l'enseignement supérieur en 2017, en emploi salarié en mars 2020
3 Jeunes sortis de l'enseignement supérieur en 2017, occupant en octobre 2020 le même emploi qu'en mars 2020
Source Céreq, Enquête Génération 2017 (menée en 2020/2021)

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_25/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

25.04
Non-diplômés de l'enseignement supérieur
Diplômés de l'enseignement supérieur court
Diplômés de l'enseignement supérieur long
Plus qu'avant
Autant qu'avant
Moins qu'avant
N'a pas travaillé du tout
 
1 Parmi les jeunes en emploi en mars 2020.
Source Céreq, Enquête Génération 2017 (menée en 2020/2021)

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_25/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

25.05
Non-diplômés de l'enseignement supérieur
Diplômés de l'enseignement supérieur court
Diplômés de l'enseignement supérieur long
Plus faibles
Equivalents
Plus élevés
 
1 Parmi les jeunes en emploi en mars 2020.
Source Céreq, Enquête Génération 2017 (menée en 2020/2021)

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_25/IFR/ILL_05/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche