état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
 
08

les nouveaux bacheliers et leur entrée dans les filières de l’enseignement supérieur

À la session 2020, 723 000 candidats ont obtenu le baccalauréat, ce qui porte à 87,0 % la part des bacheliers dans une génération. Parmi eux, 556 000 étudiants poursuivent dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2020. Ce sont principalement des titulaires d’un baccalauréat général : 64 % en 2020 pour 21 % de bacheliers technologiques et 15 % de bacheliers professionnels.
 
 
À la session 2020 du baccalauréat, dans le contexte de la crise sanitaire, le taux de réussite au baccalauréat a augmenté de 7 points par rapport à la session précédente. Ainsi, 723 000 candidats ont obtenu le diplôme, ce qui porte à 87,0 % la part des bacheliers dans une génération (hors Mayotte) : 46,3 % des jeunes ont un baccalauréat général, 18,0 % un baccalauréat technologique et 22,8 % un baccalauréat professionnel (graphique 08.01). Depuis 1985, le nombre annuel de diplômés du baccalauréat a presque triplé et la proportion de bacheliers dans une génération a gagné près de 60 points. Cette forte progression résulte surtout de la croissance du nombre de bacheliers généraux entre 1988 et 1995, mais aussi de l'important essor du baccalauréat professionnel, de sa création en 1985 jusqu’en 2012. En 2020, la forte hausse de la réussite entraîne une augmentation de 7 points de la proportion de bacheliers dans une génération.

En 10 ans, le nombre de bacheliers a augmenté de 36 % sous l’effet du boom démographique du début des années 2000 et de la forte hausse de la réussite au baccalauréat en 2020. Cela a entrainé une hausse presque aussi forte du nombre de néo-bacheliers s’inscrivant dans l’enseignement supérieur, avec 141 900 étudiants de plus entre 2010 et 2020 (+ 34 %) (graphique 08.02). Ces évolutions sont toutefois différentes selon la série du baccalauréat. Pour les bacheliers généraux, la hausse du nombre de poursuivants (+ 35 % sur cette période) est élevée et suit celle du nombre de bacheliers (+37 %). Pour les bacheliers technologiques, les hausses sont plus faibles mais restent du même ordre de grandeur pour les bacheliers (+ 12 %) et les poursuivants (+ 9 %). Ce sont les bacheliers professionnels qui, partant d’un niveau plus faible, connaissent les plus fortes augmentations, avec + 59 % de bacheliers et +95 % de poursuivants entre 2010 et 2020. En 2020, les taux de poursuite des néo-bacheliers dans l’enseignement supérieur s’établissent à 93,0 % pour les bacheliers généraux (- 0,9 point par rapport à 2019), 78,5 % pour les bacheliers technologiques (- 1,9 point) et 42,7 % pour les bacheliers professionnels (+ 0,9 point).

En lien avec les différences de poursuite d’étude selon la série du baccalauréat, les bacheliers généraux représentent plus de la moitié des bacheliers en 2020 (53 %) et presque deux tiers des nouveaux bacheliers entrant dans l'enseignement supérieur (tableau 08.03). Cette sur-représentation des bacheliers généraux en études supérieures concerne l’ensemble des séries, et notamment la série S. En effet, leur poids parmi les poursuivants (34 %) est supérieur de 7 points à celui dans l’ensemble des bacheliers. Inversement, les bacheliers professionnels sont relativement moins nombreux dans le supérieur : ils représentent 26 % des bacheliers 2020 et 14 % des néo-bacheliers inscrits dans le supérieur à la rentrée suivante.

Près d’un bachelier sur quatre est issu d'un milieu de cadres et professions intellectuelles supérieures en 2020 (23 %). Cette part est plus haute encore pour les bacheliers généraux (32 %), bacheliers qui poursuivent le plus dans le supérieur. En conséquence, la proportion d’enfants de cadres et professions intellectuelles supérieures est la plus élevée parmi les néo-bacheliers inscrits dans l’enseignement supérieur : 28 % en 2020 (tableau 08.04). Le poids des enfants d’ouvriers, pourtant sur-représentés parmi les bacheliers professionnels (25 %), est sensiblement le même dans les bacheliers (14 %) que dans les néo-bacheliers poursuivant des études supérieures (15 %). Les enfants d’employés, de retraités ou d’inactifs poursuivent moins souvent leurs études dans le supérieur : ils représentent 39 % des bacheliers mais seulement 31 % des nouveaux bacheliers inscrits en études supérieures.
 
 
Proportion de bacheliers dans une génération : Il s'agit de la proportion de bacheliers d'une génération fictive d'individus qui auraient, à chaque âge, les taux de candidature et de réussite observés l'année considérée. Ce nombre est obtenu en calculant, pour chaque âge, la part de lauréats dans la population totale de cet âge, et en faisant la somme de ces taux par âge. Les calculs ont été faits en utilisant les séries démographiques de l'Insee. La base en vigueur en mars 2020 permet de calculer des valeurs provisoires de proportion de bacheliers dans une génération pour les sessions 2018 et 2019. Les valeurs des sessions antérieures sont définitives.

Les taux de poursuite dans l’enseignement supérieur ont été révisés par rapport à la précédente édition, leur méthodologie de calcul ayant été améliorée. Avant 2010, le nombre de poursuivants est hors BTS en apprentissage, y compris inscriptions simultanées licence-CPGE et y compris étudiants ayant obtenu leur baccalauréat ou équivalent à l'étranger ou dans les COM. En 2010 et après, le nombre de poursuivants est y compris BTS en apprentissage et hors inscriptions simultanées licence-CPGE et hors les étudiants ayant obtenu leur baccalauréat ou équivalent à l'étranger ou dans les COM.

Les « autres formations » correspondent aux écoles d’ingénieurs et formations d’ingénieurs en partenariat non universitaires, aux établissements d’enseignement supérieur non rattachés aux universités (commerce, gestion, vente, comptabilité, notariat, architecture, autres écoles de spécialités diverses), aux grands établissements parisiens, aux écoles d’art, aux facultés privées, aux écoles paramédicales et sociales.


MESRI-DGESIP/DGRI-SIES
MENJS-MESRI-DEPP


 
08.01
France métropolitaine + DROM hors Mayotte
Baccalauréat général
Baccalauréat technologique
Baccalauréat professionnel
Total baccalauréat
 
p Provisoire.
1 1969 : Première session du baccalauréat technologique.
2 1987 : Première session du baccalauréat professionnel.
3 2009 : Création de l'épreuve de rattrapage au baccalauréat professionnel.
4 2011‑2014 : Réforme de la voie professionnelle.
Sources MENJS-MESRI-DEPP
Ministère de l'agriculture et de l'alimentation
Insee

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_08/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

08.02
France métropolitaine + DROM hors Mayotte jusqu'en 2010, y compris Mayotte à partir de 2011
Poursuivants de bac général après 2010
Poursuivants de bac général avant 2010
Poursuivants de bac technologique après 2010
Poursuivants de bac technologique avant 2010
Poursuivants de bac professionnel après 2010
Poursuivants de bac professionnel avant 2010
Bacheliers généraux
Bacheliers technologiques
Bacheliers professionnels
 
Voir encadré sur le changement de méthode. En 2010, la différence du nombre de poursuivants selon les 2 méthodes est de - 600 poursuivants (- 11 600 inscriptions simultanées, - 6 200 étudiants hors champ géographique, + 17 100 apprentis BTS). Cette différence est de -14 300 pour les bacs généraux, + 4 000 pour les bacs technologiques et + 9 700 pour les bacs professionnels.
Sources MESRI-DGESIP/DGRI-SIES
Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_08/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

08.03
France métropolitaine + DROM
 
Université dont IUT CPGE STS Autres formations 2 Total filières du supérieur Rappel - Répartition des
bacheliers par série
2010 2020 1 2010 2020 2010 2020 2010 2020 2010 2020 2010 2020 2010 5 2020
Bac ES 25,0 27,3 24,2 24,0 14,0 14,3 10,1 9,7 27,5 26,6 20,5 21,4 16,8 18,0
Bac L 17,3 12,8 2,3 1,6 9,3 7,9 4,6 2,4 10,6 8,1 10,8 9,0 8,9 7,8
Bac S 40,6 40,9 41,8 39,4 72,0 71,2 9,6 8,2 43,5 42,7 35,6 34,5 27,6 27,5
Bac général 82,9 81,0 68,3 65,0 95,3 93,5 24,3 20,3 81,6 77,4 66,9 64,9 53,2 53,3
Bac STI2D-STD2A 3 1,2 4,1 12,0 14,0 2,0 3,0 17,1 10,2 3,0 3,8 6,8 5,6 5,6 5,3
Bac STMG 4 8,1 7,3 14,6 15,6 2,3 2,5 29,5 20,5 6,7 4,5 13,8 10,2 12,6 9,8
Autres bacs technologiques 3,3 4,0 3,0 3,9 0,4 0,8 8,7 7,8 7,2 8,4 4,8 5,3 6,2 5,6
Bac technologique 12,6 15,4 29,6 33,5 4,7 6,3 55,3 38,6 16,9 16,7 25,4 21,2 24,4 20,7
Bac professionnel 4,5 3,6 2,1 1,5 0,0 0,3 20,4 41,2 1,5 5,9 7,7 13,9 22,4 26,0
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
 
1 hors doubles inscriptions licence-CPGE.
2 Les « autres formations » correspondent aux écoles d’ingénieurs et formations d'ingénieurs en partenariat non universitaires, établissements d’enseignement supérieur non rattachés aux universités (commerce, gestion, vente, comptabilité, notariat, architecture, spécialités diverses), écoles d’arts et de la culture, facultés privées, écoles paramédicales et de formations sociales (données 2018‑19) , les diplômes de comptabilité et de gestion.
3 STI à la session 2010.
4 STT à la session 2010.
5 Hors Mayotte.
Sources MESRI-DGESIP/DGRI-SIES
MENJS-MESRI-DEPP
Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_08/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

08.04
France métropolitaine + DROM
 
Bacheliers Poursuivants
général technologique professionnel Ensemble général technologique professionnel Ensemble
Origine sociale renseignée 96,3 94,3 89,8 94,4 91,6 87,5 79,5 89,0
dont Agriculteurs, artisans, commerçants, chefs d'entreprise 9,3 9,0 9,5 9,3 10,4 11,1 10,2 10,5
Cadres, professions intellectuelles supérieures 31,6 15,1 8,3 22,9 35,5 17,0 9,0 28,3
Professions intermédiaires 15,8 14,9 12,7 14,9 15,5 15,4 11,9 15,0
Employés 20,5 26,3 26,2 23,0 18,2 21,2 20,0 19,0
Ouvriers 9,0 14,5 25,3 13,9 11,0 20,8 28,5 15,3
Retraités, inactifs 13,7 20,2 17,9 16,0 9,4 14,5 20,4 11,9
Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
 
1 Hors spécialités agricoles
Sources MESRI-DGESIP/DGRI-SIES
MENJS-MESRI-DEPP

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_08/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche