état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
 
18

les effets de la crise sanitaire sur les conditions de vie des étudiants durant l’année 2020-21

La poursuite de la crise sanitaire durant l’année 2020‑21 a eu des répercussions sur de multiples domaines de la vie étudiante, que ce soit en matière de logement, d’exercice d’une activité rémunérée ou en ce qui concerne la situation financière des étudiants. Les modalités d’enseignement ont également été fortement modifiées, notamment avec un recours massif aux enseignements en distanciel. Les conditions particulières de cette année marquée par la crise sanitaire ont eu des répercussions sur le ressenti et le bien-être des étudiants.
 
 
Durant l’année universitaire 2020‑21, les conditions de vie des étudiants ont évolué selon les modalités du stop and go sanitaire (rentrée en présentiel puis fermeture des établissements et généralisation de l’enseignement à distance jusqu’en février, suivi d’une réouverture partielle et conditionnée à partir de février 2021, avec des formes d’enseignement hybrides). Ces conditions évolutives ont profondément bouleversé les habitudes et conditions de vie de la population étudiante.

À la rentrée 2020, un peu plus de la moitié des étudiants (51 %) ont déclaré vivre en location, colocation ou sous-location pendant une semaine normale de cours, soit sensiblement le même taux qu’à la rentrée précédente. Par la suite, 29 % des étudiants ont déclaré avoir changé de logement dans le courant de l’année 2020‑21 en raison des périodes de confinement et de couvre-feu (tableau 18.01). Les étudiants ayant quitté leur lieu habituel de résidence ont massivement traversé ces épisodes avec leurs parents (60 %).

Alors que le confinement du printemps 2020 avait entrainé une baisse importante de l’activité rémunérée chez les étudiants, la part d’étudiants exerçant un job ou un emploi s’élève à nouveau à la rentrée universitaire 2020‑21, mais demeure inférieure à son niveau d’avant crise puisque seulement 38 % (contre 46 % avant crise) exercent une activité rémunérée durant l’année universitaire 2020‑21 (graphique 18.02). De fait, 30 % des étudiants ont encore dû arrêter ou réduire leur activité rémunérée durant l’année. La structure des activités exercées par les étudiants a également été transformée par la crise. Ainsi les « jobs étudiants » (activités à moins d’un mi-temps) ont particulièrement été affectés. Seuls 18 % des étudiants ont exercé ce type d’activité contre 31 % avant la crise sanitaire.

Un quart des étudiants déclare avoir rencontré des difficultés financières importantes ou très importantes durant l’année universitaire 2020‑21 (graphique 18.03), soit 4 points de plus que l’année 2019‑20 (21 %) mais 8 points de moins que durant le premier confinement (33 %). L’autonomie vis-à-vis des parents apparait comme un des critères permettant d’expliquer ces difficultés : les étudiants étrangers et les étudiants les plus âgés apparaissent les plus touchés.

Les difficultés économiques durant l’année ont logiquement eu des répercussions sur les dépenses des étudiants : 37 % des étudiants ayant rencontrés des difficultés financières déclarent avoir dû se restreindre sur des dépenses de première nécessité et 38 % plus spécifiquement sur les dépenses alimentaires.

Les conditions particulières de cette année 2020‑21 ont eu des répercussions sur le bien-être des étudiants. Une importante partie des étudiants a rencontré des difficultés d’ordre psychologique. 43 % des étudiants présentant les signes d’une détresse psychologique dans les quatre semaines qui précèdent leur réponse à l’enquête. Dans le détail, les étudiants indiquent particulièrement avoir éprouvé de la nervosité, de la tristesse et de l’abattement ou du découragement (graphique 18.04). Ces fragilités psychologiques se traduisent en partie par un recours à des structures dédiées (dans 14 % des cas) et/ou à des professionnels de santé (pour 24 % des étudiants).

Durant l’année universitaire 2020‑21, les modalités d’enseignement traditionnelles ont également été profondément modifiées puisque seulement 3 % des étudiants déclarent avoir eu uniquement des cours en présentiel. L’enseignement à distance s’est très largement diffusé : un tiers des étudiants (33 %) n’a eu que des cours en distanciel et 65 % ont connu une hybridation de cours en présentiel et de cours en distanciel selon différents agencements. Ces conditions particulières se retrouvent dans la manière dont les étudiants évaluent leur formation, marquée par une très nette dégradation de la satisfaction. De manière générale, seulement 31 % des étudiants se déclarent « satisfaits ou très satisfaits » de la formation qu’ils ont reçue cette année et 35 % se déclarent « pas ou peu satisfaits ».
 
 
L’enquête La vie d’étudiant en temps de pandémie a été réalisée par l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) entre le 28 juin et le 15 juillet 2021 auprès des étudiants ayant accepté d'être recontactés à la suite de l'enquête Conditions de vie des étudiants 2020. Près de 45 000 étudiants ont été contactés par mail pour participer à l’enquête et ont été invités à répondre à un questionnaire sur internet et 4 901 étudiants y ont participé.

Pour garantir une meilleure représentativité, les données brutes sont pondérées en référence aux données centralisées par les services statistiques des ministères de tutelle sur les inscriptions effectives dans les établissements.

Les enquêtés représentent ainsi les étudiants inscrits au cours de l’année universitaire 2019‑20 à l’université, dans les grands établissements, en écoles d’ingénieurs, de commerce, de la culture et en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE).


Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2021


 
18.01
 
Non-changement de lieu de résidence du fait des périodes de confinement et de couvre-feu (71 % des étudiants) Changement de lieu de résidence du fait des périodes de confinement et de couvre-feu (29 % des étudiants)
Seul 21 7
Avec un ou mes deux parents 38 60
Avec un autre membre de ma famille 10 11
Avec mon conjoint ou sa famille 17 14
Avec des amis ou colocataires 12 10
Autre 2 1
J'ai eu différentes situations au cours de ces périodes 6 22
 
Plusieurs réponses possibles.
Champ : Ensemble des répondants (n = 4 901).
Source Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2021

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_18/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

18.02
2019‑20
2020‑21
Sans activité rémunérée
Activité rémunérée de moins d'un mi-temps
Activité rémunérée au moins à mi-temps, moins de 6 mois par an
Activité rémunérée au moins à mi-temps, plus de 6 mois par an
 
Sources Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2021
OVE, Enquête sur les conditions de vie des étudiants 2020

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_18/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

18.03
Homme
Femme
Moins de 20 ans
20‑22 ans
23‑25 ans
26 ans et plus
Français
Étranger
Ensemble
Pas ou peu de difficultés financières
Difficultés financières moyennes
Difficultés financières importantes ou très importantes
 
Champ : Ensemble des répondants (n = 4 901).
Source Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2021

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_18/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

18.04
Très nerveux /nerveuse
Triste et abattu·e
Calme et détendu·e
Épuisé·e
Heureux /heureuse
Si découragé·e que rien ne pouvait vous remonter le moral
En permanence
Souvent
Quelquefois
Rarement
Jamais
 
Champ : Ensemble des répondants (n = 4 901).
Source Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2021

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_18/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche