État de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°14
État de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°14
 
19

les conditions de vie des étudiants durant le confinement du printemps 2020

Le confinement décrété en mars 2020 a eu des répercussions sur de multiples domaines de la vie étudiante, que ce soit en matière de logement ou d’exercice d’une activité rémunérée. Les modalités d’enseignement ont également été fortement modifiées, notamment avec un recours massif aux enseignements en visioconférence. Durant ce confinement, près d’un étudiant sur trois a présenté les signes de détresse psychologique.
 
 
Pour faire face à la pandémie de Covid-19 survenue au printemps 2020, une période de confinement a été décrétée de mars à mai 2020 qui s’est notamment traduite parque la fermeture des établissements d’enseignement supérieur.

Durant cette période, près de la moitié des étudiants (44 %) déclare avoir quitté le logement qu’ils occupaient habituellement durant une semaine de cours, principalement pour ne pas être seuls, se rapprocher de leur famille ou avoir un logement plus grand (tableau 19.01). L’entourage familial a été le principal refuge puisque plus des trois quarts des étudiants ayant changé de logement ont été confinés avec au moins un de leurs parents.

Les difficultés ont aussi concerné la sphère de l’activité rémunérée. Durant le confinement, 58 % des étudiants qui exerçaient une activité ont ainsi arrêté, réduit ou changé leur activité rémunérée. Parmi ceux-ci, 36 % ont interrompu leur activité rémunérée (tableau 19.02). Pour ces derniers, la perte de revenu est estimée en moyenne à 274 € par mois et 27 % ont bénéficié du dispositif de chômage partiel.

Un tiers des étudiants a déclaré avoir rencontré des difficultés financières pendant le confinement et parmi eux un étudiant sur deux (17 % de l'ensemble) les considère plus importantes qu’habituellement. Les étudiants étrangers, dont la situation se caractérise plus souvent par un éloignement de la famille, sont ceux qui ont été les plus durement affectés par la situation de confinement.

Les modalités d’enseignement traditionnelles ont été modifiées pour une grande majorité des étudiants. 8 étudiants sur 10 ont déclaré avoir reçu une information de leur école ou de leur université, 77 % ont eu des échanges avec leurs enseignants, 73 % ont reçu des documents ou des supports de cours et 69 % ont pu suivre des cours ou des réunions de travail en visioconférence (tableau 19.03). Seulement 2 % des étudiants interrogés déclarent n’avoir bénéficié d’aucun aménagement (formel ou informel) de la part de leur établissement.

L’efficacité des dispositifs mis en place par les établissements dépend également de l’équipement dont disposaient les étudiants et des difficultés rencontrées. Ainsi, 92 % des étudiants ont disposé d’un ordinateur ou d’une tablette à usage personnel, 64 % d’une bonne connexion internet et 58 % d’un espace de travail isolé. Pour autant, 39 % des étudiants ont déclaré avoir rencontré des problèmes de connexion Internet durant le confinement, 20 % avoir eu des difficultés d’accès à la documentation et 17 % avoir eu des difficultés à utiliser les outils numériques mis à leur disposition.

Les conditions particulières de la période de confinement ont également eu des effets sur le ressenti et le bien-être des étudiants : près d’un étudiant sur trois (31 %) a présenté les signes d’une détresse psychologique pendant la période de confinement, notamment de la nervosité (34 % des étudiants se déclarent souvent ou en permanence très nerveux), de la tristesse et de l’abattement (28 % souvent ou en permanence) (graphique 19.04). De même, la moitié des étudiants déclare avoir éprouvé un sentiment d’isolement ou de solitude pendant le confinement. Les étudiants ayant vécu seuls la période de confinement sont ceux qui ont le plus souffert d’isolement ou de solitude : 76 % d’entre eux contre 41 % de ceux qui ont passé la période de confinement avec leurs parents.
 
 
L’enquête La vie d’étudiant confiné a été réalisée par l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE) entre le 26 juin et le 8 juillet 2020 auprès des étudiants ayant accepté d'être recontactés à la suite de l'enquête Conditions de vie des étudiants 2020. 45 000 étudiants ont été contactés par mail pour participer à l’enquête et ont été invités à répondre à un questionnaire sur internet. 6 130 étudiants y ont participé, soit un taux de réponse de 14 %.

Pour garantir une meilleure représentativité, les données brutes sont pondérées en référence aux données centralisées par les services statistiques des ministères de tutelle sur les inscriptions effectives dans les établissements.

Les enquêtés représentent ainsi les étudiants inscrits au cours de l’année universitaire 2019‑20 à l’université, dans les grands établissements, en écoles d’ingénieurs, de commerce, de la culture et en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE).


Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2020


 
19.01
 
En %
A changé de logement durant le confinement 44
Part des étudiants mentionnant les raisons suivantes
Pour ne pas être seul 66
Pour être près de ma famille 63
Pour avoir un logement plus grand 62
Pour une meilleure connexion internet/meilleur équipement 24
Pour économiser un loyer 13
Autre 15
N'a pas changé de logement durant le confinement 56
Part des étudiants mentionnant les raisons suivantes
Je ne le souhaitais pas 53
L’occasion ne s’est pas présentée/ Pas d’autre logement 35
J'avais peur de faire circuler le virus 21
Mes parents habitaient trop loin 17
J’avais des obligations professionnelles 13
Je n’avais pas les moyens (matériels ou financiers) de rentrer chez moi 9
Autre 5

 
Source Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2020

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR14_ES_19/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
19.02
 
En %
Part des étudiants déclarant une activité rémunérée 33
Durant le confinement, part des étudiants déclarant
Avoir travaillé davantage 15
Avoir travaillé moins 21
Avoir arrêté de travailler pendant le confinement car ne pouvais plus le faire 30
Avoir arrêté de travailler car l'employeur a mis fin au contrat 8
Avoir changé de type d’activité 5
N'avoir rien changé 26

 
Source Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2020

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR14_ES_19/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
19.03
 
En %
Pendant le confinement, avez-vous eu (plusieurs réponses possibles)
Des échanges avec des enseignant·e·s 77
Des échanges avec d’autres étudiant·e·s de votre formation 87
Des documents ou des supports de cours mis à disposition 73
Des cours ou des réunions de travail en visio 69
Une information de votre école ou de votre université ? 80
Rien de cela 2
Quel matériel aviez-vous à votre disposition ? (plusieurs réponses possibles)
Un ordinateur ou une tablette à usage personnel 92
Un ordinateur ou une tablette partagés avec d’autres personnes 7
Un espace de travail à vous (isolé et au calme) 58
Une bonne connexion internet 64
Rien de cela 2

 
Source Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2020

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR14_ES_19/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
19.04
Très nerveux /nerveuse
Triste et abattu·e
Calme et détendu·e
Épuisé·e
Heureux /heureuse
Si découragé·e que rien ne pouvait vous remonter le moral
En permanence
Souvent
Quelquefois
Rarement
Jamais
 
Source Enquête « La vie d'étudiant confiné », OVE 2020

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR14_ES_19/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'Innovation