État de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°12
État de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°12
 
50

la position scientifique et technologique de la France dans la recherche en chimie

La France se situe au 9e rang mondial avec 3 % des publications mondiales en Chimie. Spécialisée en chimie minérale, nucléaire et des matériaux composites, la France voit ses publications en chimie citées de manière équivalente à la moyenne mondiale. C’est dans les domaines des matériaux/analyse, de la chimie minérale et nucléaire et de la science des polymères que la France concentre le plus de publications parmi les 10 % les plus citées. Enfin, en 2015‑17 la France se positionne au 4ème rang des demandes de brevets à l’Office européen des brevets en chimie derrière les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne.
 
 
La France occupe la 9e place mondiale en matière de publications Chimie (graphique 50.01). Entre 2005‑07 et 2015‑17, période au cours de laquelle les publications en Chimie ont cru plus vite que l’ensemble des publications, la part des publications mondiales de la France est passée de 4 à 3 %. En passant de 17 à 30 % des publications en chimie, la Chine, a contribué à la réduction des parts mondiales de publications de pays comme la France, les États-Unis ou le Japon. L’Inde et l’Iran affichent également une progression sensible de leur part mondiale.

Si la Chine et les États-Unis conservent les deux premières place dans ce domaine, la France, elle, perd deux places en passant du 7e au 9e rang. Le Canada occupe en 2015‑17 la 14e place contre la 12e en 2005‑07. Au contraire d’autres pays progressent de manière sensible : l’Iran devance désormais la France en bondissant du 15e au 8e rang mondial dans ce domaine. La progression de l’Inde et de la Corée du Sud est plus modérée : ils gagnent deux places passant respectivement au 3e et 6e rang. Enfin, la Pologne progresse d’une place et devient le 13e producteur mondial dans cette discipline.

En 2015‑17, la France a un indice de spécialisation supérieur à la moyenne mondiale dans 5 des 16 spécialités de cette discipline (graphique 50.02). Ses indices les plus élevés sont dans les domaines de la chimie minérale et nucléaire (1,14) et des matériaux composites (1,12) ; son indice le plus faible en science des matériaux, bois, papier. Les États-Unis ne sont spécialisés dans aucun domaine de la chimie, leur indice de spécialisation le plus élevé étant en nanoscience & nanotechnologie à 0,81. À l’opposé, la Chine est très spécialisée dans tous les domaines de la chimie, notamment en électrochimie et en science des matériaux-céramiques.

Parmi les 15 premiers pays producteurs, les États-Unis conservent l’indice d’impact le plus élevé, malgré un tassement (graphique 50.03). Le Royaume-Uni, qui a augmenté son impact, se rapproche des États-Unis (1,32) en 2013‑15. La Chine a très fortement accru son indice d’impact qui devient légèrement supérieur à la moyenne mondiale (1,03) et équivalent à ceux de la France (1,04) et de la Corée du Sud (1,03). La Russie possède l’indice d’impact le plus faible mais en progression en 2013‑15.

L’indice d’activité dans le décile des publications le plus cité montre des profils très contrastés (graphique 50.04). La France possède un indice d’activité supérieur à la moyenne mondiale en matériaux/analyse (1,8) et en chimie minérale et nucléaire (1,4). Dans ces deux spécialités son indice d’activité est également supérieur à celui de la Chine (1,2) et des États-Unis (0,71). À l’opposé, les États-Unis ont un indice d’activité sensiblement supérieur à celui de la France et de la Chine en science des matériaux et en chimie générale (2 fois plus élevé que la moyenne mondiale). Les indices d’activité les plus élevés de la Chine sont atteints en cristallographie et en chimie organique avec des valeurs 60 % supérieures à la moyenne mondiale et dépassent également les indices de la France et des États-Unis.

La part de la France dans les demandes de brevets à l’OEB en chimie est de 6,7 %, stable entre 2005‑07 et 2015‑17 (graphique 50.05). Les États-Unis et l’Allemagne ont les parts les plus élevées, mais en baisse sensible. À l’inverse, la Corée et la Chine enregistrent une forte croissance.
 
 
Les données utilisées pour les publications sont issues de la base OST-WoS, élaborée par l’OST du HCERES à partir du Web of Science de Clarivate Analytics. Une publication scientifique est souvent produite en collaboration et peut comporter des adresses institutionnelles de pays différents. Ici, on considère la contribution de chaque pays à la publication en comptabilisant pour chaque adresse 1/N, N étant le nombre d’adresses dans des pays différents.

Les indicateurs sur les brevets sont calculés à partir de la base Patstat de l’OEB, enrichie par l’OST du HCERES avec des données issues de la base Regpat de l’OCDE.

La part mondiale de publications d’un pays est le rapport entre le nombre de publications du pays et le total mondial de publications en chimie.

La part mondiale de demandes de brevets d’un pays est le rapport entre le nombre de demandes de brevets OEB du pays et le nombre total de demandes de brevets OEB dans le domaine de la chimie

L’indice de spécialisation d’un pays dans une discipline est la part de la discipline dans ses publications rapportée à la part de la discipline dans le total mondial des publications.

L’indice d’impact d’un pays est le nombre de citations à 3 ans de ses publications, rapporté au nombre de citations par publication pour le monde. L’indice d’impact est normalisé par spécialité afin de tenir compte de la structure disciplinaire de chaque pays.

L’indice d’activité d’un pays dans une classe de citation est défini par le ratio entre la part des publications du pays dans cette classe de citation et la part des publications du monde dans la même classe. Un indice d’activité supérieur (respectivement inférieur) à 1 dans une classe traduit une part du pays dans la classe au-dessus (respectivement en dessous) de la moyenne mondiale.


Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES
OEB (Patstat) et OCDE (Regpat), traitements OST du HCERES

 
50.01
CN
 
IN
DE
RU
FR
ES
PL
 
TW
 
Etats-Unis
JP
KR
IR
GB
IT
CA
 
2005‑07
2015‑17
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR12_R_50/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

50.02

Chine
France
États-Unis
Monde
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR12_R_50/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

50.03
US
 
DE
ES
FR
CN
TW
IR
 
RU
 
GB
CA
IT
KR
JP
IN
PL
 
2003‑05
2013‑15
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR12_R_50/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

50.04
Matériaux/analyse
Chimie minérale et nucléaire
Science des polymères
Science des matériaux - Bois, papier
Chimie générale
Science des matériaux - Céramiques
Chimie appliquée
Cristallographie
Chimie organique
Science des matériaux
Traitements de surface
Matériaux composites
Électrochimie
Chimie physique
Chimie analytique
Nanoscience et nanotechnologie
Chine
France
États-Unis
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR12_R_50/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

50.05
US
 
JP
GB
CN
IT
BE
CA
 
ES
 
DE
FR
KR
CH
NL
AT
SE
 
2005‑07
2015‑17
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR12_R_50/IFR/ILL_05/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'Innovation