49

la position scientifique de la France dans le monde à travers ses publications

Depuis 2014, la France se place au 7e rang des pays par le nombre de ses publications scientifiques. Comme pour la plupart des pays à haut revenu, sa part mondiale baisse avec l’émergence de nouvelles puissances scientifiques et l’impact de ses publications se renforce. La France présente un fort taux de co-publication internationale, comparable à celui de l’Allemagne et du Royaume-Uni. Les pays de l’Union européenne et les États-Unis sont ses premiers partenaires scientifiques.
 
 
Entre 2004-2006 et 2014-2016, l’augmentation du nombre de publications de près de 50 % s’est accompagnée d’une redistribution de la production scientifique mondiale (graphique 49.01). Les parts de l’Union européenne et des États-Unis diminuent (-4 et -8 points) malgré la hausse du nombre de leurs publications. La part de la Chine atteint 17 % en 2014-16, soit 10 points de plus en 10 ans. La part des pays du « reste du monde » passe de 20 à 24 %. Le dynamisme des publications de l’Inde et de la Corée notamment ont contribué à cette augmentation.

Avec 3,2 % des publications mondiales en 2014-16, la France et l’Italie sont en 3ème position en Europe, après le Royaume-Uni et l’Allemagne (4,7 % pour ces 2 pays). La part mondiale des publications de l’Espagne est stable (2,6 %) tandis que celle de la Pologne progresse de 1,2 à 1,4 % (graphique 49.02).

Entre 2004-06 et 2013-15, les indices d’impact des dix premiers pays producteurs progressent, sauf pour les États-Unis et, plus nettement, le Japon (graphique 49.03). La France et l’Italie ont dépassé l’impact moyen du total des publications mondiales, avec des indices approchant 1,1. Les indices d’impact de la Chine (0,9), de la Corée du Sud (0,9) et de l’Inde (0,7) progressent sensiblement tout en restant inférieurs à la moyenne mondiale. L’impact des publications du Japon baisse. Enfin, des pays ayant une faible part de publications comme les Pays-Bas ou le Danemark graphique 49.02) présentent des indices d’impact plus élevés.

Parmi les dix premiers pays producteurs scientifiques, la France présente l’un des taux de co-publication internationale les plus élevés, équivalent à celui du Royaume-Uni et supérieur à celui de l’Allemagne (graphique 49.04). Les copublications internationales tendent à augmenter à l’échelle mondiale, mais de façon variable selon les pays. En 2014-16, le taux de co-publication avec au moins une institution à l’étranger dépasse 50 % pour la France. Les États-Unis ont une part de co-publications internationales plus faible (37 %), notamment du fait de leur taille. Leurs co-publications internationales sont néanmoins en forte augmentation depuis 2006 (+ 60 %). La part des co-publications internationales des pays asiatiques est nettement plus faible ; entre 22 % et 30 % pour le Japon, la Chine, l’Inde et la Corée du Sud. Néanmoins, le Japon a sensiblement développé ces collaborations en une décennie (+ 45 %).

Le premier pays partenaire de la France est les États-Unis, avec plus du quart des co-publications françaises. Sur la période 2014-16, le Royaume-Uni se positionne pour la première fois comme deuxième partenaire de la France, avec une part équivalente à celle de l’Allemagne (EESR11_R_49_05). Les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne sont des partenaires plus importants pour la France que la France ne l’est pour eux. À l’inverse, la France est un partenaire plus important pour l’Italie, l’Espagne et la Suisse, le Canada, les Pays-Bas et surtout la Belgique. Les co-publications avec la Chine restent limitées, et la France est notamment un partenaire modeste des co-publications de la Chine (4,4 %).
 
 
Les données utilisées sont issues de la base OST, élaborée à partir du Web of Science de Clarivate Analytics. Une publication scientifique est souvent produite par collaboration entre chercheurs et peut comporter des adresses institutionnelles de pays différents. Ici, on considère la contribution de chaque pays à la publication en comptabilisant pour chaque adresse 1/N, N étant le nombre d’adresses dans des pays différents.

- Les publications d’un pays sont celles dont l’un au moins des signataires est situé dans ce pays.

- La part mondiale de publications d’un pays est le rapport entre le nombre de publications du pays et le total mondial de publications.

- L’indice d’impact d’un pays est le nombre de citations à 2 ans de ses publications, rapporté au nombre de citations par publications pour le monde. L’indice d’impact est normalisé par spécialité afin de tenir compte de la structure disciplinaire de chaque pays.

- La part des copublications internationales de la France avec un pays est le rapport entre le nombre de copublications de la France avec ce pays et le nombre total de copublications internationales de la France, en compte entier. À l’inverse la part des copublications internationales du pays partenaire de la France est définie comme le rapport entre le nombre de copublications du pays avec la France et le nombre total de copublications internationales de ce partenaire.


Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES


 
49.01
Union européenne
États-Unis
Chine
Reste du Monde
2004-06
2014-16
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR11_R_49/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
49.02
GB
 
FR
ES
PL
BE
 
Autres pays UE28
 
DE
IT
NL
SE
DK
 
Part mondiale sur la période 2004-06
Part mondiale sur la période 2014-16
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR11_R_49/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
49.03
US
 
CA
IT
CN
JP
 
 
GB
DE
FR
KR
 
IN
Impact sur la période 2004-06
Impact sur la période 2014-16
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR11_R_49/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
49.04
GB
 
DE
IT
JP
CN
 
 
FR
CA
US
KR
 
IN
Part des copublications internationales sur la période 2004-06
Part des copublications internationales sur la période 2014-16
 
Source Clarivate Analytics, Web of Science, traitements OST du HCERES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR11_R_49/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         

Publication statistique connexe

La position scientifique de la France dans le monde 2000-2015
Le Hcéres publie sa première analyse du positionnement scientifique de la France dans le monde. Ce rapport s’appuie sur des données sur les publications scientifiques et sur les lauréats des prix Nobel et des prix en mathématiques. Évolution des publications scientifiques des 20 premiers producteurs et de leur impact ; profil disciplinaire de la France et ses partenaires de co-publications ; analyse de la discipline mathématiques : ce sont quelques-uns des thèmes étudiés par l’Observatoire des sciences et techniques, département du Hcéres.
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'Innovation