état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
 
06

les salaires des personnels des universités et des EPST

En moyenne, en 2020, les chercheurs et les personnels ingénieurs, techniciens et administratifs des EPST perçoivent des primes et indemnités plus faibles que leurs homologues des universités. Le traitement moyen des chercheurs, tous corps et âges confondus, est également inférieur à celui des enseignants-chercheurs, de 50 € mensuels. Grâce à plusieurs outils, la loi LPR vise à faire converger ces traitements et primes en EPST et en université (EPSCP), à partir de 2021‑2022.
 
 
En moyenne, en 2020, l’ensemble des chercheurs des EPST, tous âges et corps confondus, perçoivent un traitement brut légèrement inférieur à celui des enseignants-chercheurs des EPSCP : respectivement 4 160 € et 4 200 € mensuels (tableau 06.01 et tableau 06.02). Cela tient à la fois à l’absence de l’échelon HEB dans le corps des chargés de recherche (CR) encore pour 2020 et à ce que les enseignants-chercheurs (EC) sont légèrement plus âgés que les chercheurs, notamment avec une part plus importante de personnes âgées de 65 ans et plus.

S’agissant des primes et indemnités qui s’ajoutent à ce traitement brut, celles perçues en moyenne par les chercheurs sont inférieures à celles perçues par leurs homologues des universités (notamment en raison des montants respectifs de la prime de recherche et de la prime de recherche et d’enseignement) : respectivement 550 € et 630 € mensuels, hors, le cas échéant, revenus complémentaires relevant d’un cumul d’activité. Rapportés au salaire, les taux de primes des enseignants-chercheurs et des chercheurs sont respectivement de 12 % et 13 %, plus faibles que pour les autres filières.

Au final, un chercheur perçoit un salaire brut moyen de 4 710 € mensuels, contre 4 840 € pour un enseignant-chercheur, d’où un écart de 180 € mensuels. L’écart est plus élevé lorsque l’on compare le salaire brut moyen des directeurs de recherche et des professeurs d’université (540 €) ou celui des chargés de recherche et des maîtres de conférences (310 €), en raison notamment d’effets de structure : les chargés de recherche (CR) présentent ainsi une ancienneté moyenne moindre que les maîtres de conférences (MCF).

Aussi en raison d’effets de structure, la comparaison des traitements bruts moyens des filières homologues Ingénieurs, techniciens, administratifs (ITA) en EPST et Ingénieurs et personnels Techniques de Recherche et de Formation (ITRF) en universités doit être nuancée. En effet, alors que les grilles indiciaires sont identiques, la part des corps de catégorie A prédomine dans la filière ITA (70 %, contre 36 % pour la filière ITRF) à l’inverse de la filière ITRF pour laquelle celle du corps de catégorie C est plus importante (37 % contre 3 % pour la filière ITA).

Les données sur les primes et indemnités sont plus révélatrices : celles des ITRF sont supérieures à celles des ITA. En effet, la partie indemnitaire du salaire, tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEP), est plus élevée pour les ITRF. Par ailleurs, la part des primes dans le salaire brut augmente avec le niveau de qualification, et plus rapidement en université : à 17 % pour les Adjoints techniques de recherche et de formation (ATRF) et 18 % pour les AT, elle atteint 26 % pour les ingénieurs de recherche en université et 24% pour le même corps en EPST.

Au final, le salaire mensuel moyen brut d’un ingénieur de recherche ou d’un ingénieur d’études est plus élevé à l’université qu’en EPST. Toutefois, compte tenu du poids des ingénieurs de recherche parmi ces personnels en EPST (33%, contre 18% en université) le salaire moyen d’un ingénieur s’y établit à 3 700 €, contre 3 590 € en université.

De même, en raison d’un pyramidage favorable en EPST, le salaire mensuel moyen brut au sein de la filière des techniciens y est de 2 500 €, un niveau bien supérieur à celui en université (2 260 €).

Enfin, le salaire brut mensuel moyen des enseignants du 2nd degré affectés dans le supérieur (ESAS) s'élève à 4 340 €, dont 17 % de primes et indemnités, un taux supérieur à celui des EC. En effet, les ESAS effectuent plus d'heures complémentaires.

Le salaire moyen des hommes est supérieur à celui des femmes dans toutes les filières, avec des écarts variables : 5 % pour les techniciens et adjoints techniques des EPSCP et jusqu’à 9 % pour les ingénieurs des EPST. Ces écarts par filière sont plus importants que ceux constatés au niveau de chacun des corps qui les composent. Ceci est révélateur d’une présence des femmes souvent moindre dans les corps les plus qualifiés.

Dans les quatre filières ESAS, EC et techniciens (tant des EPST que des EPSCP), le montant moyen des primes et indemnités va croissant entre la tranche des moins de 35 ans et celle des 35‑54 ans, mais décroît légèrement dans la dernière tranche d’âge (55 ans et plus) (tableau 06.03 et tableau 06.04). Dans la filière des chercheurs, elles baissent légèrement avec l’âge.

Une explication possible à cette baisse est le supplément familial de traitement. Dans les deux filières d’ingénieurs en revanche, le niveau des primes augmente encore pour les 55 ans et plus.
 
 
Les données de rémunération au sein des EPST proviennent du système d’information sur les agents des services publics (Siasp), produit par l’Insee. Siasp recense les données sur l’emploi et les rémunérations de tous les agents des trois versants de la fonction publique. Pour les EPST, les données remontent via les déclarations annuelles de données sociales (DADS). Le champ porte sur les agents titulaires à temps complet et rémunérés au 31 décembre. Sont exclus les agents en congé de fin d’activité, de longue durée ou en congé familial, les agents rémunérés sur des postes dits « annexes » (vacations, …) et ceux dont les principaux éléments de rémunération remontés présentent des incohérences. Dans l’édition 2021, le montant des primes et indemnités des chercheurs était estimé à 560€ an 2019, un montant supérieur à celui de la présente édition (550 € en 2020). Le montant 2019 a depuis été révisé à la baisse ; il est bien inférieur à celui de 2020.

Pour les EPSCP, les données sont issues de l’infocentre OREMS qui est alimenté par les directions régionales ou départementales des finances publiques chargées de la mise en œuvre de la paie des EPSCP passés aux RCE (95 % des effectifs).

Les personnels retenus sont les agents titulaires à temps plein sur l’ensemble de l’année 2020, enseignants-chercheurs (hors filière hospitalo-universitaire), enseignants du 2nd degré affectés dans le supérieur (ESAS) et ITRF des EPSCP passés aux RCE.

Tant au sein des EPST qu’au sein des EPSCP, les rémunérations correspondent uniquement au poste principal (hors cumuls d’activités chez d’autres employeurs ou comme entrepreneur individuel).


Insee (Système d’Information sur les Agents des Services Publics, SIASP), traitements MESRI-DGESIP/DGRI-SIES, données provisoires mars 2022
MENJS-MESRI OREMS-RCE


 
06.01
France entière
 
Filière Corps Effectifs 1 % par filière Traitement indiciaire brut mensuel (en €) Primes et indemnités 2 Salaire brut mensuel (en €) Ratio salaires H/F
Montant mensuel (en €) Part dans le salaire brut (en %)
Chercheurs Directeur de recherche 7 441 46 4 865 618 11 5 484 1,04
Chargé de recherche 8 619 54 3 558 487 12 4 044 1,00
Sous-total chercheurs 16 060 100 4 164 548 12 4 711 1,04
ITA : ingénieurs et techniciens Ingénieur de recherche 4 630 33 3 480 1 094 24 4 573 1,02
Ingénieur d'études 5 258 37 2 733 754 22 3 487 1,03
Assistant ingénieur 4 158 30 2 398 602 20 3 000 1,03
Ingénieurs 14 046 100 2 880 821 22 3 701 1,09
Technicien de la recherche 5 321 89 2 073 474 19 2 547 1,05
Adjoint technique de la recherche 636 11 1 770 382 18 2 152 1,02
Techniciens et adjoints techniques 5 957 100 2 040 465 19 2 505 1,06
Sous-total ITA Ingénieurs et techniciens 20 003 2 227 588 21 2 815 1,12
Total titulaires 36 063 3 313 640 16 3 953 1,13
 
1 titulaires à temps complet rémunérés au 31 décembre 2020 et dont la déclaration annuelle de données sociales (DADS) est cohérente.
2 y compris indemnité de résidence (IR) et supplément familial de traitement (SFT), autres rémunérations complémentaires.
Champ : 6 EPST sous tutelle MESRI, hors IFSTTAR.
Source Insee (Système d’Information sur les Agents des Services Publics, SIASP), traitements MESRI-DGESIP/DGRI-SIES, données provisoires mars 2022

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_06/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

06.02
France entière
 
Filière Corps Effectifs 1 % par filière Traitement indiciaire brut mensuel (en €) Primes et indemnités 2 Salaire brut mensuel moyen (en €) Ratio salaires H/F 3
Montant mensuel (en €) Part dans le salaire brut (en %)
Enseignants-chercheurs 4 Professeur des universités et assimilés 14 138 32 5 261 734 12 5 995 1,05
Maître de conférences et assimilés 30 233 68 3 712 582 14 4 293 1,02
Sous-total des enseignants-chercheurs 44 371 100 4 205 630 13 4 836 1,09
Enseignants du second degré affectés dans le supérieur (ESAS) Professeur agrégé 5 873 55 3 869 719 16 4 588 1,08
Professeur certifié et assimilés 4 823 45 3 290 740 18 4 029 1,10
Professeur de l'Ensam 77 1 4 063 747 16 4 810 1,08
Sous-total des ESAS 10 773 100 3 611 729 17 4 340 1,10
Enseignants titulaires 55 144 4 089 649 14 4 739 1,09
Ingénieurs Ingénieur de recherche 1 946 18 3 435 1 233 26 4 668 1,03
Ingénieur d'études 6 242 57 2 688 842 24 3 530 1,05
Assistant ingénieur 2 849 26 2 309 665 22 2 974 1,05
Sous-total Ingénieurs 11 037 100 2 722 865 24 3 587 1,07
Techniciens Technicien de recherche et formation 8 341 42 1 978 538 21 2 516 1,05
Adjoint technique de recherche et formation 11 336 58 1 714 361 17 2 075 1,03
Sous-total Techniciens 19 677 100 1 826 436 19 2 262 1,05
ITRF titulaires 30 714 2 148 590 22 2 738 1,11
 
Champ : Établissements RCE.
1 Effectif : Champ restreint – Personnels à temps complet sur un corps dans l’année - Enseignants-chercheurs, ESAS et ITRF titulaires des établissements RCE.
2 yc Indemnité de résidence et supplément familial de traitement (IR et SFT), autres rémunérations complémentaires.
3 Rapport entre le salaire brut moyen perçu par les hommes et celui perçu par les femmes.
4 Enseignants-chercheurs y compris corps spécifiques, hors corps de la filière hospitalo-universitaire.
Source MENJS-MESRI OREMS-RCE

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_06/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

06.03
 
Filière Âge Effectifs 1 % par filière Traitement indiciaire brut mensuel (en €) Primes et indemnités 2 Salaire brut mensuel (en €)
Montant mensuel (en €) Part dans le salaire brut (en %)
Chercheurs Moins de 35 ans 724 5 2 913 579 17 3 492
de 35 à 54 ans 10 081 63 3 856 565 13 4 421
55 ans et plus 5 255 33 4 925 510 9 5 435
Sous-total chercheurs 16 060 100 4 164 548 12 4 711
Ingénieurs Moins de 35 ans 1 169 8 2 039 634 24 2 673
de 35 à 54 ans 9 056 64 2 785 830 23 3 616
55 ans et plus 3 821 27 3 362 855 20 4 217
Ingénieurs 14 046 100 2 880 821 22 3 701
Techniciens et adjoints techniques Moins de 35 ans 685 11 1 668 442 21 2 110
de 35 à 54 ans 3 360 56 1 993 474 19 2 467
55 ans et plus 1 912 32 2 256 456 17 2 713
Techniciens et adjoints techniques 5 957 100 2 040 465 19 2 505
Sous-total ITA 20 003 2 630 715 21 3 345
Ensemble 36 063 3 313 640 16 3 953
 
1 titulaires à temps complet rémunérés au 31 décembre 2019 et dont la déclaration annuelle de données sociales (DADS) est cohérente.
2 y compris indemnité de résidence (IR) et supplément familial de traitement (SFT), autres rémunérations complémentaires.
Champ : 7 EPST sous tutelle MESRI, hors IFSTTAR.
Source Insee (Système d’Information sur les Agents des Services Publics, SIASP), traitements MESRI-DGESIP/DGRI-SIES, données provisoires mars 2022

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_06/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

06.04
France entière
 
Filière Âge Effectifs % par filière ou catégorie Traitement indiciaire brut mensuel (en €) Primes et indemnités 1 Salaire brut mensuel (en €)
Montant mensuel Part dans le salaire brut (en %)
Enseignants-chercheurs 2 Moins de 35 ans 1 839 4 3 017 372 11 3 389
de 35 à 54 ans 28 835 65 3 922 657 14 4 580
55 ans et plus 13 697 31 4 961 608 11 5 568
Sous-total des enseignants-chercheurs 44 371 100 4 205 630 13 4 836
Enseignants du second degré affectés dans le supérieur (ESAS) Moins de 35 ans 510 5 2 674 537 17 3 211
de 35 à 54 ans 6 672 62 3 396 771 19 4 167
55 ans et plus 3 591 33 4 143 677 14 4 820
Sous-total des ESAS 10 773 100 3 611 729 17 4 340
Total Enseignants 55 144 4 089 649 14 4 739
Ingénieurs Moins de 35 ans 797 7 2 077 698 25 2 775
de 35 à 54 ans 7 681 70 2 648 873 25 3 521
55 ans et plus 2 559 23 3 143 896 22 4 039
Sous-total Ingénieurs 11 037 100 2 722 865 24 3 587
Techniciens Moins de 35 ans 1 887 10 1 625 426 21 2 051
de 35 à 54 ans 11 583 59 1 809 452 20 2 262
55 ans et plus 6 207 32 1 918 408 18 2 326
Sous-total Techniciens 19 677 100 1 826 436 19 2 262
Total ITRF 30 714 2 148 590 22 2 738
 
1 y compris Indemnité de résidence (IR) et supplément familial de traitement (SFT), autres rémunérations complémentaires.
2 Enseignants-chercheurs y compris corps spécifiques, hors corps de la filière hospitalo-universitaire.
Champ : Établissements RCE.
Source MENJS-MESRI OREMS-RCE

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_06/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche