25

l’insertion à 3 ans des sortants de l’enseignement supérieur en 2013

Trois ans après leur sortie de l’enseignement supérieur, les jeunes de la Génération 2013 connaissent des conditions d’accès à l’emploi à peine plus favorables que leurs aînés de la Génération 2010. Les indicateurs de qualité de l’emploi, eux, déclinent légèrement. Si les jeunes sortis du supérieur en 2013 sont moins souvent satisfaits de leur situation, ils demeurent optimistes quant à leur avenir professionnel.
 
 
En 2013 (Génération 2013), un peu plus d’un sortant du système éducatif sur deux quitte une formation de l’enseignement supérieur. Cette part est stable par rapport aux sortants de 2010 (Génération 2010). La proportion de diplômés de l’enseignement supérieur dans l’ensemble de la Génération augmente, elle, de trois points pour atteindre 43 % des jeunes de la Génération 2013. Cette hausse s’explique notamment par une augmentation du nombre de diplômés de l’enseignement supérieur court. En 2013, c’est presque la moitié des jeunes issus de l’enseignement supérieur qui est entrée sur le marché du travail avec un diplôme allant du Bac + 2 au Bac + 4).

Parmi les jeunes sortis de l’enseignement supérieur en 2013, on observe une baisse de la part des non-diplômés. La sortie sans diplôme de l’enseignement supérieur concerne 21 % des sortants du supérieur de la Génération 2013 contre 23 % dans la Génération 2010.

Pour la Génération 2013, l’avantage du diplôme pour accéder à l’emploi continue de s’observer très nettement et ce, tout au long des trois années qui suivent la sortie du système éducatif (tableau 25.01). Le taux de chômage des sortants du secondaire avoisine ainsi encore les 30 % en fin de période d’observation, quand celui des diplômés du supérieur est de 10 %.

Trois ans après avoir quitté l’enseignement supérieur, les sortants de la Génération 2013 connaissent une situation relativement comparable à celle de leurs aînés de la Génération 2010 (tableau 25.01). L’accès à l’emploi, qui s’était fortement détérioré après la crise économique de 2008, s’est modestement amélioré avec une hausse du taux d’emploi et une baisse du taux de chômage, qui ne concerne plus 13 mais 12 % des sortants du supérieur.

En revanche, la qualité de l’emploi se dégrade avec, d’une part, une baisse du taux d’emplois à durée indéterminée pour une majorité des niveaux de sortie (le taux d’EDI dans l’ensemble passant de 73 à 70 %) et, d’autre part, une baisse de la part des cadres et professions intermédiaires à plusieurs niveaux de sortie (dans l’ensemble, cette part baisse de 73 à 71 %). Quant aux salaires, ils ne progressent pas dans l’ensemble alors qu’ils avaient baissé pour quasiment tous les niveaux de sortie du supérieur entre la Génération 2004 et la Génération 2010.

Dans le détail des niveaux de sortie, on observe une amélioration de la situation des étudiants ayant engagé des études de BTS/DUT sans obtenir in fine de diplôme. Cette catégorie d’étudiants avait connu une dégradation de ses conditions d’insertion entre la Génération 2004 et la Génération 2010. En revanche, cette amélioration ne concerne pas les sortants de Licence qui n’obtiennent pas leur diplôme. Leur taux de chômage stagne après une vive détérioration entre la Génération 2004 et la Génération 2010. De même, les diplômés de Master, dont le taux de chômage avait doublé sous l’effet de la crise de 2008, ne connaissent aucune éclaircie dans cette Génération 2013 : leur taux de chômage stagne et leur salaire médian baisse.

Enfin, deux catégories traditionnellement protégées des difficultés d’accès à l’emploi voient leur situation à 3 ans se détériorer. Les diplômés de Bac + 2/3 santé social et les diplômés d’écoles d’ingénieur ou de commerce voient respectivement leur taux d’emploi chuter, leur taux de chômage augmenter et leur taux d’EDI baisser. Ces indicateurs demeurent toutefois particulièrement favorables au regard du reste des sortants de l’enseignement supérieur.

Trois ans après leur sortie de l’enseignement supérieur, les jeunes de la Génération 2013 développent une perception ambivalente de leur situation (tableau 25.02). D’un côté, ils sont moins nombreux que dans la Génération 2010 à se montrer satisfaits de leur situation et moins d’un sur deux se dit tout à fait épanoui au travail (contre 52 % pour la Génération 2010). Pour autant, ils se déclarent moins souvent inquiets face à leur avenir professionnel (25 % des sortants du supérieur de la Génération 2013 contre 28 % de la Génération 2010). Cet optimisme pourrait s’expliquer par l’amorce d’une amélioration de la conjoncture économique.
 
 
Les données sont issues des enquêtes Génération 2010 et Génération 2013, conduites auprès des sortants du système éducatif aux printemps 2013 et 2016, soit trois ans après leur première sortie du système éducatif.

L’enquête Génération 2010 est constituée des réponses d’environ 33 000 jeunes, représentatifs des 708 000 sortis du système éducatif en 2010. L’enquête Génération 2013 est, elle, constituée des réponses d’environ 19 000 jeunes, représentatifs des 693 000 sortants du système éducatif en 2013. Les deux enquêtes ont été rendues comparables afin de permettre l’analyse de l’évolution des situations.

Les « sortants de l’enseignement supérieur » sont les jeunes ayant quitté en 2013 une formation de l’enseignement supérieur, quelle qu’elle soit et qu’ils en aient obtenu ou non le diplôme.

Les « non-diplômés de l’enseignement supérieur » sont les jeunes ayant quitté en 2013 une formation de l’enseignement supérieur sans en avoir obtenu le diplôme et qui ne détiennent aucun autre diplôme de niveau supérieur au niveau IV.


Céreq, enquête Génération 2010. Sortants de l’enseignement supérieur en 2010 (hors IUFM) en France métropolitaine et dans les DOM (369 000 jeunes)
Céreq, enquête Génération 2013. Sortants de l’enseignement supérieur en 2013 en France métropolitaine et dans les DOM


 
25.01
France métropolitaine
 
Parmi l'ensemble des sortants de l'enseignement supérieur Parmi les actifs (sortant de l'enseignement supérieur) Parmi les jeunes en emploi (sortant de l'enseignement supérieur) Parmi les jeunes en emploi salarié (sortant de l'enseignement supérieur)
Taux d'emploi
(en %) 1
Part de jeunes ayant repris des études ou une formation dans les 3 ans
(en %) 1
Taux de chômage
(en %) 2
Taux d'Emploi à durée indéterminée (dont emploi non salarié)
(en %) 3
Temps partiel
(en %) 3
Part de cadres et professions intermédiaires
(en %)  3
Salaire net médian
(euros constants)
4
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en €)
Sortants de Licence 57 ns 34 ns 25 ns 43 - 8 25 ns 41 ns 1 250 € ns
Sortants de BTS/DUT 72 + 5 24 ns 16 - 7 57 ns 22 + 4 37 ns 1 335 € ns
Non-diplômés de l'enseignement supérieur 63 + 3 30 ns 21 - 3 49 - 5 24 ns 39 ns 1 295 € ns
Diplômés de BTS/DUT Industriel 82 ns 14 ns 12 ns 73 ns 6 ns 53 - 8 1 555 € ns
Diplômés de BTS/DUT Tertiaire 79 ns 17 ns 13 - 4 64 - 5 13 ns 50 - 5 1 405 € ns
Diplômés de Bac + 2/3 Santé social 93 - 3 3 + 1 pt 3 + 1 pt 80 - 2 9 ns 97 ns 1 705 € ns
Diplômés de Licence professionnelle Industriel 88 + 3 7 - 4 9 ns 76 - 5 1 - 4 86 ns 1 660 € ns
Diplômés de Licence professionnelle Tertiaire 86 ns 12 ns 10 ns 71 ns 7 ns 67 ns 1 610 € + 65 €
Diplômés de Bac + 3/4 Sciences 72 - 6 22 ns 14 ns 64 - 12 11 ns 76 ns 1 615 € ns
Diplômés de Bac + 3/4 Sciences sociales 70 ns 28 + 3 16 ns 63 - 6 19 ns 63 - 5 1 505 € ns
Diplômés de l'enseignement supérieur court 81 ns 15 ns 11 - 1 70 - 4 10 ns 67 - 4 1 575 € + 55 €
Diplômés de Bac + 5 Sciences 85 ns 10 ns 12 ns 78 ns 6 ns 92 - 3 1 965 € - 20 €
Diplômés de Bac + 5 Sciences sociales 82 ns 11 ns 12 ns 72 ns 10 ns 87 ns 1 770 € - 45 €
Diplômés d'écoles d'ingénieurs/Commerce 90 - 3 5 ns 8 + 2 90 - 3 2 ns 95 - 2 2 370 € + 55 €
Diplômés de doctorat (dont santé) 91 ns 4 ns 6 ns 71 ns 9 ns 99 ns 2 315 € ns
Diplômés de l'enseignement supérieur long 86 - 1 8 -  1 pt 10 ns 79 ns 7 ns 92 - 1 2 110 € ns
Ensemble 79 + 1 16 - 1 12 - 1 70 - 3 11 ns 71 - 2 1 630 € ns
 
1 Les taux d'emploi et de reprise d'études sont calculés sur les sortants de l'enseignement supérieur en 2010 (365 262 jeunes) et 2013 (360 650 jeunes).
2 Le taux de chômage est calculé sur les actifs à la date d'enquête sortis de l'enseignement supérieur trois en plus tôt, en 2010 (329 437 jeunes) et 2013 (325 245 jeunes).
3 Les taux d'emploi à durée indéterminée et à temps partiel ainsi que la part des cadres et des professions intermédiaires sont calculés sur les jeunes en emploi à la date d'enquête, sortis de l'enseignement supérieur trois ans plus tôt, en 2010 (285 853 jeunes) et 2013 (284 609 jeunes).
4 Le salaire net est calculé sur les jeunes en emploi salarié à la date d'enquête, sortis de l'enseignement supérieur trois ans plus tôt, en 2010 (265 704 jeunes) et 2013 (264 364 jeunes).
Sources Céreq, enquête Génération 2013. Sortants de l’enseignement supérieur en 2013 en France métropolitaine et dans les DOM
Céreq, enquête Génération 2010. Sortants de l’enseignement supérieur en 2010 (hors IUFM) en France métropolitaine et dans les DOM (369 000 jeunes)

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR11_ES_25/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
25.02
France métropolitaine
 
Votre situation actuelle… 1 Etes-vous plutôt optimiste ou plutôt inquiet quant à votre avenir professionnel ? 1 Votre emploi vous permet-il de vous réaliser professionnellement (s'épanouir au travail) ? 2
Vous convient
(en %)
Plutôt inquiet
(en %)
Tout à fait
(en %)
Plutôt
(en %)
Non
(en %)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Génération 2013 Écart à Génération 2010
(en points)
Sortants de Licence 57 - 4 32 ns 41 - 3 36 + 4 23 - 1 pt
Sortants de BTS/DUT 62 ns 25 - 6 45 ns 41 + 9 15 - 6
Non-diplômés de l'enseignement supérieur 59 - 2 29 - 4 43 - 3 38 + 6 19 - 4
Diplômés de BTS/DUT 69 ns 24 - 6 48 - 4 36 + 4 16 ns
Diplômés de Bac + 2/3 Santé social 82 - 4 25 + 4 59 - 6 34 + 4 7 ns
Diplômés de Licence professionnelle 75 - 4 18 - 5 43 - 9 45 + 6 12 + 3
Diplômés de Bac + 3/4 63 ns 27 - 5 46 ns 40 + 5 15 - 5
Diplômés de l'enseignement supérieur court 71 - 2 24 - 4 49 - 5 38 + 5 13 ns
Diplômés de Bac + 5 hors écoles 66 - 4 27 ns 46 - 3 42 ns 12 ns
Diplômés d'écoles d'ingénieurs/Commerce 75 - 4 15 ns 50 - 5 41 + 4 9 ns
Diplômés de doctorat (dont santé) 77 ns 28 + 5 64 ns 29 ns 7 ns
Diplômés de l'enseignement supérieur long 71 - 4 23 ns 49 - 4 40 + 3 11 ns
Ensemble 68 - 2 25 - 3 48 - 4 39 + 4 13 ns
 
En 2016, 59 % des jeunes sortis non diplômés de l'enseignement supérieur trois ans plus tôt déclarent que leur situation leur convient. Cette part est en baisse significative de 2 points par rapport à celle de la Génération 2010.
1 Sortants de l'enseignement supérieur en 2010 (365 262 jeunes) et 2013 (360 650 jeunes).
2 Jeunes en emploi à la date d'enquête, sortis de l'enseignement supérieur trois ans plus tôt, en 2010 (285 853 jeunes) et 2013 (284 609 jeunes).
Sources Céreq, enquête Génération 2013. Sortants de l’enseignement supérieur en 2013 en France métropolitaine et dans les DOM
Céreq, enquête Génération 2010. Sortants de l’enseignement supérieur en 2010 (hors IUFM) en France métropolitaine et dans les DOM (369 000 jeunes)

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR11_ES_25/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

         
Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'Innovation