État de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°14
État de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°14
 
11

l’accès à l’enseignement supérieur

En 2019, 62,8 % des bacheliers généraux poursuivent leurs études à l’université, hors inscriptions simultanées en licence et en CPGE. Sur la dernière année, cette part est en progression de 0,3 point. Plus de la moitié des bacheliers technologiques s’inscrivent en filière professionnelle courte (STS ou IUT). Un bachelier professionnel sur trois s’inscrit en STS, part en hausse de 2,1 points entre 2018 et 2019 et de 6,0 points en 5 ans.
 
 
Pour les bacheliers généraux, l’université constitue la filière de poursuite d’études la plus fréquente. Alors que leur taux d’inscription à l’université a diminué continûment de 2000 à 2008, il s’est stabilisé au cours des quatre années suivantes. Depuis 2012, hors inscriptions simultanées en licence et en CPGE (voir méthodologie), la tendance est en légère hausse, avec une progression annuelle moyenne de 0,2 point, pour atteindre 62,8 % en 2019. Par contraste, la poursuite des bacheliers généraux en formation sélective fléchit depuis 2008 en IUT, depuis 2010 en STS et depuis 2014 en CPGE (atteignant respectivement 9,2 %, 8,1 % et 11,2 % en 2019) (tableau 11.01 et graphique 11.02).

Les bacheliers scientifiques se distinguent par une orientation davantage tournée vers les CPGE (16,5 % en 2019 contre 5,1 % et 6,9 % pour les bacheliers ES et L respectivement). À l’inverse, ils sont moins présents à l’université hors IUT ; un sur deux s’y inscrit en 2019, contre 52,8 % des bacheliers ES et 66,0 % des bacheliers L.

Les filières professionnelles courtes, en particulier les STS, restent les principales filières d’inscription des bacheliers technologiques. Leur taux d’inscription en STS (y compris en apprentissage), de 39,8 % en 2019, est stable depuis 2014, après une forte baisse observée entre 2010 et 2013 (- 6,4 points), en raison d’une ouverture accrue aux bacheliers professionnels. C’est via l’apprentissage qu’environ 5 % des bacheliers technologiques poursuivent leurs études en STS. Les préparations au DUT accueillent 12,2 % des bacheliers technologiques en 2019, taux stable par rapport à 2018. Près d’un bachelier technologique sur cinq (18,6 %) s’est inscrit en 2019 à l’université hors IUT ; cette proportion est stable depuis 2017 après avoir fléchi entre 2015 et 2017.

Les bacheliers STI2D marquent toujours une préférence pour les filières courtes (STS ou IUT) puisque 57,2 % s’y dirigent. Leur taux de poursuite vers ces filières se stabilise en 2019 (- 0,3 point par rapport à 2018 après - 11,6 points entre 2013 et 2018). Moins de 12 % des bacheliers STI2D poursuivent à l’université hors IUT, part en baisse constante depuis 2014.

La majorité des bacheliers professionnels poursuivant dans l’enseignement supérieur intègre une STS en 2019. Ils représentent 33,8 % des bacheliers professionnels, pourcentage en hausse de 1,2 point par rapport à 2018 et de plus de 8 points en 5 ans. La voie de l’apprentissage en STS est choisie par 8,7 % des bacheliers professionnels. 5,4 % seulement des bacheliers professionnels s’inscrivent à l’université hors IUT à la rentrée 2019, taux stable par rapport à 2018, mais en baisse de 2,3 points sur 5 ans.

Les nouveaux bacheliers qui entrent dans le supérieur en 2019 ont des orientations différentes selon leurs caractéristiques sociodémographiques. Les hommes poursuivent davantage leurs études en filières courtes et en CPGE que les femmes (44,4 % des hommes poursuivent en filières courtes, 9,3 % en CPGE, contre 30,4 % et 6,5 % des femmes respectivement en 2019) (tableau 11.03).

Quand ils poursuivent dans l’enseignement supérieur, les enfants d’ouvriers et d’agriculteurs, artisans commerçants et chefs d’entreprise s’inscrivent moins souvent à l’université. Les enfants de cadres sont surreprésentés en CPGE et sous-représentés en STS, au contraire des enfants d’ouvriers et de retraités ou d’inactifs.
 
 
Les données du tableau 11.01 se rapportent à des inscriptions de nouveaux bacheliers dans le supérieur (y compris apprentissage en STS toutes séries depuis 2010), juste après leur baccalauréat : les taux d’inscription par filière sont calculés aussi hors inscriptions simultanées en licence et en CPGE depuis 2014, noté dans le tableau hCPGE.

Par l’article 33 de la loi du 22 juillet 2013, le législateur a imposé une double obligation : d’une part à tous les lycées publics dispensant des formations d’enseignement supérieur de conclure une convention avec un ou plusieurs EPSCP (ce que sont les universités) dont un au moins de la même académie, d’autre part aux étudiants de classes préparatoires aux grandes écoles de s’inscrire simultanément dans un EPSCP, cette double inscription étant facultative pour les autres formations supérieures en lycée (BTS, DMA, DCG, etc.). Dans cette fiche, les taux de poursuite sont établis sans prendre en compte, dans les effectifs universitaires, les étudiants inscrits en CPGE (hors inscriptions simultanées en Licence et en CPGE)

Les données présentées ici couvrent, pour les séries agrégées du bac, les inscriptions en STS par voie scolaire et par apprentissage à partir de 2008. La source utilisée pour recenser les apprentis (système d’information des formations d’apprentis : SIFA) ne distingue pas le détail des séries du bac et ne permet donc pas de fournir les taux d’inscription en apprentissage à ce niveau de détail.

Universités : on intègre les effectifs des autres établissements suivants : les 2 INP, les 3 UT, l’observatoire de Paris, l’Inalco, l’IEP de Paris, Paris-Dauphine et l’institut physique du globe de Paris (IPGP)

Autres formations : correspondent aux écoles d’ingénieurs et formations d’ingénieurs en partenariat non universitaires, aux établissements d’enseignement supérieur non rattachés aux universités, aux grands établissements, aux écoles d’art, aux facultés privées, aux écoles paramédicales et de formations sociales.


MESRI-DGESIP/DGRI-SIES


 
11.01
France métropolitaine + DOM
 
2010 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Baccalauréat général Université 2 61,3 61,8 62,2 62,2 61,8 62,5 62,8
dont préparation DUT 10,7 10,1 9,8 9,7 9,6 9,3 9,2
CPGE 13,2 13,1 12,7 12,4 12,2 11,5 11,2
STS 3 9,8 8,8 8,5 8,3 8,2 8,0 8,1
dont voie scolaire 8,9 8,0 7,7 7,5 7,5 7,1 7,1
Autres formations 12,3 11,7 11,8 11,5 11,3 12,1 13,0
dont baccalauréat S Université 2 62,0 60,5 61,1 61,0 60,5 60,9 61,4
dont préparation DUT 12,5 11,6 11,3 11,2 11,2 10,9 10,8
CPGE 19,3 18,7 18,1 17,6 17,4 16,8 16,5
STS voie scolaire 4 6,8 5,8 5,7 5,7 5,6 5,4 5,5
Autres formations 12,6 12,2 12,2 12,0 11,8 12,9 13,8
Bac technologique Université 2 28,5 31,8 32,6 31,7 30,5 31,2 30,8
dont préparation DUT 9,9 11,4 11,5 11,6 11,6 12,3 12,2
CPGE 1,5 1,8 2,0 2,0 1,9 2,0 1,9
STS 3 46,2 40,4 41,5 41,0 40,4 39,3 39,8
dont voie scolaire 42,7 36,6 37,3 36,9 36,9 35,1 34,9
Autres formations 5,1 5,1 5,1 4,8 5,3 5,5 7,5
dont baccalauréat STI2D Université 2 26,0 36,8 36,6 35,3 34,2 34,7 33,7
dont préparation DUT 17,6 24,0 22,5 21,9 21,5 22,2 21,9
CPGE 2,9 4,1 4,4 4,0 3,7 4,0 3,7
STS voie scolaire 4 56,6 41,2 39,5 38,7 37,2 35,3 35,3
Autres formations 3,7 5,2 5,7 5,1 4,8 5,3 5,8
Ensemble général et technologique Université 2 50,7 52,9 53,9 53,7 53,2 53,8 53,9
dont préparation DUT 10,4 10,5 10,2 10,2 10,1 10,1 10,0
CPGE 9,4 9,7 9,7 9,5 9,3 8,8 8,6
STS 3 21,5 18,2 19,5 17,4 17,1 16,7 17,0
dont voie scolaire 19,8 16,5 17,8 15,7 15,6 14,9 14,9
Autres formations 10,0 9,7 9,9 9,7 9,6 10,3 11,5
Baccalauréat professionnel Université 2 7,7 8,4 8,3 7,9 6,8 5,9 5,8
dont préparation DUT 0,8 0,6 0,6 0,5 0,4 0,4 0,4
CPGE 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1
STS 3 25,8 25,4 27,8 27,5 30,3 31,7 33,8
dont voie scolaire 17,6 19,7 21,1 20,8 23,0 23,9 25,1
Autres formations 0,6 0,5 0,7 0,7 1,0 0,9 2,1
Ensemble tous baccalauréats Université 2 41,1 39,3 40,9 40,7 40,4 41,1 41,4
dont préparation DUT 8,3 7,5 7,5 7,4 7,4 7,6 7,5
CPGE 7,3 6,8 6,9 6,8 6,8 6,5 6,4
STS 3 22,7 20,7 20,7 20,3 20,7 20,7 21,4
dont voie scolaire 19,5 17,8 17,5 17,1 17,6 17,3 17,5
Autres formations 7,9 7,0 7,3 7,2 7,3 7,9 9,1
 
1 Voir « Métholodogie ».
2 Taux d'inscription à l'université hors inscriptions simultanées en licence et en CPGE.
3 Les bacheliers (toutes séries) poursuivant leurs études en STS par la voie de l'apprentissage sont inclus à partir de 2010.
4 4 La source utilisée pour recenser les apprentis (SIFA) ne distingue pas le détail des séries du bac et ne permet donc pas d'inclure les taux d'inscriptions en STS par apprentissage à ce niveau de détail.
Sources MESRI-DGESIP/DGRI-SIES
MENJS-MESRI-DEPP
MESRI-DGESIP/DGRI-SIES, SCOLARITÉ
MENJS-MESRI-DEPP, SIFA (système d'information de la formation des apprentis) (situation au 31 décembre de l'année scolaire)

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR14_ES_11/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

11.02
France métropolitaine + DOM
Ensemble des filières
Baccalauréat général
dont Bac S
Baccalauréat technologique
dont bac STI2D
Baccalauréat professionnel
Université 1
Préparation au DUT
CPGE
STS 2
Autres formations
 
1 Hors inscription en CPGE et préparation au DUT.
2 Uniquement par voie scolaire pour les lignes concernant les séries S et STI2D.
Source MESRI-DGESIP/DGRI-SIES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR14_ES_11/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

11.03
France métropolitaine + DOM
 
Université dont IUT CPGE STS Autres Ensemble
Hommes 47,4 12,2 9,3 32,2 11,0 100,0
Femmes 57,7 7,3 6,5 23,0 12,8 100,0
Origine sociale renseignée dont : 55,5 10,1 8,2 26,7 9,6 100,0
Agriculteurs, artisans, commerçants, chefs d'entreprise 47,8 9,7 8,1 30,2 13,9 100,0
Cadres, professions intellectuelles supérieures 57,9 10,4 14,8 13,1 14,2 100,0
Professions intermédiaires 59,4 11,8 6,7 25,6 8,2 100,0
Employés 58,4 10,4 4,5 30,2 6,9 100,0
Ouvriers 49,0 9,5 4,2 41,4 5,4 100,0
Retraités, inactifs 55,0 7,6 4,9 34,3 5,8 100,0

 
Source MESRI-DGESIP/DGRI-SIES

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR14_ES_11/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'Innovation