état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
état de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en France n°15
 
10

les étudiants dans les filières de formation depuis 50 ans

En 2020‑21, on dénombre 2 894 500 étudiants dans l’enseignement supérieur, y compris les étudiants en apprentissage dans les sections de technicien supérieur (STS), soit 3 fois plus qu'en 1970. Aujourd'hui, près de six étudiants sur dix sont inscrits à l'université. Depuis 20 ans, la croissance a notamment été portée par l’enseignement privé et depuis 5 ans par les étudiants en mobilité internationale.
 
 
En 50 ans, le nombre d’inscriptions dans l'enseignement supérieur a été multiplié par plus de 3 (tableau 10.01). On dénombrait 851 000 étudiants inscrits en 1970 et 2 894 500 à la rentrée 2020, effectif comprenant les étudiants en apprentissage dans les sections de technicien supérieur (STS). Les évolutions démographiques et de scolarisation devraient se traduire par une nouvelle progression dans les dix années à venir, avec des effectifs qui atteindraient 2 958 000 en 2029. Des évolutions dans la proportion de bacheliers dans une génération ou dans les taux de poursuite dans l’enseignement supérieur pourraient modifier cette progression.

La hausse du nombre d’étudiants inscrits a été dans un premier temps portée principalement par le dynamisme démographique des années 1950 et 1960. L'accès élargi au baccalauréat a été un moteur déterminant, particulièrement entre 1987 et 1995, période durant laquelle la proportion de bacheliers dans une génération est passée de 33 % à 63 %. Après une période de stabilité, cette proportion a augmenté fortement récemment, passant de 65 % en 2010 à 87 % en 2020 (fiche 08). Ce développement de l’accès au baccalauréat est dû notamment à une diversification de l’offre, avec dans un premier temps la création du baccalauréat technologique (1968), suivie de celle du baccalauréat professionnel (1985). Ce dernier a contribué à l’essentiel de l’augmentation récente de la proportion de bacheliers dans une génération après l’important essor du nombre de bacheliers généraux entre 1988 et 1995. En 2020, dans le contexte de crise sanitaire, le taux de réussite a connu une hausse exceptionnelle et la proportion de bacheliers dans une génération a fortement augmenté 7 points). De plus, l’aspiration des jeunes et de leurs familles à un diplôme de l’enseignement supérieur a également contribué à la forte progression du nombre d’étudiants (fiche 23). En 2020, 46 % des 25‑49 ans étaient diplômés de l’enseignement supérieur contre 27 % en 2003 (graphique 10.02).

Au cours des années 1960, ce sont les filières longues de l'université qui ont porté le développement de l'enseignement supérieur (tableau 10.01) : leur part est passée de 69 % en 1960 à 75 % en 1970 (hors préparations au DUT). Puis elle a décru continûment pendant une quarantaine d’années, jusqu’à atteindre 56 % en 2010, puis 53 % en 2020. Durant les années 1970 et 1980, les préparations au DUT et surtout les STS ont porté l’essentiel de la croissance de l’enseignement supérieur, en lien avec la forte progression du nombre de bacheliers technologiques puis professionnels. Entre 1970 et 2020, la part des étudiants des « autres établissements et formations » (voir définition) est passée de 15 % à 27 %, traduisant une diversification des filières d’accès à l’enseignement supérieur.

Depuis 2010, les inscriptions dans les établissements privés ont crû de 38 % (à dispositif équivalent), alors que les inscriptions dans le secteur public ont progressé de 17 % sur la même période (voir « avertissement »). Le secteur privé compte 671 400 étudiants inscrits en 2020, ce qui représente près d’une inscription sur quatre (graphique 10.03). Il accueille environ un tiers des effectifs des STS scolaires et des écoles d'ingénieurs, sept étudiants sur dix dans les STS en apprentissage et la totalité de ceux des écoles de commerce, gestion et comptabilité.

La croissance des inscriptions de l'enseignement supérieur français sur les 5 dernières années s'explique aussi en partie par l'accroissement du nombre d’étudiants étrangers en mobilité internationale (graphique 10.04). Leur croissance annuelle est plus élevée que celles des étudiants français entre les rentrées 2015 et 2019. Même si, dans le contexte de crise sanitaire, leur effectif fléchit à la rentrée 2020, ils représentent 10,0 % des inscrits, cette part était de 9,7 % en 2015.
 
 
Avertissement : Des opérations d'identification d'établissements manquants et d’extension de la couverture du système d’informations individualisé (auparavant fondé sur des données agrégées pour certains établissements) ont été mises en œuvre depuis la collecte 2016‑17. Sont principalement concernés des établissements publics ou privés hors tutelle du MESRI, écoles d’art et de commerce essentiellement. Les évolutions sont aussi établies à dispositif équivalent entre les rentrées 2020 et les rentrées antérieures, neutralisant ainsi les discontinuités statistiques induites par cette amélioration de la collecte.

L’effectif d’étudiants inscrits dans une STS en apprentissage est intégré pour la première fois cette année dans le calcul des effectifs de l’enseignement supérieur, et compte 109 500 étudiants apprentis. En dix ans, leur effectif a plus que doublé (60 000 étudiants supplémentaires) alors qu’il a augmenté de + 23 % pour l’ensemble des formations de l’enseignement supérieur.

Les « autres établissements et formations » regroupent les établissements privés de type universitaire, les « grands établissements », les écoles d’ingénieurs, les écoles de commerce, gestion et comptabilité, les écoles de journalisme, les écoles supérieures artistiques et culturelles, les écoles paramédicales hors université, les écoles préparant aux fonctions sociales, les écoles d’architecture, les écoles vétérinaires, etc.

Parmi les étudiants étrangers, ceux venus en France spécifiquement pour y suivre leurs études sont appelés étudiants en mobilité internationale. Ils correspondent aux étudiants de nationalité étrangère titulaires d’un diplôme d’études secondaires étranger ou d’un baccalauréat français obtenu à l’étranger.


MESRI-DGESIP/DGRI-SIES


 
Effectif d'étudiants
2 894 500
 étudiants
2020
France métropolitaine + DROM
 
Voir :       Partager :    
Vous pouvez intégrer cette tuile à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :
<iframe src='https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/CC/EESR15_ES_10/4935/' width='100%' height='155 px' frameborder='0' id='GC4935' scrolling='no' style='min-width:240px; max-width:490px'></iframe>
Extrait de la fiche "10. les étudiants dans les filières de formation depuis 50 ans".

Source : MESRI-DGESIP/DGRI-SIES

10.01
France métropolitaine + DROM
 
1960 1970 1980 1990 2000 2010 2018 2019 2020 2029
(projection)
Université 215 661 858 1 160 1 397 1 421 1 615 1 635 1 650 1 697
dont IUT 24 54 74 119 116 120 121 121 176
STS et assimilés (scolaires) 8 27 68 199 239 242 263 262 267 270
STS apprentis 50 73 79 109 90
CPGE 21 33 40 64 70 80 85 85 85 84
Autres établissements et formations 66 130 215 293 454 557 719 745 783 817
Ensemble 310 851 1 181 1 717 2 160 2 349 2 755 2 807 2 894 2 958
Part de l'université (en %) 69,3 77,7 72,7 67,5 64,7 60,5 58,6 58,3 57,0 57,4
dont filières longues à l'université (en %) 69,3 74,9 68,1 63,2 59,2 55,5 54,3 54,0 52,8 51,4
Part des autres établissements et formations (en %) 21,3 15,3 18,2 17,1 21,0 23,7 26,1 26,5 27,0 27,6
 
1 hors inscriptions simultanées en licence et CPGE à partir de 2010. Y compris STS en apprentissage
Source MESRI-DGESIP/DGRI-SIES

Vous pouvez intégrer ce tableau à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_10/IFR/ILL_01/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

10.02
France métropolitaine
20 à 24 ans
25 à 49 ans
50 à 64 ans
65 ans ou plus
Ensemble
 
Données rétropolées sur la période 2003‑2012 suite au changement du questionnaire de l'enquête Emploi en 2013. Cette rétropolation ne permet pas de corriger d'éventuelles ruptures liées aux modifications du questionnement sur la formation.
Ne sont comptés comme diplômés du supérieur que les personnes ayant un tel diplôme et achevé leurs études initiales. Cela fait une différence importante pour les 20‑24 ans qui sont nombreux à poursuivre des études (40 % en 2020), souvent en ayant déjà obtenu un diplôme du supérieur.
Source Insee (enquête Emploi), traitements MESRI-DGESIP/DGRI-SIES

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_10/IFR/ILL_02/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

10.03
France métropolitaine + DROM hors Mayotte jusqu'en 2010, y compris Mayotte à partir de 2011
Privé
Public
Ensemble
Privé (dispositif équivalent)
Public (dispositif équivalent)
Ensemble (dispositif équivalent)
 
p Provisoire.
Sources MESRI-DGESIP/DGRI-SIES
MENJS-MESRI-DEPP

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_10/IFR/ILL_03/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

10.04
France métropolitaine + DROM
Français
Étudiants en mobilité internationale
Ensemble
 
Sources MESRI-DGESIP/DGRI-SIES
MENJS-MESRI-DEPP

Vous pouvez intégrer ce graphique à votre site Web ou à votre blog en copiant ce code HTML et en le collant dans le code source de votre site Web/blog :

<iframe src="https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/EESR15_ES_10/IFR/ILL_04/" width="98%" min-width="500px" height="600px" frameborder="0" scrolling="auto"></iframe>

Au besoin, corrigez les paramètres width (largeur) et height (heuteur) pour adapter l'illustration à la configuration de votre page.

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche